Philippe IV le Bel

« Philippe IV le Bel » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Philippe IV de France)
Aller à : navigation, rechercher
Voir les articles homonymes Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Philippe IV.
Philippe le bel recevant l'hommage du roi d'Angleterre Édouard Ier pour son fief de Guyenne

Philippe IV dit Philippe le Bel fut roi de France de 1285 à 1314. Il était le fils et successeur du roi Philippe III.

Jeunesse[modifier | modifier le wikicode]

À sa naissance en 1268, Philippe le Bel n'était pas destiné à devenir roi de France car il avait un frère aîné, Louis. Mais celui-ci est mort jeune (à l'âge de 12 ans) en 1276. C'est donc Philippe le Bel qui est devenu roi de France en 1285, après la mort de son père Philippe III.

Un roi autoritaire[modifier | modifier le wikicode]

Exécution des templiers

S'appuyant sur des hommes de loi spécialistes du droit romain (les légistes), il affirme la supériorité du pouvoir royal sur toutes les autres formes de pouvoirs qui existaient jusque-là dans le royaume. Ses principaux conseillers sont Guillaume de Nogaret et Enguerrand de Marigny. Le gouvernement royal est organisé en section spécialisées (le Parlement de Paris pour les affaires judiciaires et les sections financières).

Pour faire face à ses difficultés financières, il essaya sans succès d'établir des impôts royaux permanents. Aussi, il s'en prit aux juifs et aux banquiers (les Lombards) dont il confisqua les biens avant de les bannir.

Il tenta et réussit en partie de s'emparer des richesses accumulées par les moines-soldats : les templiers, qui a Paris étaient les gardiens du trésor royal. Le roi fait arrêter les chefs templiers en 1307, obtient du pape Clément V la dissolution de l'Ordre et après un procès fait exécuter les chefs templiers prisonniers (1314).

Philippe IV pratiqua aussi des manipulations monétaires afin de disposer de plus de moyens financiers en baissant le contenu en métal précieux des monnaies.

La crise économique qui sévit en Europe au début du XIVe siècle, provoque des révoltes qui sont durement réprimées comme en 1306.

Il mit fin, provisoirement, aux conflits nombreux en Aquitaine avec le roi d'Angleterre (seigneur d'une grande partie de l'Aquitaine) en mariant sa fille Isabelle avec l'héritier du trône anglais Édouard II (sans le vouloir il met ainsi en place une des causes de la guerre de Cent Ans).

L'agrandissement du domaine royal et du royaume[modifier | modifier le wikicode]

Par son mariage avec Jeanne Ière de Navarre, héritière de la Champagne et du royaume de Navarre, il prépare l'agrandissement du domaine royal.

Il tenta d'annexer le comté de Flandres au domaine royal. Les flamands révoltés massacrent les Français à Bruges et battent l'armée royale à Courtrai en 1302. Ils sont battus à Mons-en-Pévèle en 1304. Il réussit cependant à s'emparer de Lille, Douai et Béthune en 1305. Les Flamands en gardèrent rancune et se tournèrent plus volontiers vers les Anglais avec lesquels ils sont en affaires pour le commerce de la laine (ce fut une autre cause de la guerre de Cent Ans).

En 1312, le royaume de France s'agrandit de Lyon et de sa région.

La lutte contre le pape Boniface VII[modifier | modifier le wikicode]

Philippe le Bel entouré de deux de ses fils et de sa fille (à gauche) et de son fils ainé (alors roi de navarre) et de son frère Charles de Valois à droite)

Il lutta contre l'influence du pape sur l'organisation de l'Église catholique dans le royaume. En 1305, il fait enlever et garda en captivité le pape Boniface VII et il imposa, en 1305, l'élection de Clément V un pape d'origine française. Pour obtenir l'appui des Français dans sa lutte contre le pape, il convoqua en 1302 les premiers États généraux.

Il est aujourd'hui enterré dans la basilique Saint-Denis, en banlieue parisienne, où on peut voir son gisant.

Il a épousé Jeanne de Champagne, reine de Navarre, et est le père des rois de France : Louis X le Hutin, Philippe V de France et Charles IV de France qui se succèdent de 1314 à 1328. Il est le grand-père du roi Édouard III d'Angleterre.

Société paysanne au XIVe siècle.jpg Portail du Moyen Âge —  Tous les articles sur le Moyen Âge.
Le portail de la Monarchie française —  De Clovis à Napoléon III. Les rois, les reines, les institutions royales.