Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
la cabane  • le Livre d'or
Les articles de Vikidia sont écrits et corrigés par des enfants, des adolescents et des adultes. On cherche de nouveaux rédacteurs !

Édouard III d'Angleterre

« Édouard III d'Angleterre » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Édouard III (1312-1377) est un roi d'Angleterre du XIVe siècle. Il a régné de 1327 à 1377. Sous son règne commence la Guerre de Cent Ans qui oppose le roi de France au roi d'Angleterre.

Les prétentions d'Édouard III au trône de France[modifier | modifier le wikicode]

Généalogie d'Édouard III

Édouard III est né en 1312 à Windsor en Angleterre. Il est le fils du roi Édouard II et d'Isabelle de France, fille du roi de France Philippe IV dit le Bel. Il était de ce fait le neveu des rois de France Louis X, Philippe V et Charles IV, tous les trois fils de Philippe IV, qui se succédèrent de 1314 à 1328. Ces rois n'ont pas eu d'héritier mâle susceptible de devenir roi de France.

Par ailleurs Édouard III possède de vastes territoires dans le sud-ouest de la France (le duché de Guyenne); il est de ce fait le vassal du roi de France.

En 1328, à la mort de Charles IV, sa sœur Isabelle est écartée de la succession au nom de la loi salique qui interdit à une femme de régner. Cette interdiction s'impose également à son fils Édouard, au prétexte que la couronne de France ne se transmet pas par les femmes. C'est Philippe de Valois, cousin des derniers rois, mais par une filiation masculine, qui est choisi comme roi de France par les grands seigneurs français. À cette date, Édouard III ne proteste pas.

Cependant les empiètements continuels du roi de France Philippe VI, dans les possessions d'Édouard dans le sud-ouest, indisposent le roi d'Angleterre. Le soutien militaire que le roi de France apporte au comte de Flandres, contre ses sujets révoltés, nuit aux relations commerciales entre l'Angleterre, grosse productrice de laine et ses clients les tisserands des villes flamandes.

Aussi en 1337, Édouard III décide de revendiquer la couronne de France. C'est le début de la Guerre de cent Ans.

Les succès militaires d'Édouard III[modifier | modifier le wikicode]

La bataille de Crécy en 1346. Les Anglais sont à gauche

En 1340, Édouard III remporte la victoire de l'Écluse, près de Gand en Flandre. En 1346, sa chevauchée dévastatrice à travers la Normandie et la Picardie, se termine par sa victoire à Crécy contre le roi Philippe VI, puis par la prise de Calais en 1347. Une trêve est alors décidée. Elle dure jusqu'en 1354.

En 1354, le « Prince noir », fils d'Édouard, à partir de l'Aquitaine ravage le sud-ouest du royaume. En 1356, à la bataille de Poitiers, il bat et fait prisonnier le roi de France Jean le Bon. En 1360, par le traité de Brétigny, Jean le Bon abandonne en toute souveraineté, le tiers de son royaume (le sud-ouest) à Édouard III.

Les conquêtes anglaises (sauf Calais) seront perdues progressivement à partir de 1368 pendant le règne du roi de France Charles V.

A la fin de sa vie, Édouard III laisse la direction de l'Angleterre à son second fils Jean de Gand. En 1377, son petit-fils Richard II (fils du Prince Noir) lui succède.

Autres faits du règne d'Édouard III[modifier | modifier le wikicode]

En 1333, il bat le roi d'Écosse David II mais ne parvient pas à imposer la domination anglaise sur le royaume. En 1349, la Grande peste ravage l'Angleterre provoquant d'importants troubles sociaux. Sous son règne commence aussi l'hérésie de Jean Wycliff qui conteste l'Église catholique.

Vers 1346, Édouard III crée l'ordre de la Jarretière, la plus haute distinction en Angleterre.

Descendance[modifier | modifier le wikicode]

Édouard III a épousé en 1328 Philippa de Hainaut (1314-1369), fille du comte Guillaume Ier de Hainaut et de Jeanne de Valois (une sœur du roi de France Philippe VI de Valois). Ils ont eu douze enfants, dont :

  • Édouard de Woodstock dit « le Prince Noir » (1330-1376), prince de Galles ;
  • Isabelle (1332-1382), mariée à Enguerrand VII de Coucy, un important seigneur français ;
  • Lionel d'Anvers (1338-1368), duc de Clarence ;
  • Jean de Gand (1340-1399), duc de Lancastre ;
  • Edmond de Langley (1341-1402), duc d'York ;
  • Marie (1344-1362), mariée au duc de Bretagne Jean IV ;
  • Marguerite (1344-1361), mariée à Jean de Hastings, comte de Pembroke ;
  • Thomas de Woodstock (1355-1397), duc de Gloucester.

Les autres enfants sont morts en bas-âge.

Au XIVe siècle, les descendants de Jean de Gand et ceux d'Edmond de Langley se sont disputés le trône d'Angleterre pendant la Guerre des Deux-Roses.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]


Société paysanne au XIVe siècle.jpg Portail du Moyen Âge —  Tous les articles sur le Moyen Âge.
Portail du Royaume-Uni —  Tout sur l'Angleterre, l’Écosse, le Pays de Galles, l'Irlande du Nord !