Braye-en-Laonnois (Aisne) Canal de l'Oise à l'Aisne, écluse nr 10 de Moulin-Brulé.JPG
Céret -Rue Pierre Brune 2.jpg

la cabane • le Livre d'or
Bonnes vacances ! Ramenez des photos de villages avec L'été des villes Wikipédia ! On pourra s'en servir aussi sur Vikidia

Guerre froide

« Guerre froide » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le mur de Berlin est l’un des symboles majeurs de la guerre froide.

La guerre froide, qui commence en 1947 après la fin de la Seconde Guerre mondiale et se termine entre 1989 et 1991, est une période de tensions et de menace de conflits principalement contre les deux grandes puissances de l'époque : l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) et les États-Unis. Le monde est alors divisé en deux camps, le bloc communiste avec l'URSS, qui défend une économie contrôlée et planifiée par l'État et le camp occidental autour des États-Unis, qui défend une idéologie libérale, démocratique et le système capitaliste.

C'est une guerre avec beaucoup de peur mais pas de combats directs et par conséquent peu de morts.

Origine[modifier | modifier le wikicode]

La guerre froide se dessine à la fin de la Seconde Guerre mondiale. En effet, à la fin de cette dernière, deux super-puissances se révèlent :

Elle se matérialise par la pose d'un rideau de fer (1946), frontière du nord au sud de l'Europe centrale. Cette barrière était renforcée à l'extrême au point du Mur de Berlin, construit en 1961.

Les blocs[modifier | modifier le wikicode]

Trois groupes se forment au sein de la communauté internationale :

  • le bloc communiste : URSS, Chine, Cuba, Europe de l'Est...
  • un groupe qui rassemble les États-Unis, l'Europe de l'Ouest et quelque pays du tiers monde ;
  • une grande partie des pays du tiers monde voulait s'éloigner des sphères d'influences des superpuissances et déterminer leurs propres avenirs, c'est le mouvement des non-alignés. Pendant la conférence de Bandung, 29 pays africains et asiatiques ont décidé de travailler ensemble pour encourager leur propre coopération économique et culturelle.

Une rivalité permanente existe entre les deux premiers groupes.

Le bloc communiste[modifier | modifier le wikicode]

Les gouvernements des pays du bloc sont sous le contrôle étroit du kominform organisation internationale des communistes totalement aux ordres du parti communiste de l'URSS et de son chef Joseph Staline jusqu'en 1953.

Les pays du bloc communiste sont liés militairement par le pacte de Varsovie et économiquement par le CEAM ou COMECON.

Le bloc est ébranlé par la déstalinisation qui a lieu en 1956, puis par de nombreuses crises à l'intérieur des pays du bloc (Allemagne de l'Est en 1953, Hongrie et Pologne en 1956, Tchécoslovaquie en 1968). Ces crises qui mettent en cause la direction du pays par les communistes sont résolues par la force avec souvent l'intervention de l'Armée rouge soviétique ou des troupes du pacte de Varsovie. Il s'effondre au début des années 1990, avec la chute du mur de Berlin, le changement de gouvernement dans les démocraties populaires et le démantèlement de l'URSS en plusieurs pays indépendants.

Le groupe occidental[modifier | modifier le wikicode]

Le groupe occidental est lié par le plan Marshall et par l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN).

Crises[modifier | modifier le wikicode]

Les États-Unis et l'URSS possèdent la bombe atomique, (ou bombe nucléaire) ce qui est à la fois une menace pour l'autre camp et une arme que chacun d'eux pense comme un moyen de ne pas être attaqué. C'est la dissuasion nucléaire. Les deux « Grands » se livrent à une course aux armements, course aux vecteurs (fusée et sous-marins), mais également à la puissance nucléaire (mise au point de nouvelles bombes atomiques (la bombe H après la bombe A) et augmentation considérable de leur nombre.

Cette période voit plusieurs fois un risque d'embrasement du monde.

Les deux grandes puissances ne s'affrontent pas directement à cause de la dissuasion nucléaire, mais par pays interposés où ils soutiennent chacun un camp opposé, notamment par de l'argent et des ventes d'armes, ou bien une puissance soutient ceux qui combattent directement l'intervention de la puissance opposée, comme en Afghanistan ou au Viêt-Nam où se déroulent des guerres avec du matériel « classique ».

Les principales crises sont:

Cependant à partir de 1963, les relations internationales se détendent. Chaque bloc conserve et renforce sa zone d'influence. Mais chaque bloc s'affaiblit par la volonté de certains pays de mener une politique indépendante (la Chine et la France en particulier). Des négociations ont lieu dans les années 1970 pour réduire l'arsenal nucléaire (le désarmement).

Le rôle de l'ONU pendant la guerre froide[modifier | modifier le wikicode]

L'Organisation des nations unies (ONU) avait été créée pour éviter les guerres et les crises qui les précèdent. Mais pendant la Guerre froide l'ONU se montre la plupart du temps impuissante.

La cause essentielle de cette impuissance onusienne est que selon les crises, l'une ou l'autre des deux superpuissances (USA et URSS) oppose son vetoPrécision aux résolutions acceptées par la majorité des membres du Conseil de sécurité de l'ONU mais qui lui déplaisent. L'ONU ne peut donc intervenir. Chaque « Grands » a ses « chasses gardées » et interdit à l'autre camp de venir le gêner. Les Soviétiques ont pu ainsi bloquer Berlin en 1949, ont écrasé l'insurrection de Budapest en Hongrie en 1956 et le printemps de Prague en 1968. Les États-Unis sont intervenus contre le gouvernement nationaliste en Iran en 1953, ont renversé le gouvernement Allende au Chili en 1973, sont intervenus au Viêt Nam, sans que l'ONU puisse faire quelque chose.

Les négociations et discussions entre l'URSS et les États-Unis au sujet des armes nucléaires et des menaces qu'elle représentent se font en dehors de l'ONU.

Lorsque la crise de Cuba en 1962, mène le monde au bord d'un nouvelle guerre mondiale, ce sont les gouvernements soviétique et américain qui s'entendent pour s'arrêter dans l'escalade. Les accords sur la réduction des armements sont également négociés en dehors de l'ONU : accords SALT I en 1972 et les suivants. Il en sera de même pour les négociations START à partir de 1985.

Fin de le guerre froide[modifier | modifier le wikicode]

À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. N'hésite pas à l'améliorer  !


Livres et musique[modifier | modifier le wikicode]

La chanson 99 Luftballons (wp) est sortie en République fédérale d'Allemagne en 1983, en période de tension importante de la guerre froide. Elle parle de la peur d'une escalade menant à la guerre par un simple malentendu. Voir avec des sous-titres en allemand et en Français.


Icone chateau.png Portail de l'histoire - De la préhistoire et l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine
Portail de l'histoire militaire - Tout sur l'histoire militaire, les batailles, les chefs de guerre, ...