Accords d'Helsinki

« Accords d'Helsinki » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Les Accords d'Helsinki, nom couramment donné à l' Acte final de la Conférence d'Helsinki (ou conférence sur la sécurité et la coopération en Europe -CSCE)ont été signés le 1er août 1975 entre 33 pays européens, les États-Unis et le Canada. Ils visent à établir une paix durable entre les pays signataires. Pour cela les frontières européennes existantes à cette date sont considérées comme définitives et les pays s'interdisent d'intervenir dans les affaires intérieures des autres. Pour consolider cette sécurité, une coopération économique, scientifique et technique doit être mise en place. Les accords prévoient également une meilleure circulation des hommes et des idées à l'intérieur de l'Europe pourtant alors divisée en deux blocs adverses.

L’Acte final expose dix principes fondamentaux que les États signataires s'engagent à respecter :

  • Égalité souveraine des États, respect des droits inhérents à la souveraineté ;
  • Non-recours à la menace ou à l’emploi de la force ;
  • inviolabilité des frontières ;
  • Intégrité territoriale des États ;
  • Règlement pacifique des différends ;
  • Non-intervention dans les affaires intérieures ;
  • Respect des droits de l’Homme et des libertés fondamentales, y compris la liberté de pensée, de conscience, de religion ou de conviction ;1
  • Égalité de droits des peuples et droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ;
  • Coopération entre les États ;
  • Exécution de bonne foi des obligations assumées conformément au droit international.

Après la disparition du bloc de l'est en 1990, la conférence devient l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) lors du sommet de Budapest de décembre 1994, réunion des dirigeants européens.

L’OSCE est créée le 1er janvier 1995. Elle est basée à Vienne en Autriche. Elle réunit 57 États 2 Elle continue le travail de dialogue euro-atlantique (Europe-Amérique du Nord) et eurasiatique, pour la sécurité (prévention des conflits et maitrise des armements conventionnels, mesures de sécurité et de confiance), le respect des droits de l’Homme (libertés fondamentales, droits des minorités nationales) et le dialogue sur des questions économiques

  1. Dans les années suivantes ce principe servira de base à l'action de contestation de l'ordre socio-politique existant dans les pays de l'est. Action menée par des opposants appelés « dissidents »
  2. Des États nouveaux souverains sont apparus en Europe centrale et orientale ainsi qu'en Asie centrale après la disparition de l'URSS
Portail de l'Europe —  Tous les articles sur l'Europe !
Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.