Blocus de Berlin

« Blocus de Berlin » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Situation de berlin dans l'Allemagne occupée en 1945

Depuis 1945, l’Allemagne vaincue est divisée en 4 zones d’occupation, conformément aux décisions prises à la Conférence de Potsdam l’Allemagne a été punie et divisée en quatre zones d’occupation par les alliés. L'Ouest de l'Allemagne est occupée par les Américains, Anglais et Français et l'Est de l'Allemagne est occupé par les Soviétiques (URSS). L'ancienne capitale, Berlin, a été divisée de la même façon mais de par sa position géographique se trouve coincée dans la zone soviétique.

Origine de la crise[modifier | modifier le wikicode]

Les Alliés Occidentaux décident de réunir leurs zones, pour y établir une assemblée constituante et créer une monnaie commune le Deutschemark. Face à ce choix, l'URSS qui n'avait pas été consultée bloqua les routes terrestres d'accès à Berlin-ouest pour empêcher l’introduction du Deutschemark à Berlin. Staline, dirigeant suprême de l'URSS, réplique le 23 juin 1948 par un blocus à Berlin.

Le Blocus de Berlin-Ouest[modifier | modifier le wikicode]

Avion américain atterrissant à Berlin pendant le blocus

Déjà dès le début avril 1948, les soviétiques avaient eu des difficultés pour la circulation des Américains entre l'ouest de l'Allemagne et Berlin. Le but des Soviétiques était de chasser de Berlin, les Occidentaux (Anglais, Nord Américains et Français) pour faire passer toute la ville sous leur autorité.

Le 25 juin 1948, les alliés occidentaux répondent au blocus terrestre total par l'établissement d'un pont aérien. Les moyens mis en œuvre sont considérables, avec 280 000 vols entre le juin 1948 et mai 1949, soit un vol toutes les 45 secondes et 2,3 millions de tonnes de marchandises les plus diverses. Un pont aérien dirigé par les États-Unis est instauré pour ravitailler le secteur ouest de Berlin, ils n'ont que trois couloirs aériens, si les aviateurs dépassaient ces couloirs, les Soviétiques les abattaient. Après chaque atterrissage, des Berlinois armés de pelles et de brouettes se précipitaient pour remettre la piste en état d'atterrissage.

Les Berlinois pendant le Blocus[modifier | modifier le wikicode]

Avec le blocus, Berlin-Ouest devient un symbole de liberté pour l’Occident. Les Berlinois ne sont plus désormais vus comme des nazis, mais comme des victimes des Soviétiques.

Le blocus provoque une pénurie de vivres qui oblige la population berlinoise à cultiver ses propres fruits et légumes et oblige aussi le gouvernement militaire à prendre entièrement en charge le ravitaillement de Berlin-Ouest. Les Berlinois sont approvisionnés par trois voies différentes : la production locale, le pont aérien et le marché noir.

Le manque d’électricité bouleverse l’économie. Seuls les produits essentiels aux Berlinois sont fabriqués. De ce fait, de nombreuses entreprises ferment. Mais seulement 4 % de la population n'est pas active. Ce faible taux de chômage a plusieurs explications. Les entreprises sont obligées d’engager plus de travailleurs, l’énergie humaine compensant la perte de l’énergie électrique.

Le maire élu de Berlin, Ernst Reuter (ancien communiste devenu social-démocrate) fit un discours le 9 septembre 1948, lors d'un important meeting de 300 000 personnes devant le Reichstag en ruine, il s'écria : « Peuples du monde, peuples d'Amérique, d'Angleterre, de France, d'Italie, regardez cette ville et comprenez que vous ne pouvez pas, que vous n'avez pas le droit d'abandonner cette ville. Il n'y a pour nous tous qu'une possibilité : rester ensemble jusqu'à ce que ce combat soit gagné, jusqu'à ce que ce combat soit enfin scellé par la victoire sur les ennemis, par la victoire sur la puissance des ténèbres ».

La fin du blocus[modifier | modifier le wikicode]

Le 12 mai 1949 à minuit, après un an de ravitaillement occidental, le blocus cesse, puisqu'il n'a pas permis aux soviétiques d'atteindre leur but. Cependant, les Occidentaux voulant s’assurer que Berlin-Ouest puisse affronter un éventuel nouveau blocus, le pont aérien est maintenu jusqu’au 30 septembre. Dans le monde occidental, Berlin resta pendant près de 40 ans un symbole de la résistance.

À l’issue du blocus, la division de l’Allemagne en deux est officialisée.

Le 8 mai 1949 : Création de la RFA (République Fédérale d’Allemagne, pro-occidentale, capitale Bonn)

Le 7 octobre 1949 : Création de la RDA (République Démocratique Allemande, communiste, capitale Berlin-est)

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • Le Blocus de Berlin [1]
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.