Espion

« Espion » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
image de l'espion discret en manteau gris, lunettes, pistolet...

Un espion est un agent secret (militaire) qui part faire des missions secrètes pour un gouvernement.

Généralité[modifier | modifier le wikicode]

Batiment du siège de la Direction générale de la Sécurité extérieure - 141 boulevard Mortier, Paris 20e arr.

Les espions sont très discrets et furtifs.

Généralité

Il ne faut pas les confondre avec les détectives qui travaillent seuls alors que les espions travaillent pour les services secrets de l'armée ou pour un groupe industriel visant le commerce ou une personne à titre individuel vendant des informations secrètes, du matériel secrets.

Dans l'armée, l’espion est un militaire revêtu d’un déguisement et un éclaireur est un militaire toujours revêtu de l'uniforme de ses forces armées. Ils partent en reconnaissance devant pour des activités de renseignements, pour observer le terrain, pour observer la position des ennemis.

En France
Logo de la Direction générale de la Sécurité extérieure.

En France un espion est un militaire de la « Sécurité extérieure ».
La Direction générale de la Sécurité extérieure DGSE 1 dirigeant les espions travaillant pour la France, et neutralisant ou capturant les espions travaillant contre la France « contre-espionnage ».

Personne[modifier | modifier le wikicode]

Acteurs de la série Mission impossible. Série télévisée d'espionnage.

Statut[modifier | modifier le wikicode]

Officier vérifiant un militaire capturé pour déterminer: une arrestation comme espion ou comme prisonnier de guerre.

L'espion est exclu des conventions de Genève 3.

Tout comme les pirates et les mercenaires, l'espion capturé n'a pas le droit d'être un prisonnier de guerre (l'espion reste capturé même après la fin de la guerre)

Conventions de Genève, protocole additionnel, Article 46 - Espion 4.
1. Nonobstant toute autre disposition des Conventions ou du présent Protocole, un membre des forces armées d'une Partie au conflit qui tombe au pouvoir d'une Partie adverse alors qu'il se livre à des activités d'espionnage n'a pas droit au statut de prisonnier de guerre et peut être traité en espion.
2. Un membre des forces armées d'une Partie au conflit qui recueille ou cherche à recueillir, pour le compte de cette Partie, des renseignements dans un territoire contrôlé par une Partie adverse ne sera pas considéré comme se livrant à des activités d'espionnage si, ce faisant, il est revêtu de l'uniforme de ses forces armées.
3. Un membre des forces armées d'une Partie au conflit qui est résident d'un territoire occupé par une Partie adverse, et qui recueille ou cherche à recueillir, pour le compte de la Partie dont il dépend, des renseignements d'intérêt militaire dans ce territoire, ne sera pas considéré comme se livrant à des activités d'espionnage, à moins que, ce faisant, il n'agisse sous de fallacieux prétextes ou de façon délibérément clandestine. De plus, ce résident ne perd son droit au statut de prisonnier de guerre et ne peut être traité en espion qu'au seul cas où il est capturé alors qu'il se livre à des activités d'espionnage.
4. Un membre des forces armées d'une Partie au conflit qui n'est pas résident d'un territoire occupé par une Partie adverse et qui s'est livré à des activités d'espionnage dans ce territoire ne perd son droit au statut de prisonnier de guerre et ne peut être traité en espion qu'au seul cas où il est capturé avant d'avoir rejoint les forces armées auxquelles il appartient.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]




Portail de la société —  Accédez aux articles de Vikidia concernant la société.