Yémen

« Yémen » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
République du Yémen
(ar) ﺍﻟﺠﻤﻬﻮﺭﯾّﺔ اليمنية
Drapeau Blason
Drapeau Blason
Devise
(ar) Allah, al Watan, al Thaoura
Allah, la patrie, la révolution
Carte
Yemen (orthographic projection).svg
Géographie
Capitale Sanaa
Superficie 527 968 km2
Rang Classé 48
Eau 0 %
Pays frontaliers Oman
Arabie saoudite
Fuseau horaire +3
Population
Population 26 052 966 habitants
Rang Classé 49
Densité 40 habitants/km2
Nom des habitants (gentilé) Yéménite
Langue(s) parlée(s) Arabe
Politique et fonctionnement
Formation Réunification
Date 22 mai 1990
Type de gouvernement République
Président Ali Abdullah Saleh
Hymne République unie
Monnaie Rial yéménite (YER)
Domaine Internet .ye
Indicatif téléphonique 967
voir modèle • modifier

Le Yémen est un pays d'Asie qui occupe le sud-est de la péninsule arabique et dont la capitale et plus grande ville est Sanaa.

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

Immeubles de grande hauteur, en terre crue, à Shibam. Les plus anciens remontent au XVIe siècle.

Le Yémen a des frontières avec l'Arabie Saoudite et l'Oman.

Climat[modifier | modifier le wikicode]

Les grandes intempéries sont nombreuses, mais c'est la montagne qui possède le meilleur climat. Dans le nord, le climat est très chaud.

La chaleur est aussi très présente sur le littoral.

Subdivision[modifier | modifier le wikicode]

Le Yémen est divisé en 19 régions ou gouvernorats : Abyan, Aden, Al-bayda', Ad-dali', Al-hudaydah, Al-jawf, Al-mahrah, Al-mahwit, 'Amran, Dhamar, Hadramaout, Hajjah, Ibb, Lahij, Ma'rib, Sa'dah, Sanaa, Shabwah, Ta'izz.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Le Yémen antique[modifier | modifier le wikicode]

À partir du IIe millénaire avant J.-C., la période antique du Yémen commence.

À cette époque, l'actuel Yémen comporte quatre royaumes :

  • au nord, le royaume de Main (ou royaume minéen) ;
  • au centre, le royaume de Saba (ou royaume sabéen) ;
  • au sud, celui d'Hadramaout (ou royaume hadramite) ;
  • et au sud-ouest, celui de Qataban (ou royaume qatabanite).

Ces royaumes connaissent une grande activité commerciale, les produits nationaux ou étrangers circulant à travers tout le désert. Cette prospérité est telle qu'elle amène les Romains à les surnommer « Arabie heureuse ».

L'arrivée de l'islam[modifier | modifier le wikicode]

Aux VIIe et VIIIe siècles, le Yémen joue un rôle important dans la diffusion de l'Islam. On pense que la conversion s'est faite après celle de Baydhan (628), gouverneur du Yémen à cette époque.

Dès que le Yémen devient musulman, il est divisé en trois provinces :

Le Yémen restera sous l'autorité des deux premières dynasties islamiques.

Durant les sept siècles suivant la conversion du Yémen, plusieurs dynasties se succéderont.

L'occupation turque[modifier | modifier le wikicode]

Monument dans une rue au Yémen

À la fin du XVe siècle, le Yémen est un pays prospère et riche. Cela attire les puissances étrangères de l'époque. Les Yéménites sont alors colonisés par les Turcs, qui seront chassés de Sanaa (la capitale actuelle) en 1566. Les Turcs enverront des renforts, chassés eux aussi, par une révolte yéménite. En 1629, une partie du Yémen est libérée. Les Turcs ne restent qu'entre les villes de Mokha et Zabid.

C'est en 1636 que Sanaa est dite capitale du Yémen.

Jusqu'en 1849, le pays reste libre.

Les Européens au Yémen[modifier | modifier le wikicode]

Au milieu du XVIIe siècle, les échanges entre l'Europe et l'Inde sont de plus en plus nombreux. Le Yémen redevient un important point de rencontre pour les commerçants.

Pendant cette période, le Yémen est paisible ; le gouvernement met en place des règles qui aident à la tenue du pays.

En 1762, le Danemark lance une des premières expéditions au Yémen.

Situation actuelle[modifier | modifier le wikicode]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Guerre du Yémen.

Le Yémen est tristement connu pour avoir un irrespect des Droits de l'homme en général : absence presque totale de liberté de la presse ou liberté limitée pour les religions mineures (non-musulmanes). La torture ou l'emprisonnement sans procès se produisent parfois, les femmes sont de loin moins bien traitées que les hommes. On marie même parfois des jeunes filles de 11-12 ans, sans leur accord, à des hommes beaucoup plus âgés qu'elles. Cette violation aux droits de l'homme a été fortement médiatisée par l'affaire Nojoud Ali.

Par ailleurs la situation sécuritaire et politique est actuellement très instable au Yémen.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Images sur le Yémen Vikidia possède une catégorie d’images sur le Yémen.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • Sur le Yémen antique [consultées le 24 mars 2008] :
    • « Yémen (État) » et « Yémen (région) ». Encyclopédie universelle Larousse 2008 [logiciel].
    • « Minéens ». Wikipédia.
Portail de l'Asie —  Tous les articles concernant l'Asie.

15° 48′ 48″ N 47° 47′ 26″ E / 15.8134, 47.7905