Feu d'artifice 2016-07-14 Loire Tours 2.jpg
11-Years-Wikipedia-Sofia-20120115-cake-1.jpg
la cabane  • le Livre d'or
Vikidia a onze ans ! bravo à tous les contributeurs, rejoignez-les !

Textile

« Textile » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Marché aux tissus de Khotan (Chine)

Un textile est un matériau utilisé pour fabriquer des fils et des tissus, afin de confectionner des vêtements, des rideaux, des nappes, etc..

Ce mot peut désigner :

Aucune fibre brute ne peut servir directement à fabriquer des vêtements. Il faut d'abord la transformer en fil continu de l'épaisseur nécessaire, puis en tissu grâce à un métier à tisser.

Fibres naturelles[modifier | modifier le wikicode]

Les fibres naturelles sont d'origine végétale, animale ou minérale.

Les fibres végétales[modifier | modifier le wikicode]

Elles sont surtout constituées de cellulose. Ces fibres peuvent être localisées dans l'écorce des tiges des plantes (comme le lin, le chanvre). Elles peuvent provenir également des feuilles des plantes (comme le crin végétal, l'alpha ou le sisal). Certaines fibres sont contenues dans la gousse qui contient les graines (c'est le cas du coton ou de kapok). D'autres fibres proviennent du fruit (comme le coco.

Les fibres végétales sont généralement translucides, de couleur blanche ou beige clair. Elles sont solides. Elles brûlent rapidement, en dégageant des vapeurs acides. Leur pouvoir calorifique est faible. Elles sont insolubles dans l'eau, l'éther, l'alcool et l'acétone.

Les fibres d'origine animale[modifier | modifier le wikicode]

Les fibres d'origine animale sont constituées de kératine comme la toison du mouton ou de fibroïne comme la soie.

Ces fibres proviennent de la toison de certains animaux (mouton, alpaga, chèvre, lapin...). Mais elles peuvent également provenir de la bave de certains insectes et vers (soie).

Les fibres type toison ont des longueurs variables et des couleurs allant du blanc ou noir, au brun en passant par les beiges. Elles sont élastiques (phénomème accentué par le mouillage mais alors elles deviennent moins résistantes, donc ne pas tordre un lainage mouillé pour en évacuer l'eau). Leur pouvoir thermique est très important ce qui en fait d'excellent isolants thermiques. Le séchage à haute température les rendent cassantes. Ces fibres roussissent dès 100°C et se carbonisent à 150°C en dégageant une forte odeur de corne brûlée. Elles sont résistantes à l'action de certains solvants comme l'acétone, le benzène ou le trichloréthylène. Par contre elles sont attaquées par la soude caustique et le chlore. Elles sont sensibles à l'action des mites.

Les fibres type soie, sont élastiques, très fines, mauvaises conductrices de l'électricité et de la chaleur. Elles se décomposent à la chaleur et brûlent en dégageant des vapeurs acides et une odeur de corne brûlée. Elles se teintent très bien. Ces fibres sont sensibles aux moisissures et à l'action des bactéries.

Fibres artificielles[modifier | modifier le wikicode]

Contrairement aux fibres textiles naturelles, provenant d'animaux (laine, soie) ou de plantes (coton, lin, etc.), ces fibres sont fabriquées en usine.

Au XIXe siècle, on chercha à fabriquer artificiellement des fibres textiles, aussi fines que la soie, mais moins coûteuses. Pour cela, des chimistes eurent l’idée de dissoudre dans un mélange chimique des morceaux de cellulose (déchets de coton ou de tissus, sciure de bois). Puis de faire passer le mélange à travers une filière (sorte de passoire extrêmement fine), alors qu'un autre produit chimique solidifie à la sortie les fils obtenus. Selon les produits chimiques utilisés, on appelle ces textiles : viscose ou acétate.

Quand le fil est continu comme la soie, on l’appelle rayonne. On peut également le couper en fibres courtes que l’on file ensuite comme la laine ou le coton et l’on obtient alors un fil plus gonflant qu’on appelle fibranne. Pour mieux concurrencer les bas et fins tissus de soie, les fabricants de la viscose prétendaient l’appeler « soie artificielle », alors qu’elle n’en avait que la finesse. Sa composition à base de cellulose la rapprochait plutôt du coton. Les fabricants de soie naturelle obtinrent l’interdiction de cette fausse appellation. Néanmoins, le prix moins élevé de ces textiles les a fait largement utiliser par les acheteurs moins riches.

Fibres synthétiques[modifier | modifier le wikicode]

Stoffballen2 fcm.jpg

Alors que les fibres artificielles proviennent de la transformation par la chimie de matériaux de base naturels (coton, bois), les fibres synthétiques sont produites uniquement par le mélange de produits chimiques (provenant généralement du pétrole, du charbon ou, plus récemment, du recyclage des plastiques).

Souvent ces fibres possèdent deux noms : celui qui indique leur composition chimique et la marque donnée par le fabricant, mais plusieurs fabricants peuvent produire des textiles du même type. Il existe quatre types de fibres synthétiques :

  • les polyamides (marques : Nylon, Rilsan, etc.) ;
  • les acryliques (marques : Crylor, Courtelle, etc.) ;
  • les polyesters (marques : Tergal, Dacron, etc.) ;
  • les chlorofibres (marques : Rhovyl, Thermolactyl, etc.).

Ces différentes fibres ont été créées pour leur solidité, leur facilité d’entretien, leur infroissabilité,... Mais comme elles ne possèdent pas forcément toutes les qualités demandées pour chaque type de tissu ou de vêtement, il est fréquent de les mélanger entre elles ou avec des textiles naturels comme le coton, la laine ou la soie.

L'entretien du linge constitué avec ces fibres nécessite des précautions : comme toutes les fibres ne supportent pas les mêmes températures de lavage ou de repassage, il est important de bien lire les étiquettes.

Reconnaître le type de fibre textile[modifier | modifier le wikicode]

Quand on n’a aucune indication, il est possible d’en avoir une idée en faisant brûler, avec prudence, à la flamme d’une bougie, un brin de cette fibre que l’on tient avec une pince à épiler.

  • Si la fibre s’enflamme, il s’agit d’une fibre végétale ou artificielle (c’est la cellulose qui brûle) ;
  • Si la fibre grésille sans s’enflammer et sent la corne brûlée, il s’agit d’une fibre animale (c’est la kératine qui sent en brûlant) ;
  • Si la fibre fond et forme une goutte à son extrémité, il s’agit d’une fibre synthétique, de même nature que le plastique.
Portail des techniques —  Tous les articles sur les moyens de transport, l'informatique, les outils et les matériaux.