Saint Martin

« Saint Martin » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Voir les articles homonymes Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Saint-Martin.
Statue représentant Saint Martin partageant son manteau. Église d' Erstein dans le Bas-Rhin (France)

Saint Martin est né en Pannonie (Hongrie actuelle) vers 316 et est décédé en 397 à Candes-sur-Loire en Touraine. Il est le premier évêque de Tours.

Le partage du manteau[modifier | modifier le wikicode]

Martin est le fils d'un tribun militaire de l'armée romaine du Bas-Empire qui était originaire de Pavie en Italie. Son prénom signifie « voué à Mars (le dieu de la guerre) ». Bien qu'attiré par le christianisme, il est contraint par son père de devenir lui-même militaire (dans le bas-Empire romain, la population avait des métiers héréditaires). Âgé de 15 ans, en 334, pendant l'hiver il se fait connaître en partageant son manteau militaire (ou la doublure du manteau) avec un pauvre de la région d'Amiens. La tradition chrétienne dit que la nuit suivante Jésus lui serait apparu vêtu de la cape de Martin. Martin à 18 ans se convertit au christianisme.

Un chrétien fervent[modifier | modifier le wikicode]

Martin quitte l'armée vers 356. Attiré par une existence religieuse, ayant versé le sang il ne peut devenir prêtre mais est nommé exorciste auprès de saint Hilaire évêque de Poitiers. Puis il part en Illyrie pour convertir des membres de sa famille (dont sa mère). Il combat alors l'hérésie arienne qui dominait le clergé de la région. Il doit s'enfuir et se réfugie à Milan où les Ariens dominent aussi. En 361, après que l'arianisme ait été une nouvelle fois condamné au Concile de Paris, Martin revient alors à Poitiers où Hilaire l'autorise à créer une communauté religieuse non cloîtrée à Ligugé en Poitou.

Sa réputation est telle qu'en 371 les chrétiens de la région de Tours le choisissent comme évêque contre son gré. Menant un vie très humble, il détonne parmi les évêques de son époque qui sont issus de l'aristocratie gallo-romaine et qui souvent mènent grande vie. Il parcourt son diocèse (ce qui est rare pour les évêques de son époque qui restent bien souvent dans les villes). Il évangélise la population restée jusqu'alors païenne et fonde les premières paroisses rurales de la région centrale de la Gaule.

Marin s'installe alors à Marmoutier près de Tours et vit en ermite dans une cabane en bois. Vite rejoint par des chrétiens (souvent des membres de l'aristocratie) il fonde ainsi le premier monastère de la Gaule.

Importance de Saint Martin[modifier | modifier le wikicode]

Son corps inhumé à Tours, devient le lieu d'un pèlerinage qui est un des plus importants du Moyen Âge. Les rois Mérovingiens le prennent comme patron protecteur.

Saint Martin est très populaire en Gaule (et en France par la suite). Près de 485 communes portent son nom, plus de 3 660 paroisses lui sont dédiées. Martin est aussi le nom de famille le plus porté en France (en Occitanie sous la forme Marty).


Portail du christianisme —  Tous les articles concernant le christianisme.
Drapeau de la France Portail France —  Accédez au portail sur la France.