Préhistoire

« Préhistoire » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
L'histoire
Préhistoire
Âge de la pierre
Âge du bronze
Âge du fer
Antiquité
Moyen Âge
Époque moderne
Renaissance
Siècle des Lumières
Époque contemporaine

La Préhistoire est la période allant de l'apparition des premiers ancêtres des Hommes, les hominidés, à celle de l'écriture.

Ses débuts sont situés il y a environ 3 ou 5 Ma (millions d'années), selon que l’on considère que l’Homme est représenté par le seul genre Homo ou également par le genre Australopithecus.1

Elle cesse d'exister dès qu'apparaît l'écriture pour laisser place à l'Histoire. Comme l'écriture n'est pas apparue au même moment selon les endroits, la date précise de la fin de la Préhistoire n'existe pas. En fait, cette date dépend des groupes humains et de leur géographie. Il est parfois possible qu'un peuple ne connaisse pas l'écriture, mais qu'un autre, sachant écrire, écrivent des choses sur ce peuple : cette période de transition « entre » la Préhistoire et l'Histoire s'appelle la Protohistoire.

Les plus anciens documents écrits que l'on connaisse datent d'environ 5 300 ans. Avant cela, l'Homme n'a laissé que des restes de campements (traces de huttes, outils, foyers, détritus alimentaires) et des dessins sur les murs comme témoignages de sa vie.

La préhistoire (sans majuscule) est la discipline scientifique qui étudie cette période.

La Préhistoire en tant que période[modifier]

Chronologie de la Préhistoire[modifier]

Le squelette presque complet de Lucy

La Préhistoire comporte au moins trois grandes étapes qui reflètent le rythme de l'évolution technique :

  • le Paléolithique ou âge de la pierre taillée (de - 2 millions à - 10 000 ans) ;
  • le Mésolithique (de - 10 000 à - 6 000 ans), qui regroupe les cultures des derniers chasseurs (entre la fin de la dernière glaciation, de - 8 500 à - 5 500 ans, et les débuts de l’agriculture) mais l'utilisation importante des graminées sauvages et des herbivores domesticables. Apparaissent également des objets en pierre de très petite taille et géométriques (les microlithes).
  • le Néolithique ou âge de la pierre polie, qui commence avec l'apparition de l'agriculture (de - 6 000 à - 2000 ans).

Selon que l'on assigne ou non l'âge des métaux, par opposition à l'âge de la pierre (voir ci-avant), à la Préhistoire ou à la Protohistoire (cela dépend des préhistoriens), on y ajoute ou non :

Ces étapes ne sont données qu'à titre indicatif, car l'évolution technique a varié d'une région du monde à une autre. En tenant compte des régions et des variations plus précises des outils et techniques, on parle de culture archéologique‎.

La formation de l'homme actuel....[modifier]

Peu à peu, l'homme actuel (ou hominidé bipède) s'est formé à partir de certains primates (dont la première lignée — Purgatorius — remonte à environ 70 millions d'années avant J.-C. ; mais les premiers vrais singes — avec 32 dents — datent de - 45 millions d'années). Ces primates ont réussi à se tenir debout, le volume de leur cerveau a augmenté et ils ont développé la faculté de réfléchir (le chercheur, théologien et philosophe français Pierre Teilhard de Chardin, dans les années 50, a parlé du passage de l'instinct à la pensée).

Ce processus pendant lequel se sont mis en place les caractères propres à l'Homme s'appelle l'hominisation (terme né en 1950). On peut noter que :

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Homme préhistorique.

Évolution du mode de vie humain[modifier]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Habitat préhistorique.

Le Paléolithique[modifier]

Reconstitution d'un enfant de Néanderthal, réalisée par des scientifiques
Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Paléolithique.

Jusqu'à environ 10 000 ans, les hommes étaient surtout nomades (sans habitation fixe).

Ils vivaient en petites bandes composées de peu de familles, du fruit de leur chasse et de leur cueillette. Ces bandes étaient en quelque sorte des petits clans4 qui devaient subsister par eux-mêmes.

Leurs campements étaient faits de huttes avec une armature en os (de mammouth) ou en bois, sur laquelle les hommes tendaient des peaux. Ces campements pouvaient être à l'abri de falaises, à l'ouverture de grottes ou de plein air (dans un endroit dégagé), surtout pendant la saison de la chasse.

Les outils que les hommes fabriquent alors sont taillés dans la pierre, mais aussi dans l'os et certainement dans le bois (malheureusement, ces deux derniers matériaux, qui sont fragiles, n'ont pas résisté à la dégradation au cours du temps). Leur forme a considérablement varié. Pour les périodes les plus anciennes, ce sont des galets à peine retouchés par la percussion d'une pierre sur une autre, ce qui crée une arête vive. Pour les périodes les plus récentes, ce sont des lames minces et longues en forme de feuille de laurier. Avec la même quantité de matériau, l'homme a réussi à augmenter considérablement la quantité d'outils et la longueur du tranchant ; il est donc beaucoup plus efficace pour se procurer et préparer sa nourriture.

À partir de l'homme de Néanderthal, les hommes enterrent leurs morts qu'ils décorent par des parures faites d'os ou de coquillages.

Dans la dernière période du Paléolithique, l'homme de Cro-Magnon décore les parois des grottes de dessins gravés ou peints, qui représente souvent des animaux.

Le Néolithique et les premiers paysans[modifier]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Néolithique.
Une poterie néolithique

Pendant la période suivante, plusieurs évolutions vont se répandre dans les populations humaines. La première, qui donne son nom à la période, consiste au polissage des pierres, qui auparavant étaient seulement taillées. C'est pourquoi on appelle parfois cette époque « âge de la pierre polie », mais le nom général est Néolithique, qui signifie « nouvelle pierre » en grec ancien.

Reconstitution d'une maison du Néolithique en Allemagne

L'autre évolution majeure consiste en une modification du mode de vie grâce à la domestication de certaines espèces animales (vache, mouton, chèvre, porc, chien...) et à la pratique de l'agriculture. Ces deux avancées accompagnent l'établissement de villages, c'est-à-dire la sédentarisation et la fin du nomadisme.

Le fait de construire des villages s'accompagne de la fabrication d'outils spécifiques pour de nouvelles activités : le tissage et la poterie naissent, qui permettent, l'un d'utiliser les fibres produites (la laine, ou le chanvre par exemple), l'autre de stocker les boissons et la nourriture. Les hommes se spécialisent : à côté des producteurs de nourriture apparaissent des artisans (en particulier les potiers) et les guerriers professionnels.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Société préhistorique.

La préhistoire en tant que discipline[modifier]

À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. N'hésite pas à l'améliorer  !


Voir aussi[modifier]

Top Web ![modifier]

Sources[modifier]

Sous licence GFDL
Tous droits réservés
  • « Australopithèque » - « Hominisation » - « Mésolithique ». Le Nouveau Littré, éditions Garnier, 2007.
  • « Hominisation ». CNRTL. Consulté le 10 juillet 2007.
  • Préhistoire. Memo (portail historique et des voyages). Consulté le 10 juillet 2007.

Notes[modifier]

  1. « Préhistoire - Débuts de la Préhistoire ». Wikipédia. [Page consultée le 31 août 2008]
  2. Cet article, ne serait-ce que pour une question de longueur, n'abordera pas les âges des métaux ; cela sera fait dans l'article sur la Protohistoire.
  3. Wikipédia indique 1974 [1], mais le Nouveau Littré de 2007 parle de 1978 dans sa définition de l'australopithèque.
  4. Un clan est un petit groupe d'individus qui viennent d'un même ancêtre et vivent ensemble.
Pointe flèche.png Portail de la Préhistoire - Tous les articles sur la Préhistoire