Garçon devant un ordinateur.jpg
LeSavant.svg

la cabane  •  le Savant  •  le Livre d'or

Participez ! Cet article, comme tous les articles de Vikidia, est peut-être incomplet et tu peux l'améliorer. Tu as des connaissances sûres sur le sujet (texte ou illustration) ? Alors n'hésite pas à les ajouter. Ta contribution est la bienvenue ! C'est à toi de jouer ! Clin d'œil

Yougoslavie

« Yougoslavie » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
La Yougoslavie en 1988, peu avant son éclatement

La Yougoslavie était un ancien pays d'Europe centrale, dont la capitale était Belgrade. Elle comprenait la Serbie, la Croatie, la Macédoine, le Monténégro, la Slovénie, le Kosovo et la Bosnie-Herzégovine. Créée en 1919, elle disparait dans les années 1990 par séparation, souvent sanglante, des peuples qui la composaient.

La Yougoslavie était bordée à l'ouest par l'Italie et la mer Adriatique, au nord par l'Autriche et la Hongrie, à l'est par la Roumanie et la Bulgarie, et au sud par l'Albanie et la Grèce.

Un pays créé après la Première Guerre mondiale[modifier]

Créée en 1919, par le traité de Saint-Germain-en-Laye, à la suite de la victoire des Serbes et de leurs alliés sur l'empire austro-hongrois à la fin de la Première Guerre mondiale, le royaume des Serbes, Croates et Slovènes est un royaume unitaire dominé par les Serbes. Il prit le nom de Yougoslavie ("pays des Slaves du Sud") en 1923 à l'initiative du roi Alexandre 1er Karagéorgévitch de Yougoslavie.

Très vite, la diversité religieuse du pays (présence de catholiques en Slovénie et en Croatie, d'orthodoxes en Serbie, au Monténégro et en Macédoine et de musulmans en Bosnie-Herzégovine et au Kosovo) pose problème et le mouvement extrémiste oustachi (d'origine croate) combat pour la dislocation du pays et commet de plus en plus de troubles dans le pays. Le 9 octobre 1934, un nationaliste bulgare, Vlado Černozemski, assassine le roi Alexandre 1er de Yougoslavie à Marseille ainsi que le ministre français des affaires étrangères Louis Barthou qui accompagnait le roi en visite officielle. L'Italie fasciste, ayant des visées expansionnistes sur le littoral yougoslave, le nouveau roi du pays collabore avec Hitler. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Italiens envahissent la Yougoslavie. Mais mis en difficulté par la résistance yougoslave ils font appel à l'aide des Allemands. Le pays est disloqué et l'oustachi pro-nazi Ante Pavelić est placé à la tête de la Croatie.

Un pays communiste original après 1945[modifier]

Devenue un pays communiste en 1945, la Yougoslavie est alors une république fédérale qui est dirigée jusqu'à sa mort en 1980 par le maréchal Joseph Tito, organisateur de la résistance yougoslave contre les fascistes italiens et les nazis allemands, puis par des membres du parti communiste. Le pays rompt en 1948 avec l'URSS, refusant ainsi d'adhérer au bloc de l'Est, mais tout en restant communiste et sans adhérer non plus au bloc de l'Ouest, rejoignant ainsi le camp des pays non-alignés, qui ne prennent pas parti dans la guerre froide.

Un éclatement sanglant[modifier]

La Yougoslavie disparaît à l'effondrement des pays communistes de l'Est européen au début des années 1990. Les différents peuples qui composaient la Yougoslavie se font alors la guerre à partir de 1991. Sarajevo, capitale de la République socialiste de Bosnie-Herzégovine, connaît la guerre pendant plusieurs années. Le pays laisse alors la place à plusieurs pays : la Serbie et la Croatie entre autres.

Républiques nées de l'ancienne Yougoslavie[modifier]

  • Bosnie-Herzégovine (capitale Sarajevo), proclamée indépendante le 1er mars 1992 ;
  • Croatie (capitale Zagreb), proclamée indépendante le 25 juin 1991 ;
  • Kosovo (capitale Priština), État non reconnu unilatéralement par la Communauté internationale, proclamée indépendant le 17 février 2008 ;
  • Macédoine (capitale Skopje), officiellement ancienne république yougoslave de Macédoine, proclamée indépendante le 8 septembre 1991 ;
  • Monténégro (capitale Titograd, redevenue aujourd'hui Podgorica), proclamé indépendant le 21 mai 2006 ;
  • Serbie (capitale Belgrade), proclamée indépendante le 22 mai 2006 ;
  • Slovénie (capitale Ljubljana), proclamée indépendante le 25 juin 1991.

44°49′14″N 20°27′44″E / 44.82056, 20.46222

Portail Europe - Accédez au portail sur l'Europe.