Élection présidentielle française de 1974

« Élection présidentielle française de 1974 » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Valéry Giscard-d'Estaing, élu président en 1974.

Cette élection présidentielle des 5 et 19 mai 1974, a été précipitée par la mort brusque du président de la République Georges Pompidou le 2 avril 1974. Valéry Giscard d'Estaing y a été élu président. Conformément à la Constitution, Alain Poher, président du Sénat, assure l'intérim de la présidence de la république entre le 2 avril et le 24 mai 1974 après la mort de Georges Pompidou et avant l'élection de Valéry Giscard d'Estaing.

La situation politique[modifier | modifier le wikicode]

La Droite non gaulliste (Giscard d'Estaing) supporte mal la prédominance des gaullistes depuis 1958 pendant les présidences du général de gaulle et de Georges Pompidou. Les gaullistes les plus jeunes (Jacques Chirac) souhaitent prendre la relève des gaullistes « historiques » (Jacques Chaban Delmas).

Depuis 1972, les partis de la Gauche, le Mouvement des radicaux de gauche, le Parti socialiste et le Parti communiste français, se sont mis d'accord sur un programme commun de gouvernement. Aux élections législatives de 1973, le Parti socialiste a fait jeu égal avec le Parti communiste, jusque-là le plus important parti à gauche. Laminée à l'élection présidentielle de 1969, la Gauche veut prendre sa revanche.

Les résultats[modifier | modifier le wikicode]

Au premier tour, il y a 12 candidats. 30 602 953 électeurs sont inscrits et 25 775 743 votent. L'abstention est faible (15,77%). Le candidat de la gauche unie François Mitterrand obtient 43% des voix, le candidat de la Droite libérale (soutenu par les gaullistes chiraquiens) Valéry Giscard d'Estaing obtient 32% des voix. Le gaulliste « historique » Jacques Chaban Delmas n'obtient que 15,1% des voix. Les autres candidats de Droite ne dépassent pas, réunis, les 3.5%. L'extrême gauche et les écologistes totalisent 4%. Le candidat de l'extrême-droite Jean-Marie Le Pen fait 0,74% des voix.

Au second tour, l'abstention recule avec 12,67% des inscrits, près d'un million d'électeurs se sont mobilisés en plus par rapport au premier tour. Valéry Giscard d'Estaing obtient 50,81% des voix, François Mitterrand recueille 49.19%. Il n'y a que 424 599 voix de différence sur 26 724 595 votants.

Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.
Francestubmap.png Portail France —  Accédez au portail sur la France.