Catherine de Médicis

« Catherine de Médicis » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Catherine de Médicis vers 1555.

Catherine de Médicis est née à Florence le 13 avril 1519 et est décédée à Blois le 5 janvier 1589. Elle a été reine de France de 1547 à 1559, puis régente pour le compte de son deuxième fils, le roi Charles IX.

Jeunesse[modifier | modifier le wikicode]

Catherine est la fille de Laurent II de Médicis, maître de Florence et duc d'Urbino (petit-fils de Laurent le Magnifique) et de son épouse Madeleine d'Auvergne, une noble dame française. Ses parents meurent quelques semaines après sa naissance. Recueillie par une tante à Rome, elle est élevée dans des monastères. Elle étudie le latin et le grec, l'histoire et la géographie et s'intéresse à l'astrologie1.

Reine de France[modifier | modifier le wikicode]

En 1533, elle est mariée à Henri duc d'Orléans ; il n'est que le deuxième fils du roi François Ier de France et ne doit pas régner, mais son frère aîné le dauphin François étant mort en 1536, il devient le roi Henri II en 1547. Pendant le règne de son mari, Catherine de Médicis doit s'effacer devant la maîtresse du roi, Diane de Poitiers. Le roi Henri II meurt en 1559, et son fils aîné le roi François II, l'écarte du pouvoir au profit de la famille des Guises (oncles de la reine Marie Stuart).

Catherine de Médicis

Régente[modifier | modifier le wikicode]

En 1560, Catherine de Médicis devient régente pour le compte de son deuxième fils Charles IX, jusqu'à la mort de celui-ci en 1574, c'est la reine mère qui dirige le royaume. Elle doit manœuvrer entre le parti catholique dirigé par les Guises et le parti protestant dirigé par les Bourbons. En ces temps de guerre civile (guerres de religion) elle tente de maintenir l'unité du royaume et de préserver le trône de ses fils. Avec l'aide du chancelier Michel de L'Hospital, elle essaie de réconcilier les catholiques et les protestants (colloque de Poissy en 1561). Elle accorde des droits et places de sûretés aux protestants (édit de tolérance de 1562, paix d'Amboise en 1563, paix de Saint Germain en 1570). En 1572, elle marie sa fille Marguerite de Valois avec Henri de Bourbon, chef des protestants. Mais elle laisse faire le massacre de la Saint-Barthélemy, qui lui permet de se débarrasser de l'amiral Gaspard de Coligny, un chef protestant très écouté du roi Charles IX.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Massacre de la Saint-Barthélemy.

Dernières années[modifier | modifier le wikicode]

De 1574 à 1589, elle joue un rôle secondaire pendant le règne de son troisième fils le roi Henri III.

Catherine de Médicis a été une grande bâtisseuse. À Paris, elle a fait construire, le nouveau Louvre, le palais des Tuileries.

Catherine de Médicis et l'astrologie[modifier | modifier le wikicode]

Très superstitieuse, Catherine de Médicis a fait venir en France Cosimo Ruggieri, un astrologue florentin qu'elle consultait souvent. Elle a aussi rencontré le célèbre Nostradamus2, qui aurait notamment prédit les circonstances de la mort de son mari, et que leurs trois fils se succèderaient sur le trône de France et seraient ensuite remplacés par Henri de Navarre.

Descendance[modifier | modifier le wikicode]

Henri II et Catherine de Médicis ont eu dix enfants3:

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Christian Bouyer, Dictionnaire des reines de France, 1992
  2. Michel de Nostre-Dame sur l''Encyclopédie Larousse en ligne
  3. Source : Jiri Louda et Michael MacLagan, Les Dynasties d'Europe
Marie Antoinette-vers 1783.jpg
Reines et impératrices de France

Mérovingiens : ClotildeCarolingiens : Bertrade de LaonCapétiens : Adélaïde d'AquitaineRosala de ProvenceBerthe de BourgogneConstance d'ArlesAnne de KievBerthe de HollandeBertrade de MontfortAlix de SavoieAliénor d'AquitaineConstance de CastilleAdèle de ChampagneIsabelle de HainautIngeburge de DanemarkAgnès de MéranBlanche de CastilleMarguerite de ProvenceIsabelle d'AragonMarie de BrabantJeanne Ire de NavarreMarguerite de BourgogneClémence de HongrieJeanne de BourgogneBlanche de BourgogneMarie de LuxembourgJeanne d'ÉvreuxCapétiens-Valois : Jeanne de BourgogneBlanche de NavarreJeanne d'AuvergneJeanne de BourbonIsabeau de BavièreMarie d'AnjouCharlotte de SavoieAnne de BretagneJeanne de FranceMarie d'AngleterreClaude de FranceÉléonore de HabsbourgCatherine de MédicisMarie StuartÉlisabeth d'AutricheLouise de Lorraine-VaudémontBourbons : Marguerite de ValoisMarie de MédicisAnne d'Autriche Marie-Thérèse d'AutricheMarie LeszczynskaMarie-AntoinetteMarie-Amélie de Bourbon-SicileBonaparte : Joséphine de BeauharnaisMarie-Louise d'AutricheEugénie de Montijo

Le portail de la Monarchie française —  De Clovis à Napoléon III. Les rois, les reines, les institutions royales.