Marie-Antoinette

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Marie-Antoinette, reine de France, par Jean-Baptiste Gautier Dagoty, 1775.

Marie-Antoinette Josèphe Jeanne de Habsbourg-Lorraine (ou plus simplement Marie-Antoinette d'Autriche) est née à Vienne le 2 novembre 1755, au château de Schönbrunn. Elle est morte, guillotinée, le 16 octobre 1793 à Paris, détestée alors par tous les Français. En 1774, elle devient reine de France. Elle devient vite très impopulaire en raison de la vie frivole qu'elle menait à Versailles et de l'influence néfaste qu'on lui prêtait sur son mari le roi Louis XVI. En raison de ses origines elle est vite surnommée « l'Autrichienne ».

L'enfance à la cour d'Autriche[modifier | modifier le wikicode]

Sa mère, Marie-Thérèse d'Autriche (impératrice), archiduchesse d'Autriche, reine de Bohême et de Hongrie, était mariée à François Ier de Lorraine, empereur du Saint-Empire romain germanique.

Marie-Antoinette, quinzième d'une fratrie de seize enfants, passe son enfance à Vienne. Elle est préparée depuis son plus jeune âge à devenir reine de France. À quatorze ans, elle est mariée à Louis-Auguste de Bourbon, dauphin de France, futur Louis XVI, le 16 mai 1770 à Versailles.

La dauphine de France[modifier | modifier le wikicode]

Lors de l'entrée de Marie-Antoinette à Paris, le duc de Brissac lui montra la foule qui était venue l'acclamer et croyant la flatter, déclara : « Madame, vous avez là deux cent mille amoureux ».

Malheureusement, l'idylle est de courte durée pour la jeune dauphine qui n'est pas à l'aise dans la Cour française, encore figée par l'étiquette imposée par Louis XIV. Pour aider la future reine de France, Louis XV (qui est encore roi de France) lui donne comme dame d'honneur Mme de Noailles que Marie-Antoinette surnomme bientôt « Madame l'Étiquette ». Marie-Antoinette s'initie également au protocole et étudie les manières françaises grâce à l'abbé de Vermond.

Incitée par ses tantes, Mesdames les filles du roi, qui détestent Mme du Barry, la ravissante favorite de Louis XV, elle ignore celle-ci et se refuse à lui adresser la parole, insolence qui crée un climat pernicieux à la cour et persistera jusqu'au 1er janvier 1772.

Autre problème auquel elle doit faire face : son mari, le dauphin Louis-Auguste, qui paraît plus intéressé par les serrures que par son futur métier de roi. De plus, le mariage n'a été consommé que dix mois après les noces, le dauphin souffrant d'une petite malformation génitale, qui sera traitée après la visite du frère de la reine, le futur empereur Joseph II.

La reine[modifier | modifier le wikicode]

Louis XV meurt le 10 mai 1774, laissant le dauphin et son épouse, bien trop jeunes, pour gouverner le royaume. D'ailleurs ils s'écrieront en chœur : « Mon Dieu protégez-nous, nous régnons trop jeunes ! »

Le couple aura quatre enfants, bien que tardifs :

  • Marie-Thérèse-Charlotte, dite Madame Royale (19 décembre 1778- 19 octobre 1851, morte à 72 ans) ;
  • Louis-Joseph-Xavier François dauphin de France (22 octobre 1781- 4 juin 1789, mort à 7 ans 1/2) ;
  • Louis-Charles de France, dit Louis XVII né le 27 mars 1785 et mort en captivité le 8 juin 1795 (mort à 10 ans) ;
  • Sophie-Hélène Béatrice ou Béatrix de France (9 juillet 1786- 19 juin 1787, morte à 11 mois).

Malheureusement ces naissances tardives ne parviendront pas à sauver leur réputation, particulièrement celle de la reine. Celle-ci a en effet compensé sa frustration et son humiliation par le seul outil que lui offrait la Cour : tenir son rang avec faste. Elle est l'animatrice d'une coterie très réactionnaire où figurent son beau-frère le comte d'Artois et sa grand amie la princesse de Polignac. Sa réputation a été compromise, à tort, dans des scandales crapuleux comme l'affaire du collier de la reine. Cette coterie fera échouer une grande partie des réformes tentées par certains ministres de Louis XVI.

L'image négative que l'histoire a gardé de Marie-Antoinette est davantage due à la situation économique de la France qu'à une augmentation réelle des dépenses habituelles de la Cour.

Marie-Antoinette fut guillotinée sur la place de la Révolution à Paris le 16 octobre 1793, à l'âge de 38 ans, quelques mois après son mari (guillotiné le 21 janvier 1793).

Marie Antoinette-vers 1783.jpg
Reines et impératrices de France

Portail de l’Histoire — Toute l’Histoire, de la préhistoire, jusqu’à aujourd’hui.
Portail de la monarchie française — De Clovis à Napoléon III : les rois, les reines, les institutions royales.