Diane de Poitiers

« Diane de Poitiers » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Diane de Poitiers.

Diane de Poitiers (1499-1566) a été la favorite (la maîtresse) du roi de France Henri II.

Célèbre par sa beauté, intelligente, ambitieuse et surnommée « la plus que reine », elle s'est comportée en véritable souveraine, éclipsant l'épouse du roi, Catherine de Médicis.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Née en 1499, Diane de Poitiers est la fille de Jean de Poitiers, comte de Saint-Vallier. En 1515, elle est mariée à Louis de Brézé, grand sénéchal de Normandie ; déjà veuf d'une première épouse, il est beaucoup plus âgé que Diane. Ils ont deux filles, Françoise et Louise. Diane de Poitiers est dame d’honneur des reines Claude de France et Éléonore de Habsbourg.

Son mari Louis de Brézé meurt en 1531 et, placée dans l'entourage du prince Henri – le futur roi Henri II, elle devient son amie et sa confidente, puis sa maîtresse (Diane a vingt ans de plus qu’Henri, né en 1519). En 1547, Henri II devient roi de France et offre à Diane de Poitiers des bijoux appartenant à la couronne, le château de Chenonceau et le titre de duchesse de Valentinois, tandis que ses proches et ses protégés obtiennent des postes importants à la cour. Elle conserve une grande influence pendant toute la durée du règne, et la reine Catherine de Médicis doit s'effacer devant la favorite.

Après la mort d'Henri II en 1559, Diane de Poitiers doit restituer le château de Chenonceau à la reine Catherine de Médicis, mais elle obtient le château de Chaumont en échange. Elle se retire au château d'Anet où elle meurt en 1566.

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Francestubmap.png Portail de la France —  Accédez au portail sur la France.