Louis IV d'Outremer

« Louis IV d'Outremer » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Louis IV de France)
Aller à : navigation, rechercher
Denier émis pendant le règne de Louis IV

Louis IV d'Outremer est un roi de France de la dynastie des Carolingiens. Il régna de 936 à 954.

Né en 921, il est le fils du roi Charles III le Simple et d'Edwige de Wessex, une princesse anglo-saxonne. À la suite du détrônement de son père en 922, avec sa mère il se réfugie en Angleterre (c'est de cette situation qu'il tire son surnom).

Accession au trône[modifier | modifier le wikicode]

En 936, à la mort du roi Raoul, Louis est élu roi des Francs, grâce à l'appui d'Hugues le Grand, duc de France, le plus puissant des grands seigneurs francs, membre de la famille des Robertiens. Hugues pensait pouvoir manipuler son protégé qui n'avait que quinze ans. Dès son accession au trône, Louis nomme Hugues le Grand comme duc des Francs et second personnage du royaume.

La lutte contre les grands seigneurs francs[modifier | modifier le wikicode]

Lorsque Louis devient roi, sa famille ne dispose plus de beaucoup de possessions terriennes 1(qui à l'époque constituent l'essentiel de la richesse). Ces possessions permettraient de récompenser des « fidèles ».

Louis tente de s'emparer du duché de Lorraine, mais il se heurte à l'hostilité d'Otton Ier roi de Germanie et d'Hugues le Grand qui ne souhaite pas un renforcement de la puissance royale. Pour s'opposer au roi, Hugues se remarie avec Avoie la sœur d'Otton, s'entend avec Hubert II de Vermandois, qui avait provoqué des difficultés au roi Raoul, reçoit l'appui du duc de Normandie Guillaume Longue Épée et du comte Arnould de Flandre. Seul le duc de Bourgogne reste fidèle au roi.

Dès 939, Otton récupère la Lorraine, que les seigneurs lorrains avaient offerte au roi Louis. En 940, il ravage la Champagne et reçoit l'hommage vassalique d'Hugues le Grand et d'Herbert de Vermandois qui trahissent ainsi leur suzerain légal. Mécontents que le roi ait donné le comté de Reims (possession d'Herbert), à l'archevêque Artaud, les Grands attaquent Reims et remplacent Artaud par Hugues le fils d'Herbert ; puis ils attaquent Laon et Louis qui est battu doit alors s'enfuir en Bourgogne. Cependant les rebelles se divisent par crainte de la puissance d'Hugues le Grand, et le pape Étienne VIII, par la menace d'excommunication, contraint Otton à se réconcilier avec Louis ; ce qui est fait en 942, Louis épouse Gerberge la sœur d'Otton.

Non satisfait de la situation Hugues le Grand s'allie à Richard Ier nouveau duc de Normandie. Louis IV parvient à établir son autorité dans le duché et en profite pour se retourner contre Hugues en envahissant ses possessions. Hugues demande une trêve. Mais le roi revenu en Normandie tombe dans un guet-apens et est fait prisonnier. Hugues poussé par Otton obtient la libération du roi en échange de la ville de Laon tandis que les Normands lui rendent l'hommage vassalique directement (en non au roi).

Louis reçoit alors l'appui d'Otton, qui pénètre en France en 946, s'empare de Reims où il rétablit l'évêque Artaud, mais ne parvient pas à battre Hugues. Le roi Louis avec l'accord d'Otton convoque un concile à Ingelheim. Artaud est confirmé comme archevêque de Reims et le concile déclare que nul ne doit porter atteinte au pouvoir royal et demande à Hugues de se justifier. Comme celui-ci refuse il est excommunié en septembre 948, tandis que Louis parvient à reprendre Laon. Otton impose alors sa médiation pour mettre fin au conflit qui s'apaise tout en connaissant quelques combats jusqu'à la mort du roi en 954.

Louis IV meurt des suites d'une chute de cheval. Son fils Lothaire âgé de 13 ans lui succède. Alors que Lothaire a un frère Charles, contrairement à la coutume franque, il n'y a pas de partage du royaume.

Mariage et descendance[modifier | modifier le wikicode]

En 940, Louis IV épouse Gerberge de Saxe (vers 915-984), sœur de l'empereur Otton Ier du Saint-Empire. Ils ont six enfants, dont :

  • Lothaire (941-988), roi de France après son père ;
  • Mathilde (943-992), mariée au roi Conrad III de Bourgogne ;
  • Charles (953-991), duc de Basse-Lotharingie, dernier représentant mâle de la dynastie carolingienne ; à la mort de son neveu Louis V, il est emprisonné et Hugues Capet est élu roi, fondant la dynastie des Capétiens.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Compiègne, Vitry, Ponthion, Douzy-sur Chiers, Gurcy sur Marne, Chevregny, Tresly, Verberie, Quierzy, auxquelles se rajoutent les reprises de Louis IV, comme Attigny et Notre-Dame de Laon
Société paysanne au XIVe siècle.jpg Portail du Moyen Âge —  Tous les articles sur le Moyen Âge.
Le portail de la Monarchie française —  De Clovis à Napoléon III. Les rois, les reines, les institutions royales.