Concile de Nicée

« Concile de Nicée » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le concile de Nicée de 325, tel qu'imaginé par le peintre italien Cesare Hebbia en 1560. Le personnage représenté au premier plan est l'empereur Constantin.

Le concile de Nicée, en 325, fut le premier des conciles qui se sont tenus à Nicée (aujourd'hui Iznik), en Asie Mineure.

N.B. : Plusieurs conciles portent le nom de « concile de Nicée ». On les différencie généralement par un numéro d'ordre.

Historique[modifier | modifier le wikicode]

Au début du christianisme, les chrétiens formaient de petites communautés dispersées dans l'Empire romain. Leurs pratiques évoluèrent de façon indépendante, et bien que se reconnaissant comme d'une même religion, elles étaient parfois en désaccord sur certains points.

En 312, l'empereur romain Constantin se convertit au christianisme, puis fait en sorte que la religion chrétienne soit tolérée dans l'Empire 1. Son souhait est que les différentes communautés se mettent d'accord sur une théologie commune, aussi réunit-il tous leurs évêques.

Les décisions du concile[modifier | modifier le wikicode]

Les décisions du concile de Nicée sont encore d'actualité dans le christianisme. Elles portent sur la définition de l'essentiel des croyances et sur le calendrier des fêtes religieuses.

  • La date des principales fêtes, en particulier celle de Pâques, fut fixée à cette occasion. Par contre, celle de Noël fut établie quelques années plus tard, en 354.
  • Le Credo (ce qui veut dire « je crois », en latin) est la profession de foi chrétienne, qui résume ses croyances principales :
    • la croyance en un Dieu unique en trois personnes de même nature : Dieu le Père, créateur de l'Univers ; Jésus-Christ, son Fils ; et le Saint-Esprit, inspirateur des prophètes. (le mystère de la Trinité) ;
    • la croyance en l'incarnation humaine de Jésus, à sa mort et sa résurrection ;
    • la croyance en un jugement dernier à la fin du monde, où les hommes seront jugés puis connaîtront la vie éternelle ;
    • la croyance en la sainteté de l'Église et au baptême pour le pardon des péchés.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Contrairement à la croyance populaire, la religion chrétienne ne sera fait qu'officiellement religion d'État que plusieurs année plus tard, vers 380 par l'empereur Théodose 1er
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Portail du christianisme —  Tous les articles concernant le christianisme.