Académie française

« Académie française » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Première page de la 6e édition du Dictionnaire de l'Académie française

L'Académie française est une institution de France fondée le 13 mars 1634, sous le règne de Louis XIII, par le cardinal de Richelieu. Elle porte le nom d'Académie Française depuis le 20 mars 1634. Sa mission est de fixer la langue française, de lui donner des règles, de la rendre compréhensible par tous. Dans ce objectif, elle doit composer un dictionnaire : le Dictionnaire de l'Académie française. Elle distribue aussi des prix littéraires comme le Grand prix du Roman de l'Académie Française décerné au milieu du mois de novembre.

Depuis 1639, elle se compose de quarante membres élus (dits les « immortels ») par les autres académiciens. Piron disait : "Ils sont la quarante et ont de l'esprit comme quatre", Fontenelle quant à lui se plaignait : "Sommes-nous trente neuf on est à nos genoux. Et sommes nous quarante, on se moque de nous". Fontenelle fait allusion au fait que lorsqu'un fauteuil d'académicien est devenu libre (donc 39 membres vivants) les candidats pour l'occuper « font la cour » aux autres académiciens qui sont les électeurs. Lorsque l'académie est au complet (donc 40), il est de bon ton de se moquer de son conservatisme. Elle est la première des cinq académies qui constituent l'Institut de France.

Elle rassemble des personnalités marquantes de la vie littéraire (poètes, romanciers, hommes de théâtre, critiques), des philosophes, des historiens, des hommes de science et, par tradition, des militaires de haut rang, des hommes d’État et des dignitaires religieux. On note cependant que de nombreux écrivains célèbres ne furent pas membres de l'Académie, soit qu'ils y furent refusés, soit qu'ils ne s'y présentèrent pas, soit qu'il n'y eut pas d'élection pendant leur période de notoriété.

L'uniforme[modifier | modifier le wikicode]

L'uniforme de l'académicien qui est noir, orné de broderies vertes en forme de feuilles d'olivier, a été choisi sous Napoléon Bonaparte lors d'une commission composée de trois membres : Houdon, Vincent et Chalgrin. La culotte à la Française d'origine a été remplacée par le pantalon.

L'habit coûte très cher, il faut plus de 6 mois pour le confectionner, l'épée est offerte grâce à une collecte auprès des amis du futur académicien. La poignée de l'épée est ornée de motifs représentant les activités et les goûts de son propriétaire.

Membres[modifier | modifier le wikicode]

Parmi les membres les plus notables de l'Académie française, il y a les suivants, par date d'élection :

  1. 1634 : Claude Favre de Vaugelas
  2. 1647 : Pierre Corneille
  3. 1667 : Jean-Baptiste Colbert
  4. 1670 : Philippe Quinault
  5. 1671 : Charles Perrault
  6. 1671 : Jacques-Bénigne Bossuet
  7. 1672 : Jean Racine
  8. 1684 : Jean de La Fontaine
  9. 1684 : Nicolas Boileau
  10. 1693 : Fénelon
  11. 1693 : Jean de La Bruyère
  12. 1728 : Montesquieu
  13. 1742 : Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux
  14. 1746 : Voltaire
  15. 1753 : Georges-Louis Leclerc de Buffon
  16. 1754 : Jean Le Rond d'Alembert
  17. 1760 : Charles Marie de La Condamine
  18. 1763 : Jean-François Marmontel
  19. 1775 : Chrétien Guillaume de Lamoignon de Malesherbes
  20. 1782 : Nicolas de Condorcet
  21. 1788 : Jean-Pierre Claris de Florian
  22. 1803 : Emmanuel-Joseph Sieyès
  23. 1803 : Jacques-Henri Bernardin de Saint-Pierre
  24. 1803 : Jean-Jacques-Régis de Cambacérès
  25. 1811 : François-René de Chateaubriand
  26. 1816 : Armand-Emmanuel du Plessis de Richelieu
  27. 1816 : Pierre-Simon de Laplace
  28. 1818 : Georges Cuvier
  29. 1826 : Joseph Fourier
  30. 1829 : Alphonse de Lamartine
  31. 1833 : Adolphe Thiers
  32. 1833 : Charles Nodier
  33. 1836 : François Guizot
  34. 1841 : Alexis de Tocqueville
  35. 1841 : Victor Hugo
  36. 1844 : Prosper Mérimée
  37. 1845 : Alfred de Vigny
  38. 1852 : Alfred de Musset
  39. 1860 : Henri Lacordaire
  40. 1868 : Claude Bernard
  41. 1880 : Eugène Labiche
  42. 1881 : Louis Pasteur
  43. 1884 : Ferdinand de Lesseps
  44. 1891 : Pierre Loti
  45. 1894 : José-Maria de Heredia
  46. 1896 : Anatole France
  47. 1899 : Paul Deschanel
  48. 1901 : Edmond Rostand
  49. 1906 : Maurice Barrès
  50. 1908 : Henri Poincaré
  51. 1909 : Raymond Poincaré
  52. 1912 : Hubert Lyautey
  53. 1914 : Henri Bergson
  54. 1918 : Ferdinand Foch
  55. 1918 : Georges Clemenceau
  56. 1918 : Joseph Joffre
  57. 1918 : Louis Barthou
  58. 1925 : Paul Valéry
  59. 1929 : Philippe Pétain
  60. 1931 : Maxime Weygand
  61. 1933 : François Mauriac
  62. 1935 : Jacques Bainville
  63. 1938 : Charles Maurras
  64. 1944 : Louis de Broglie
  65. 1946 : Édouard Herriot
  66. 1946 : Marcel Pagnol
  67. 1946 : Maurice Genevoix
  68. 1946 : Paul Claudel
  69. 1955 : Jean Cocteau
  70. 1959 : Henri Troyat
  71. 1959 : Jean Rostand
  72. 1960 : Henry de Montherlant
  73. 1962 : Joseph Kessel
  74. 1966 : Maurice Druon
  75. 1970 : Eugène Ionesco
  76. 1973 : Claude Lévi-Strauss
  77. 1973 : Jean d'Ormesson
  78. 1978 : Edgar Faure
  79. 1980 : Marguerite Yourcenar
  80. 1983 : Léopold Sédar Senghor
  81. 1984 : Fernand Braudel
  82. 1988 : Jacqueline de Romilly
  83. 1988 : Jacques-Yves Cousteau
  84. 1988 : Michel Debré
  85. 1990 : Hélène Carrère d'Encausse
  86. 2003 : Valéry Giscard d'Estaing
  87. 2004 : Alain Robbe-Grillet
  88. 2007 : Max Gallo
  89. 2008 : Simone Veil
  90. 2011 : Amin Maalouf

Des femmes à l'Académie[modifier | modifier le wikicode]

En 1970, l'écrivaine Françoise Parturier se présente (elle obtient une voix). En 1975, les deux candidats furent non-élues : la chorégraphe Jeanine Charrat (six voix) et Louises Weiss écrivaine et militante féministe (quatre voix).

La première femme à être élue est Marguerite Yourcenar par 20 voix au premier tour en mars 1980.

Autres institutions[modifier | modifier le wikicode]

Avant l'Académie française, sous le règne du roi Charles IX, le poète Jean-Antoine de Baïf eut l'idée de réunir quelques amis considérés comme des « Beaux esprits ». Cette assemblée se baptisa Académie, en référence au jardins d'Akademos à Athènes où dans l'Antiquité le philosophe Platon enseignait. Mais cette initiative sombra vite dans l'oubli.

Au Québec, l'Office québécois de la langue française qui existe depuis 1961 joue un rôle similaire.

Dictionnaire[modifier | modifier le wikicode]

L'Académie prépare et édite le Dictionnaire de l'Académie française, dont il y a eu huit éditions depuis le XVIIe siècle : en 1694, 1718, 1740, 1762, 1795, 1835, 1878 et 1935. Les deux dernières éditions du dictionnaire, sont accessibles par le site du CNRTL'.

Notes et sources[modifier | modifier le wikicode]

  • Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Académie française de Wikipédia.
    Consulté le 22 décembre 2010.
  • Tout sur tout, le petit dictionnaire de l'insolite et du sourire, Claude Gagnière, édition France Loisir 1986.
Portail des langues —  Tout sur les langues et la linguistique
Francestubmap.png Portail de la France —  Accédez au portail sur la France.