Michel Debré

« Michel Debré » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Michel Debré (1912-1996) était un résistant et un gaulliste. Il fut nommé premier chef du gouvernement de la V°république par Charles de Gaulle en 1959.

Jeunesse et début en politique[modifier | modifier le wikicode]

Né le 15 janvier 1912, Michel Debré est le fils du professeur de médecine Robert Debré (fondateur de la pédiatrie moderne en France). Michel Debré devient docteur en droit puis il est reçu en 1934 au concours du conseil d'état. Au début de la Seconde Guerre Mondiale, il est engagé dans l'armée comme officier de cavalerie, il est fait prisonnier à Artenay mais réussit à s'échapper. A son retour, en 1942, il devient maître des requêtes au conseil d'état.

Un résistant et un gaulliste[modifier | modifier le wikicode]

Michel Debré s'engage dans la résistance en 1943 et il est chargé par Charles de Gaulle d'établir la liste des préfets qui remplaceront ceux du régime de Vichy. L'année suivante il est chargé de rédiger les statuts de l'école nationale d'administration. En 1958, il devient garde des sceaux; ministre de la justice dans le gouvernement de Charles de Gaulle, et apporte sa contribution de façon décisive à la rédaction de la constitution de 1958 qui inaugure la V° république. C'est le 8 janvier 1959 que Michel Debré inaugure la fonction de premier ministre dans cette nouvelle république, mais il démissionne en avril 1962, a cause d'un désaccord avec le président Charles de Gaulle concernant l'Algérie française.

L'après Matignon[modifier | modifier le wikicode]

En 1963, Michel Debré est élu député de la Réunion, puis en 1966 il est élu maire d'Amboise et le reste jusqu'en 1989. Après cela il occupe des postes ministérielles tels que ministre de l'économie et des finances de 1966 à 1968, ministre des affaires étrangères de 1968 à 1969, et enfin ministre de la défense national de 1969 à 1973. Il décède le 2 Aout 1996 a l'âge de 84 ans.

Francestubmap.png Portail de la France —  Accédez au portail sur la France.