Favicon Vikidia.png Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de vous ! Wikimedia France logo.svg

Les associations Vikidia et Wikimédia France ont besoin de votre aide pour participer à une enquête sur les contributeurs et visiteurs de Vikidia. Cela ne vous prendra que 10 minutes et nous permettra de mieux vous connaître et d'améliorer l'encyclopédie.
Vous avez du 12 juillet au 30 septembre pour y répondre. Nous vous en remercions par avance !

Répondre au sondage !

Georges Clemenceau

« Georges Clemenceau » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Georges Clemenceau
Georges Clemenceau vers 1920.
Georges Clemenceau vers 1920.
Nom Georges Clemenceau
Date de naissance 28 septembre 1841
Lieu de naissance Mouilleron-en-Pareds, France
Date de décès 24 novembre 1929
Lieu de décès Paris, France
Nationalité Français
voir modèle • modifier

Georges Clemenceau ou George Benjamin Clemenceau est un homme politique français, né le 28 septembre 1841 à Mouilleron-en-Pareds et mort le 24 novembre 1929 (à 88 ans) à Paris. Il a fait des études de médecine, et est devenu médecin comme son père. Après un séjour en Angleterre, puis aux Etats-Unis, il revint s'installer en France, et s'impliqua dans la politique du pays.

Lors de la chute du Second Empire, en 1870, Clemenceau participa, le 4 septembre 1870, à la proclamation de la république. En 1876, il est élu député de la Seine, et devient le chef de file des radicaux, à l'extrême gauche de la Chambre. Il se place contre Jules Ferry, concernant sa politique coloniale. Puis il créa la Société des droits de l'Homme et du Citoyen, pour protéger le régime des volontés de pouvoir personnel. Il devient sénateur dès 1902 et président du Conseil de 1906 à 1909. Il veilla à la séparation de l'Église et de l'État, réprima durement les grèves, mais mis en place le ministère du Travail.

En 1917, pendant la Première Guerre mondiale, il est nommé président du Conseil, c'est-à-dire qu'il dirige le gouvernement. Il arrive au pouvoir au moment où le conflit s'éternise et les soldats sont fatigués de se battre. Georges Clemenceau cherche à remonter le moral des troupes en rendant visite aux soldats dans les tranchées, malgré les risques. Il lutte également avec fermeté contre les mutineries et les désertions. Il fait appel aux troupes coloniales.

À l'arrière, il combat les grèves dans les usines où les ouvriers réclament des hausses de salaires et une amélioration des conditions de travail. Il représente la France aux conférences de paix qui suivent la Première Guerre mondiale et souhaite punir l'Allemagne qui est rendue responsable du conflit.

Georges Clemenceau est surnommé « le Père la Victoire » ou encore « le Tigre ». Il est élu à l'Académie française en 1918.

Journal-des-chemins-de-fer-image-titre.png Portail du XIXe siècle - Tous les articles concernant les années 1801 jusqu'à 1900.
Portail de la Première Guerre mondiale —  Tous les articles concernant la Guerre de 1914-1918.