Joseph Fourier

« Joseph Fourier » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Jean-Baptiste Joseph Fourier.

Jean-Baptiste Joseph Fourier, plus connu sous le nom de Joseph Fourier, est né à Auxerre le 21 mars 1768 et est décédé le 16 mai 1830. Il était mathématicien et physicien.

À l'âge de 10 ans et après être devenu orphelin, il rentra à l'école militaire d'Auxerre. Après avoir été recruté en tant que professeur à l'âge de seize ans et demi, il intègre l'école normale supérieure ayant comme professeurs Joseph-Louis Lagrange, Gaspard Monge (wp), Pierre-Simon de Laplace. Il rejoignit l'armée ensuite et fit la Révolution. Il manqua de se faire guillotiner. En 1798, il devint professeur de mathématiques de l'École polytechnique mais il fut envoyé pour participer à l'expédition scientifique qui a accompagné la campagne d'Égypte, menée par Napoléon Bonaparte.

À son retour en France, il fut nommé préfet de l'Isère en 1802 par Napoléon. C'est à cette période, coupé du monde scientifique, qu'il rédigea son œuvre principale à Grenoble : la théorie analytique de la chaleur permettant d’étudier l'évolution de la température d'un corps au cours du temps à l'aide de fonctions trigonométriques.

Il invente les séries de Fourier : il montre qu'on peut transformer n'importe quelle fonction (même très complexe) en l'écrivant comme une somme de cosinus et de sinus, ce qui facilite les calculs. Cette méthode a des applications dans tous les domaines où on étudie les ondes : électro-magnétisme, acoustique, électronique, astrophysique, télécommunication, cryptographie...

Portail des mathématiques —  Les nombres, la géométrie et les grands mathématiciens.