Jacques-Bénigne Bossuet

« Jacques-Bénigne Bossuet » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Jacques-Bénigne Bossuet, portrait par Hyacinthe Rigaud.

Jacques-Bénigne Bossuet est un prélat1 et un écrivain français, né le 27 septembre 1627 à Dijon et mort le 12 avril 1704 à Paris.

Carrière[modifier | modifier le wikicode]

Jacques-Bénigne Bossuet nait dans une famille de magistrats. Ordonné prêtre, il est remarqué pour la qualité de ses sermons et pour son éloquence.

Il est nommé évêque de Comdom en 1669, puis il devient l'année suivante le précepteur du Dauphin (le fils de Louis XIV), qui est âgé de 9 ans ; il garde ce poste jusqu'au mariage de son élève en 1680.

En 1671, Bossuet est élu à l'Académie française. Pour le Dauphin, il écrit en 1681 le Discours sur l'histoire universelle et, la même année, il est nommé évêque de Meaux (on le surnomme parfois « l'Aigle de Meaux »).

Il s'oppose à Fénelon (le précepteur du fils ainé du Dauphin et l'auteur des Aventures de Télémaque) au sujet d’une doctrine religieuse, le quiétisme, à laquelle Bossuet est opposé alors que Fénelon y est favorable. Le quiétisme est condamné par l'Église catholique et Fénelon est disgracié par le roi.

Bossuet est aussi connu pour avoir écrit et prononcé les Oraisons funèbres de plusieurs personnalités importantes de son époque (Henriette de France, reine d'Angleterre, Henriette Stuart, duchesse d'Orléans et belle-sœur de Louis XIV, le Grand Condé, etc.).

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. un homme d'Église de religion catholique
Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…
Portail du christianisme —  Tous les articles concernant le christianisme.