Marcel Pagnol

« Marcel Pagnol » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Marcel Pagnol vers 1931

Marcel Pagnol est un grand écrivain et cinéaste français du XXe siècle, né le 28 février 1895 à Aubagne, "sous le garlaban couronné de chèvres, aux temps des derniers chevriers" en Provence, et mort le 18 avril 1974 à Paris.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Jeunesse[modifier | modifier le wikicode]

Marcel Pagnol est le fils de Joseph Pagnol, maître d'école laïque, et d'Augustine Lansot, couturière. Il a un frère, Paul, né le 28 avril 1898 à Marseille, une sœur, Germaine, née en 1900, et un autre frère, René né en 1909, dont il ne parle pas dans ses Souvenirs d'enfance.

La Bastide neuve

Marcel Pagnol sait lire à l'âge de quatre ans et rentre en primaire à six ans. Il déménage dans une maison des collines de La Treille, appelée « La Bastide neuve », à l'âge de neuf ans. C'est dans cette maison qu'il passe ses souvenirs d'enfance et les meilleurs moments de sa vie. Il est reçu 2e à l'examen des bourses et entre au lycée à onze ans. Il écrit des poèmes qui ne commencent à paraître qu'en 1910. Il a beaucoup d'amis et est très aimé. Il n'a que quinze ans lorsqu'il perd sa mère qu'il adore. Son père se remarie en 1912 avec Madeleine Julien, qui n'a que 23 ans et que Marcel accepte très mal, allant jusqu'à se disputer avec son père. Il obtient son baccalauréat, puis, comme son père, il devient enseignant.

Le théâtre[modifier | modifier le wikicode]

En 1916, à 21 ans, il se marie avec Simonne. Il obtient des postes de professeur adjoint à Digne, puis à Aix-en-Provence, puis à Marseille où, avec un groupe d'amis, il fait paraitre un magazine littéraire, Fortunio. En 1922, il est nommé professeur d'anglais au lycée Condorcet à Paris. Tout en donnant ses cours, il fréquente les théâtres et les artistes et écrit (quelquefois avec son ami Paul Nivoix) des pièces de théâtre ; la première, Catulle, n'est pas jouée, la seconde, Tonton, ou Joseph veut rester pur (1923), est un échec. La pièce suivante, Les Marchands de gloire, jouée en 1925, rencontre un peu plus de succès, mais Marcel Pagnol ne peut pas encore vivre de son travail d'écrivain. Il quitte pourtant son poste au lycée Condorcet en 1926 et fait jouer Jazz, qui est un succès. Puis il obtient un triomphe avec Topaze en 1928, et l'année suivante avec Marius (1929). Avec ces deux pièces, Marcel Pagnol devient un auteur célèbre.

Le cinéma[modifier | modifier le wikicode]

En 1931, sa pièce Fanny est jouée sur scène avec succès. Intéressé par le cinéma, il n'est pas satisfait par les adaptations de ses œuvres, filmées par d'autres réalisateurs. Il crée alors une société de production de cinéma et réalise ses propres films, Angèle (1934), La Femme du boulanger (1938), La Fille du puisatier (1940), Manon des sources (1952), et bien d'autres encore. Il fait jouer dans ses films des acteurs qui, comme lui, sont nés près de Marseille et parlent avec l'accent marseillais, comme le grand acteur Raimu (César, La Femme du boulanger, La Fille du puisatier) ou Fernandel (Angèle, Le Schpountz, La Fille du puisatier). Le principal rôle féminin est souvent joué par une actrice avec laquelle il a une liaison amoureuse : Orane Demazis (Angèle, Regain, Le Schpountz) et Josette Day (La Fille du puisatier), ou sa deuxième épouse Jacqueline Pagnol (Manon des sources). En 1946, Marcel Pagnol est élu à l'Académie française. Il réalise en 1954 son dernier film, Les Lettres de mon moulin (d'après l'œuvre d'Alphonse Daudet). Il fait jouer deux nouvelles pièces de théâtre qui n'ont aucun succès, puis il décide de se consacrer à sa carrière d'écrivain.

L'écrivain[modifier | modifier le wikicode]

Marcel Pagnol a écrit énormément de livres, mais les plus connus sont les quatre tomes de ses Souvenirs d'enfance : La Gloire de mon père, Le Château de ma mère, Le Temps des secrets et Le Temps des amours. Dans ces livres, il raconte sa première chasse avec son père, ses merveilleuses vacances dans les collines, sa rencontre avec son ami Lili, l'examen des bourses et son entrée au lycée, tous ses nouveaux amis, son premier amour, le tournoi de boules de Joseph et la découverte de la poésie. Il publie aussi les deux tomes de L'Eau des collines : Jean de Florette et Manon des sources

Parmi ses œuvres les plus connues[modifier | modifier le wikicode]

Peinture à Sainte-Marguerite (Vosges), représentant quelques œuvres de Pagnol : en haut, La Femme du boulanger (à gauche) ; Marcel Pagnol ; en bas, Marius (à gauche), La Fille du puisatier (au milieu), Angèle (à droite).

Théâtre[modifier | modifier le wikicode]

Cinéma (auteur et réalisateur)[modifier | modifier le wikicode]

  • 1934 : Angèle (avec Fernandel)
  • 1936 : César (avec Raimu)
  • 1937 : Regain (avec Fernandel)
  • 1938 : Le Schpountz (avec Fernandel)
  • 1938 : La Femme du boulanger (avec Raimu)
  • 1940 : La Fille du puisatier (avec Raimu et Fernandel)
  • 1951 : Topaze (avec Fernandel)
  • 1952 : Manon des sources

Œuvres littéraires[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Lien externe[modifier | modifier le wikicode]

  • Marcel Pagnol (site officiel); Propose des extraits de films de Pagnol.
  • [1], scènes cultes de Marius : la partie de carte et la marine française te dit m....

Source[modifier | modifier le wikicode]

  • Raymond Castans, Marcel Pagnol (éditions de Fallois et Livre de Poche, 1995)
Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…
Portail du cinéma —  Tous les articles sur le 7e art et sur les cinéastes
Portail de Marseille —  Tous les articles concernant la ville de Marseille.
Portail du théâtre —  Tous les articles sur le théâtre et les arts de la scène.