Résistance (pharmacologie)

« Résistance (pharmacologie) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Voir les articles homonymes Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Résistance.

La résistance pharmacologique désigne le fait qu'un médicament normalement adapté au traitement d'une maladie ou d'un symptôme perde toute efficacité pour un malade donné. Cette résistance peut provenir de plusieurs phénomènes différents, mais le risque principal est lié aux maladies infectieuses.

Souche résistante[modifier | modifier le wikicode]

Dans le cadre des maladies infectieuses, il peut arriver que des microbes deviennent résistants aux antibiotiques utilisés contre eux. En fait, ce n'est pas le traitement qui provoque l'apparition de la résistance, c'est le traitement qui sélectionne les microbes qui lui résistent : c'est l'application directe de l'évolution des espèces par pression de sélection.

Métabolisme[modifier | modifier le wikicode]

Certaines personnes, pour des raisons génétiques, ont un métabolisme plus ou moins rapide. Il arrive parfois que certaines personnes métabolisent très vite certains médicaments. Dans ce cas, le traitement devient inefficace : il est détruit par le corps du malade avant d'avoir pu traiter la maladie.

Cas particulier[modifier | modifier le wikicode]

Le cas de l'interaction médicamenteuse n'est pas vraiment une résistance, mais un médicament peut tout de même devenir inefficace. C'est le cas, par exemple, des médicaments antirétroviraux utilisés dans le traitement du SIDA, qui sont rendus inefficaces par l'absorption de jus de pamplemousse.

Portail de la médecine —  Tous les articles sur la médecine, les médecins, les maladies...