Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
la cabane  • le Livre d'or
Les articles de Vikidia sont écrits et corrigés par des enfants, des adolescents et des adultes. On cherche de nouveaux rédacteurs !

Classification classique

« Classification classique » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi les articles « Classification des espèces » et « Classification ».

Carl von Linné, naturaliste suédois, a inventé le nom scientifique des êtres vivants, et fondé les bases de la Classification classique des êtres vivants
La Piéride du chou fait partie du règne des Animaux, comme le Pic épeiche, les Méduses ou l'Oursin
Les insectes, et notamment la Piéride du chou font partie de l'embranchement des Arthropodes, comme le Homard, le Glomeris et l'Argiope
La Piéride du chou fait partie de la classe des Insectes, comme la Mante religieuse, le Carabe violet ou la Fourmi
Les papillons comme la Piéride du chou, la Sésie, le Sphinx ou le Vulcain forment l'ordre des Lépidoptères
Le Citron, l'Aurore et le Souci sont de la même famille que la Piéride du chou : les Piéridés
Il existe plusieurs espèces de piérides, qui se ressemblent beaucoup, malgré quelques petites différences. On les rassemble dans le même genre : Pieris
Ces deux papillons se ressemblent beaucoup, et sont capables de se reproduire entre eux : il font partie de la même espèce, celle des Piérides du chou (Pieris brassicae)

La classification classique est un classement scientifique des espèces, que ce soit des animaux, des champignons, des plantes ou des organismes microscopiques. Elle est internationale (valable dans tous les pays) et utilise ainsi des noms en latin, même si des traductions françaises sont couramment employées. Le biologiste Carl von Linné commença à la construire dans les années 1730.

Cette classification est différente de celle dite « primitive » que nous utilisons au quotidien pour nommer les plantes ou les animaux, les noms « vernaculaires », qui ne s'embarrassent pas des sciences et sont nés de l'usage (de l'habitude).

Cette classification est dite « classique » car elle est peu à peu remplacée par une classification faisant appel aux techniques plus modernes de la génétique, la classification phylogénétique.

La classification classique est née de l'observation minutieuse des ressemblances et différences entre les différentes espèces. Elle propose de ranger les êtres vivants dans des groupes emboités.

Les taxons[modifier | modifier le wikicode]

Voici les différents taxons (étages de classification) :

(vivant) → règne → embranchement → classe → ordre → famille → genre → espèce

Linné a voulu qu'il y ait 7 niveaux de classification, car ce chiffre lui paraissait particulièrement harmonieux...

Les images à droite illustrent les différents niveaux de classification d'un être vivant : la Piéride du chou (nom scientifique : Pieris brassicae)

Le règne[modifier | modifier le wikicode]

Dans la classification classique en biologie, chaque être vivant1 fait partie d'un règne. On en distingue généralement cinq.

  • Le règne Animal, regroupe tous les animaux, c'est-à-dire les êtres composés de plusieurs cellules qui ont besoin d'ingérer des aliments (de manger d'autres êtres vivants) ;
  • Le règne Végétal, pour tous les végétaux (plantes et algues), qui se distinguent des animaux car ils peuvent réaliser la photosynthèse (ils n'ont pas besoin d'ingérer d'autres êtres vivants) ;
  • Les Champignons (qui se distinguent des végétaux et des animaux dans la manière de se nourrir)2;
  • Les Protistes, règne très contesté par les scientifiques qui regrouperait tous les êtres vivants composés d'un cellule unique ; on les appelle, de manière plus courante, les « microbes ». Leur seul vrai point commun, est, en fait, de nécessiter un microscope pour les observer.
  • Les Procaryotes, composés d'un seule cellule dépourvue d'un noyau. Principalement les bactéries.

Le règne est le premier taxon (le premier étage) de la classification.

L'embranchement[modifier | modifier le wikicode]

L'embranchement est l'étape suivante dans la classification de chaque règne. C'est un premier tri dans toutes les espèces. Pour les animaux, par exemple, on distinguera principalement :

  • Les Spongiaires, comme les Éponges
  • Les Cnidaires : ce sont des animaux marins, qui ont des tentacules venimeux, comme les Méduses, les Anémones de mer ou les Coraux
  • Les Mollusques, ont un corps mou, généralement protégé par une coquille (celle-ci peut être cachée, comme pour la Limace ou la Seiche, ou parfois même avoir disparu totalement, comme pour la Pieuvre). L'Escargot, l'Huître, ou encore le Calmar font partie de cet embranchement.
  • Les Annélides, ou Vers, qui ont un corps mou formé d'anneaux, comme le Lombric (Ver de terre), ou l'Arénicole.
  • Les Arthropodes, qui disposent d'articulations et d'un squelette externe appelé cuticule. C'est l'embranchement des Araignées, des Crabes, des Insectes ou encore des Mille-pattes.
  • Les Échinodermes, des animaux qui possèdent un centre de symétrie, et qui ont un squelette formé de plaques placées sous la peau, comme les Oursins, les Étoiles de mer...
  • Les Chordés, qui disposent d'un système nerveux dorsal (dans le dos, au-dessus de l'estomac), ce qui est le cas de tous les animaux qui ont une épine dorsale, comme l'Homme ! La plupart des membres de cet embranchement sont des vertébrés, ils disposent d'un squelette qui protège le système nerveux. On utilise le plus souvent le terme de Vertébré de préférence à Chordé, même si ce dernier terme est plus exact.

Chez les Végétaux, on distinguera3 :

Pour les Champignons, les principaux embranchements, ou divisions, sont :

  • Les Basidiomycètes : Ce sont pour la plupart des champignons formés d'un pied, et d'un chapeau. La plupart des champignons que nous mangeons (Bolet, Girolle), mais aussi des champignons toxiques que nous connaissons (Amanite) font partie de ce groupe.
  • Les Ascomycètes : Dans ce groupe, le « fruit », c'est-à-dire la partie visible, portant les spores, du champignon, et que l'on appelle « carpophore », a des formes assez bizarres. On ne peut pas clairement distinguer le pied du chapeau. On trouve dans ce groupe les Pézizes, ou encore les Truffes.
  • Les Zygomycètes, qui rassemblent la plupart des moisissures.

La classe[modifier | modifier le wikicode]

Le taxon suivant est la classe. C'est là que, dans l'embranchement des Chordés, on fait la distinction entre les Oiseaux, les Mammifères, les Reptiles, les Amphibiens et les Poissons.

Dans l'embranchement des Arthropodes, on aura, par exemple, les classes des Insectes, des Myriapodes (mille pattes), des Arachnides (scorpions et araignées) et les Crustacés, comme les crabes...

Ce sont là les classes les plus connues, mais cette distinction est valable également pour les autres embranchements, et les autres règnes. Il existe également les Gastéropodes, les Céphalopodes ainsi que les Bivalves chez les Mollusques.

L'ordre[modifier | modifier le wikicode]

Ce quatrième niveau de classification est particulièrement complexe. Il tient compte de la morphologie de chaque espèce (dentition, organisation des pattes, etc.). Pour les Mammifères, on distingue les Carnivores (dont la mâchoire est compatible avec la chasse, comme le lion ou le chien), les Proboscidiens (ceux qui ont une trompe, c'est-à-dire les éléphants), les Artiodactyles (qui ont un nombre pair de doigts), les Rongeurs ou encore les Primates !

C'est à ce niveau qu'on commence à trouver des êtres vivants qui partagent un même nom commun : « Chauve-souris », par exemple, est un nom commun qui ne désigne pas une espèce, mais un ordre, celui des Chiroptères. De même, « Singe » désigne généralement l'ordre des Primates, « coquillage », celui des Bivalves, ou encore « papillon », celui des Lépidoptères.

La famille[modifier | modifier le wikicode]

C'est le cinquième niveau de classification. On affine encore le classement en cherchant des points communs entre les différentes espèces. Chez les mammifères, on distingue par exemple :

  • les Cervidés (Artiodactyles ruminants qui portent généralement des bois, comme le Cerf) ;
  • les Bovidés (Vache, Chèvre et Mouton) ;
  • les Canidés (le Loup, le Chien, le Renard) ;
  • les Hominidés (comme l'Homme ou le Singe) ;
  • les Léporidés (comme le Lapin) ;

Le genre[modifier | modifier le wikicode]

Juste au-dessus de l'espèce, on trouve le genre, qui regroupe des espèces assez voisines. Les Chênes, par exemple, forment un même genre (le genre Quercus). Le nom de genre s'écrit toujours en italique, et est précédé d'une majuscule.

L'espèce[modifier | modifier le wikicode]

C'est l'ensemble des individus qui sont interféconds, c'est-à-dire qu'ils sont assez semblables pour pouvoir se reproduire entre eux.

Comme pour le genre, le nom (en latin) de l'espèce s'écrit toujours en italique. Par contre, il ne porte pas de majuscule. Par exemple, Bubo bubo est le nom scientifique du Hibou grand duc : Bubo est le nom du genre, et bubo, celui de l'espèce. Souvent, le nom de genre et d'espèces peuvent être identiques, et c'est pourquoi la majuscule permet de les différencier.

  • Voir article détaillé : Espèce.

Était-ce compliqué? Pour les scientifiques, c'était trop simple[modifier | modifier le wikicode]

Dans la recherche de la précision, les scientifiques ont encore un peu compliqué les choses. Ces six étages n'étaient pas suffisants, ils ont donc créé des étages intermédiaires entre tous ces taxons : super-classe, sous-classe, infra-classe, sous-genre, etc. Ces précisons ont une importance pour les scientifiques, et montrent simplement l'extraordinaire variété des espèces.

En dessous de l'espèce[modifier | modifier le wikicode]

Dans la classification, on parle souvent des espèces. On range dans une espèce tous les individus interféconds, c'est-à-dire qui peuvent se reproduire entre eux. Mais, au cours du temps, certains groupes d'individus, parce qu'ils se sont retrouvés isolés, ont évolué différemment.

Les chiens et les loups, par exemple, font partie de la même espèce (Canis lupus est leur nom scientifique). On les distinguera en parlant de sous-espèces, celle du Chien domestique et du Loup. Ensuite, on distinguera encore la race du chien.

Un exemple de classification, l'Homme[modifier | modifier le wikicode]

Pour résumer tout cela, voyons comme l'Homme est classé :

(vivant) → règne Animal → embranchement des Chordés → classe des Mammifères → ordre des Primates → famille des Hominidés → genre des Homo → espèce Homo sapiens.

Classification sous forme de groupes emboités[modifier | modifier le wikicode]

Dans la classification classique, les différents taxons sont emboités les uns dans les autres, ce que l'on peut représenter facilement, sous forme de « boites » :

Classification, sous forme de groupes emboîtés, de l'escargot de Bourgogne, Helix pomatia

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Article mis en lumière la semaine du 22 juin 2009.

Article lié[modifier | modifier le wikicode]

Logiciels[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. On notera un grand absent de cette classification, le virus. En effet, il n'est pas considéré comme vivant, car il ne peut pas se reproduire par ses propres moyens. Le virus est à la frontière entre ce qui vit et le mode minéral (celui des matières inertes).
  2. Au début du vingtième siècle, les Champignons étaient classés dans le règne Végétal. On distinguait seulement trois classes, les Animaux (qui se déplacent), les Végétaux (plantés dans le sol) et les Bactéries.
  3. Plutôt que le terme embranchement, on utilisera plutôt celui de division dans l'étude des végétaux. Les deux termes sont synonymes mais l'usage dicte sa loi !
  4. Dans la Classification classique, on considérait que les algues étaient un groupe de plantes. On n'a découvert que plus tard que les algues ne formaient pas un vrai groupe, mais qu'elles étaient constituées par des êtres vivants très différents : les Algues vertes, les Algues rouges et les Algues brunes. Seules les Algues vertes font en fait réellement partie des Végétaux, les autres sont des groupes différents.
Portail de la biologie —  Tous les articles sur les plantes et les animaux.