Livre d'or
Livre d'or

les bavardagesdemande d'article
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Mante religieuse

« Mante religieuse » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Mante religieuse
Mantid August 2007-3.jpg
Nom(s) commun(s) Mante religieuse
Nom scientifique Mantis religiosa
Classification Ordre des mantoptères
Milieu de vie Dans les forêts, prairies fleuries, hautes herbes, jardin
Taille De 4 à 8 cm
Longévité De 6 à 9 mois
Régime alimentaire Carnivore (insectes, petits vertébrés...)
voir modèle • modifier
Une mante religieuse, n’appartenant pas à l’espèce Mantis religiosa, qui vient de capturer une abeille
Mante religieuse : ponte et oothèque. Vue 3D stéréoscopique, vision en parallèle.


La mante religieuse est un insecte de l'ordre des mantoptères (Mantodea) et de la famille des Mantidae. Généralement de couleur verte ou beige (les deux sexes peuvent être verts ou marrons), elle est reconnaissable à ses étranges pattes repliées munies d’épines.

On croyait autrefois que la mante adoptait cette position pour prier, et c'est pourquoi on l'a appelée « Mante religieuse ». Son nom scientifique est Mantis religiosa. En réalité, ses pattes antérieures lui servent à capturer les proies dont elle se nourrit.

Nutrition[modifier | modifier le wikicode]

La mante religieuse chasse à l'affut. Sa couleur lui permet de passer inaperçue dans les plantes. Certaines mantes, cousines de la mante religieuse, sont de vraies professionnelles du camouflage !

La mante repère ses proies, de petits insectes, grâce à ses yeux, qui sont immenses par rapport à sa taille. Elle est capable de faire un tour presque complet avec sa tête, et de regarder ce qui se passe derrière elle.

Quand elle a repéré une proie, elle attend qu'elle passe à sa portée, puis l'attrape dans ses deux puissantes pattes, avant de la manger.

Elle se nourrit de punaises, de criquets et d'autres insectes.

Reproduction[modifier | modifier le wikicode]

La mante religieuse est également connue pour son étrange attitude lors de l'accouplement : quand un mâle mante religieuse s'accouple avec une femelle, la femelle le mange si elle a faim, pendant l'accouplement. Cela peut paraître cruel, mais en réalité, c'est une adaptation pour survivre : après qu'ils se soient accouplés, les mâles ne « servent » plus à rien, pour ce qui est d'aider les petits qui vont naître. La femelle, au contraire, a encore une lourde tache à accomplir : elle doit pondre tous ses œufs (200 jusqu'à 300 voire 400), et, pour cela, elle a besoin d'énergie. Le sacrifice du mâle lui permet donc de trouver la nourriture nécessaire pour pondre ses œufs. De cette manière, le mâle peut encore augmenter les chances de survie de ses petits.

Plus tard, la femelle pondra ses œufs dans une oothèque, une sorte de gaine protectrice spongieuse, qui les place à l'abri des prédateurs. Dans la nouvelle génération, de nouveaux mâles et femelles voient le jour, ce qui permettra d'assurer la survie de l'espèce.

Portail des insectes —  Tous les articles sur les insectes.