Araignée

« Araignée » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
L'araignée-crabe

Les araignées (Araneae) forment un ordre d'arachnides du groupe des arthropodes. Il existe environ 40 000 espèces d'araignée dans le monde, dont la plus grande, une mygale, mesure 30 centimètres et la plus petite un demi millimètre. Ces espèces ont des couleurs, des tailles différentes. Leur mode de vie et l'endroit où l'on les trouve, varient beaucoup.

Anatomie[modifier | modifier le wikicode]

Yeux de l'araignée Phidippus pius
Donne la pa-patte...

Les araignées possèdent huit pattes pourvues de poils et d'épines servant d'organes sensoriels et de communication. Elles sont dépourvues d'antennes, d'ailes et de pièces masticatrices. Les insectes eux ont six pattes et possèdent des ailes et des antennes. Leur corps est composé de deux parties : le céphalothorax, fusion de la tête et du thorax où se trouve les pattes, et l'abdomen. Ces deux moitiés sont reliées par un mince pédoncule. Dans la majorité des cas, la femelle est plus grande que le mâle.

Les araignées ont en général huit yeux simples (sans facettes) situés sur la tête, mais quelques espèces en ont moins voire aucun. À l'extrémité du céphalothorax se trouvent les pédipalpes, organes sensoriels servant à la détection et manipulation de proies, et qui servent d'appareils reproducteurs aux mâles.

Les araignées produisent de la soie avec laquelle, elles tissent des toiles collantes, pour attraper leurs proies. Leur soie, d'une épaisseur de 50 micromètres, est proportionnellement beaucoup plus solide que l'acier.

Les araignées sont des prédatrices : elles capturent leurs proies vivantes (elles ne mangent pas les animaux ou insectes qu'elles pourraient trouver morts). Certaines araignées ne produisent pas de toile et se contentent de chasser.

La morsure[modifier | modifier le wikicode]

Les araignées mordent pour se défendre et chasser en utilisant leur chélicères qui prennent la forme de crochets ou de pinces. Elles peuvent injecter du venin qui paralyseront leurs proies, sans les tuer, qu'elles pourront consommer par la suite. Elles peuvent aussi se servir de leur morsure comme moyen de défense lorsqu'elles se sentent menacées. Certaines araignées ont une morsure qui peut être dangereuse pour l'homme, comme celle de la veuve noire, de la mygale ou bien celle des araignées recluses d'Amérique du Nord. On reconnaît leur morsure au fait qu'elle est constituée généralement de 3 trous : deux pour injecter un liquéfiant, et un troisième pour aspirer le liquide obtenu. Cette morsure, mortelle pour la plupart des insectes, ne cause généralement qu'une démangeaison chez l'homme.

Habitat[modifier | modifier le wikicode]

Les 110 familles d'araignées composées de 110 espèces ont conquis quasiment tous les milieux de vie terrestre, excepté les océans, les très hautes altitudes et l'Antarctique. En effet, on peut la trouver en Arctique, dans les taïgas, les toundras, les tropiques, les forêts tempérées et tropicales, les plaines, les montagnes, les déserts, les cavernes et l'eau douce. L'araignée s'est durablement implantée dans la vie des hommes, ayant conquis vergers, potagers et habitations.

Reproduction[modifier | modifier le wikicode]

Les araignées sont des animaux solitaires. Le mâle et la femelle ne s'assemblent que pour s'accoupler. La femelle attire le mâle en émettant une odeur appelée phéromone.

Les araignées femelles pondent généralement leurs œufs en plusieurs fois et souvent la nuit, pour les protéger du danger. La plupart des araignées déposent leurs œufs sur de la soie enduite d'un peu de sperme du mâle. C'est alors qu'ils sont fécondés.

La femelle a un corps plus gros que le mâle pour pouvoir transporter ses œufs. Elle les protégera jusqu'à leur éclosion, puis fera de même avec ses enfants.1

Quelques espèces d'araignées[modifier | modifier le wikicode]

Images sur les araignées Vikidia possède une catégorie d’images sur les araignées.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Taylor Barbara. Les araignées. Éditions du korrigan, 2001. 63 p.
Portail des animaux —  Tous les articles sur les animaux !