Interdit alimentaire

« Interdit alimentaire » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Vache sacrée en Inde

Un interdit alimentaire est le refus de consommer certains aliments pour des raisons culturelles, philosophiques et très souvent religieuses.

Attention, certains interdits alimentaires ne relèvent pas d'un choix, mais d'une contrainte médicale, par exemple une allergie au gluten ou à l'arachide, ou du contrôle strict des quantités absorbées, par exemple dans le cas du diabète qui oblige à limiter les sucres.

L'être humain est omnivore, pour se nourrir, il peut manger de tout, fruits et légumes comme viandes et poissons. Cependant, de nombreuses cultures s'imposent des restrictions quant à leur alimentation, soit de façon permanente, en refusant de consommer une catégorie d'aliments, soit de façon temporaire, par des jeûnes ou des restrictions alimentaires à certaines périodes de l'année.

Les religions bibliques[modifier]

La Bible liste dans la Torah de nombreuses obligations dont celles concernant l'alimentation. Elles sont interprétées différement dans les trois religions qui en sont issues.

Pour ces religions, les règles d'interdiction passent cependant après le respect de sa propre vie : elles n'ont pas à être respectées par le croyant, s'il risque de mourir de faim, faute de nourriture cacher ou halal.

Il faut distinguer l'abstinence qui est l'interdiction de certains aliments et la période de jeûne qui est le refus de toute nourriture non indispensable à la survie.

Le judaïsme[modifier]

La cacheroute est l'ensemble des règles alimentaires du judaïsme, assez complexes :

  • Les espèces d'animaux considérées comme cacher, c'est-à-dire pouvant être consommées, sont les ruminants, les volailles, les poissons à nageoires et écailles. Le porc, le lapin, les fruits de mer sont exclus en permanence.
  • La viande doit être soigneusement saignée.
  • Les laitages et la viande ne doivent pas être consommés au cours d'un même repas.
  • Il est interdit de consommer de la viande avec du lait car tu ne cuiras pas l'agneau dans le lait de sa mere.

En plus de ces interdits permanents, il existe aussi un jour de jeûne, Yom Kippour. Pendant les sept jours de Pessa'h, on ne consomme pas de pain levé.

Le christianisme[modifier]

Pour pouvoir s'implanter dans le monde gréco-romain, le christianisme n'a pas conservé les interdits alimentaires du judaïsme, mais l'Église chrétienne en a créé un autre : la période du carême.

Il s'agit d'un jeûne partiel pendant les 40 jours précédant Pâques ; les chrétiens orthodoxes ont également un carême précédant Noël. Les interdits pendant cette période de carême ont été plus ou moins stricts au fil du temps. Certains chrétiens pratiquaient le jeûne du carême. L'abstinence consistait pour tous les autres à refuser de consommer de la viande, des œufs et des laitages, pendant toute cette période. Cette abstinence était renforcée le vendredi précédent Pâques (appelé Vendredi saint, car il rappelait la mort du Christ) et s'étendait à tous les vendredis de l'année.

De nos jours, la plupart des chrétiens ne continuent ces rites que le premier jour du Carème (dont la veille est appelée Mardi gras pour montrer qu'ensuite ce sera l'abstinence), et le vendredi précédant Pâques. Il en reste cependant l'habitude de consommer du poisson le vendredi.

L'islam[modifier]

La loi islamique fournit un ensemble de règles régissant ce que les musulmans mangent. Ces règles spécifient ce qui est halâl, c'est-à-dire légal. Ces règles se trouvent dans le Coran, qui décrit aussi ce qui est illégal ou harâm.

La loi islamique interdit aux musulmans de consommer de l'alcool et reprend certains des interdits de la Bible, en particulier sur la consommation de sang ou la liste des animaux considérés impropres à la consommation comme le porc.

Elle préconise le jeûne entre le lever et le coucher du soleil durant le mois de ramadan.

Les religions asiatiques[modifier]

Les religions asiatiques, dont le bouddhisme, l'hindouisme, et plus encore le jaïnisme, enseignent que toute vie devrait avoir une valeur et ne devrait pas être détruite volontairement juste pour se faire plaisir.

Un principe important de ces religions est l'ahimsâ, généralement traduite par non-violence. Ce terme signifie plus précisement non-nuisance à l'égard de tous les êtres vivants, ou respect de la vie sous toutes ses formes.

Cet idéal fait que le végétarisme, sans être obligatoire, est très largement répandu parmi les pratiquants de ces religions.

Hindouïsme[modifier]

D'après certaines estimations, 85% de la population hindoue 1 suit un régime végétarien et ne consomme donc pas de viandes, de poissons ni d'œufs ; les œufs sont considérés comme aliments non végétariens, en Inde. Ce régime alimentaire est principalement fondé sur une nourriture à base de laitages et produits verts.

Pour les hindous, la vache est considérée sacrée ; elle symbolise l'abondance et la générosité de la terre qui donne beaucoup sans rien demander en retour. Les hindous n'adorent pas la vache, pourtant elle a une place respectée dans la société. La plupart des hindous ne mangent pas de bœuf et en Inde les vaches errent souvent librement dans les rues.

Les hindous de certaines castes s'interdisent de consommer quelque chose qui soit obtenu au prix d'une souffrance animale : la viande, les œufs et le miel. Comme le lait est donné de façon consentante, les laits de vache, de bufflonne et de chèvre ainsi que les laitages (autres que les fromages qui contiennent de la présure) sont acceptables.

Jaïnisme[modifier]

Les jaïns sont pour ces mêmes raisons strictement végétariens, et, par respect du principe de non-violence, vont au-delà du simple végétarisme. Ils doivent prendre en compte la souffrance causée aux plantes et aux petits organismes par leurs choix alimentaires. Certains jaïns évitent également de consommer la majorité des racines végétales car l'on pourrait causer du mal à un animal en les déterrant, et les aliments considérés comme inutilement nuisibles comme l'ail et l'oignon.

Les interdits culturels ou philosophiques[modifier]

Les traditions locales[modifier]

Les animaux considérés comme des compagnons de travail ou de vie sont rarement consommés : il serait choquant de consommer du chien en Europe, mais on en mange dans certaines régions d'Asie.

Par contre, les vaches et les buffles sont peu consommés dans ces régions où ils sont des animaux de trait.

La consommation de cheval est considérée commme choquante en Grande-Bretagne et en Allemagne ; pour des raisons hygénistes, elle a été interdite en France jusqu'au XIXe siècle. Jadis sous le coup d'une interdiction papale, ce sont aujourd'hui surtout des motifs émotionnels qui opposent un nombre croissant de consommateurs à l'idée de manger du cheval. Dans la perception des hommes, le cheval tient une position d'intermédiaire entre une bête utilitaire et un animal de compagnie. La disparition des chevaux de travail qu'on réformait (en les envoyant à l'abattoir) quand ils ne pouvaient plus travailler, a rendu rare la viande de cheval.

Les régimes végétariens[modifier]

Certaines personnes choisissent de ne pas manger les animaux ; on les appelle végétariens. Ils ne mangent donc ni viande, ni poissons. Certains d'entre eux refusent aussi tous produits animaux, et donc aussi les œufs et le lait (ainsi que le fromage et les yaourts, fabriqués à partir du lait) ; on les appelle végétaliens.

Ne pas confondre avec d'autres raisons de ne pas manger[modifier]

La diète[modifier]

C'est une interruption provisoire d'alimentation ordonnée par le médecin dans certaines maladies. Si elle doit se prolonger, on évite d'affaiblir le malade en le nourrissant par perfusion.

La grève de la faim[modifier]

Il s'agit d'une interruption volontaire de l'alimentation pour protester de façon non-violente et attirer publiquement l'attention contre un problème jugé grave.

Références[modifier]

  1. CNN :[1]
Portail des religions - Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...
Portail de la société - Accédez aux articles de Vikidia concernant la société.
Portail de l'alimentation - Accédez au portail sur l'alimentation.