Croisades

« Croisades » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Les croisades sont des expéditions militaires au Moyen Âge par des chrétiens d'Europe, visant normalement à reprendre Jérusalem, ville sainte pour les chrétiens, qui était alors aux mains des musulmans. Mais de nombreux rois de France y prirent part. De ces croisades, les Occidentaux ramenèrent des produits d'Orient, et découvrirent de nouvelles techniques, sciences (notamment en architecture).

Durées et extrémités

  • Le prêche de la croisade s'est déroulé en novembre 1095 et la dernière ville franque de Terre Sainte est tombée fin mai 1291.
  • L'occupation franque en Orient a duré presque 200 ans, de 1097 (Nicée) à 1291 (Saint-Jean-d'Acre), soit 194 ans.

Vocabulaire

  • Croisades : les croisades étaient de massifs pèlerinages chrétiens armés venus d'Europe pour le Moyen-Orient visant initialement à libérer les lieux saints, notamment Jérusalem. Une personne qui part en croisade est un croisé et prend la croix. Il est nommé ainsi du fait qu'il porte généralement une croix sur son habit. Les templiers portaient tous une grande croix sur leurs vêtements et boucliers :
    - les templiers, croix rouge sur fond blanc
    - les hospitaliers, croix blanche sur fond noir ou rouge (avec la croix blanche sur fond rouge, ils sont à l'origine de l'ordre de Malte)
    - les chevaliers teutoniques, croix noire sur fond blanc (croix qui étaient d'ailleurs présentes sur certaines armes nazies et servaient également de décoration militaire, à ne pas confondre cependant avec la croix gammée)
  • On nomme parfois les croisés Francs parce qu'ils y avait essentiellement des Francs parmi les croisés, d'où par exemple la Jérusalem franque.
  • Les Templiers constituaient un ordre religieux copié sur la chevalerie et dévoué au Christ, à l'église et aux pèlerins, créé à Jérusalem après la conquête des Francs (1099), en 1120. Les premiers templiers se nommaient Les pauvres chevaliers du Christ et du Temple de Salomon. Mais on appelle aussi parfois templiers les hospitaliers (ordre de l'hôpital), ancêtres de l'ordre de Malte et les chevaliers teutoniques, bien que tout ces ordres aient été religieux. Les templiers étaient des moines-soldats ayant normalement pour rôle d'escorter les pèlerins en terre sainte.

Événements pendant l'époque des croisades

  • En 1073, les Turcs seljoukides prennent Jérusalem aux Arabes fatimides. En 1078, ces derniers interdisent le pèlerinage aux chrétiens. Les Byzantins ont également subi une défaite contre les Turcs en 1071 à la bataille de Manzikert, et l'empereur byzantin, Alexis Ier Comnène, après des hésitations dues à des barbaries commises par les Occidentaux, finit par lancer un appel à l'aide en Occident.

Première Croisade (1096-1099)

  • Le 27 novembre 1095, le pape Urbain II prêche pour la première fois la croisade.
  • En 1096 débute réellement la première croisade (la marche vers Jérusalem).
  • En 1098, les Arabes fatimides reprennent Jérusalem aux Turcs seldoukides.
  • En 1099, les croisés prennent Jérusalem aux Arabes fatimides et massacrent les habitants. Mais ils occupent aussi d'autres villes comme Saint-Jean-d'Acre. Jérusalem devient bientôt un royaume. C'est la fin de la première croisade.

1104 : Saint-Jean-d'Acre (ou Akko, Accon), est occupée dès 1104 par les croisés. C'est la ville que les croisés détiendront le plus longtemps au cours de croisades (1044-1187 et 1191-1291). Le nom de cette ville vient de l'Ordre hospitalier de Saint-Jean suite à son emménagement à Saint-Jean-d'Acre causé par la perte de Jérusalem en 1187.

Deuxième croisade (1147-1149)

  • En 1147, la chute d'une région occupée par des croisés (Édesse) déclenche une nouvelle croisade.
  • La croisade finit sans aucun changement en Terre Sainte.

Troisième croisade (1189-1192)

  • En octobre 1187, le kurde Saladin, sultan ayyoubide d'Égypte et de Syrie, prend Jérusalem et d'autres villes occupées aux chrétiens, dont Saint-Jean-d'Acre. On dit que le pape Urbain III est mort de chagrin en apprenant la nouvelle.
  • En 1189 débute la troisième croisade, dite aussi la croisade des rois : le roi français Philippe Auguste, le roi anglais Richard Cœur de Lion1 et le roi germanique Frédéric Barberousse partent en croisade. Frédéric Barberousse meurt accidentellement en chemin, peut-être d'une noyade.
  • La croisade a permis aux croisés de reprendre certaines villes portuaires, mais pas Jérusalem. Cependant, le roi d'Angleterre a réussi à signer un traité de paix avec Saladin permettant l'entrée de pèlerins et de marchands à Jérusalem. Il a également repris Saint-Jean-d'Acre.
  • Le roi Richard se fait capturer par le roi d'Autriche Léopold V qui le livre à Henri VII du Saint-Empire germanique. C'est la mère de Richard, Aliénor d'Aquitaine, qui paye la rançon (et non Robin des Bois1...).
Eugène Delacroix, Prise de Constantinople par les Croisés, lors de la IVe croisade en 1204, musée du Louvre, huile sur toile, 81 x 99 cm, 1840

Quatrième croisade (1202-1204)

  • Les croisés partent à nouveau en croisade avec le projet de reconquérir les lieux saints, mais ils s'arrêtent à Constantinople, prennent et pillent la ville.

La croisade des Albigeois (1208-1249)

  • Cette croisade se passe dans le sud de la France et vise les cathares, des croyants d'une autre religion, le catharisme.
  • L'inquisition médiévale, tribunal de l'Église censée remettre les écartés de la foi sur le droit chemin (le christianisme), recourant parfois à la torture, est créée. Mais elle ne sera pas seulement réservée aux cathares : les Templiers, ordre créé dans la Jérusalem des croisés, seront finalement aussi livrés à l'inquisition en 1307.

Cinquième croisade (1217-1221)

  • L'objectif de la mission est de conquérir l'Égypte sous le régime ayyoubide afin de l'utiliser comme monnaie d'échange contre les terres perdues de Terre Sainte.
  • La croisade n'a pas atteint son but et se termine donc sans aucun changement.

Sixième croisade (1228-1229)

  • Grâce à sa diplomatie, l'empereur germanique Frédéric II arrive à reprendre Jérusalem. Mais c'est un roi excommunié, c'est-à-dire renié du pape, qui a repris Jérusalem, et l'Église en est choquée.

Septième croisade (1248-1254)

  • Cette croisade est due à la reprise de Jérusalem par les Korasmiens, peuple venu d'Iran, en 1244.
  • C'est la première des deux croisades du roi Saint-Louis, Louis IX.
  • Aucun changement en Terre Sainte favorable aux croisés.

Huitième croisade (1270-1270)

  • Cette croisade est due à la menace d'une force arabe (mamelouke) sur les territoires occupés, victorieuse sur les Mongols de Gengis Khan en 1260 en Terre Sainte, et ainsi libre de chasser les croisés.
  • C'est la seconde croisade de Saint-Louis, et dans laquelle il meurt à Tunis en 1270.
  • Une fois de plus, le résultat pour les croisés est nul.

Neuvième croisade (1270-1271)

  • C'est la dernière croisade en Terre Sainte.
  • La raison est la même que pour celle de la septième croisade.
  • Édouard Ier d'Angleterre, dit Édouard le Sec, en est le commandant.
  • Le résultat est nul.

Fin de la présence franque en Orient (1291)

  • La ville portuaire de Saint-Jean-d'Acre, dernière ville significative encore occupée par la présence franque, tombe entre les mains des Mamelouks en mai 1291.

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Selon la dernière version de la légende, Robin des Bois protège l'Angleterre de Richard pendant son absence contre son frère Jean sans Terre (qui lui succède réellement).
Icone chateau.png Portail de l'histoire - De la préhistoire et l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine