la cabane  •  le Livre d'or  •  la boîte à idées

Cerisier du Japon Prunus serrulata.jpg Astuce du mois, interview... Venez lire le numéro 4 de la Gazette de Vikidia ! Moi, je suis une star, une vraie de vraie ...

Amphithéâtre romain

« Amphithéâtre romain » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : Navigation, rechercher
Le Colisée, le plus grand des amphithéâtres romains, vu de nuit

Un amphithéâtre romain est un édifice de spectacles antiques qui accueillait les combats de gladiateurs et de bêtes sauvages.

Archéologie[modifier]

Amphithéâtre romain de Pula (Croatie)
Amphithéâtre romain de Trèves (Allemagne)
Plan d'un amphithéâtre romain
Un combat de gladiateurs : Pollice Verso ("Bas les pouces !"), imaginé par le peintre Jean-Léon Gérôme, 1872
Lampe romaine décorée d'un combat de gladiateurs.

De nombreux amphithéâtres romains sont parvenus jusqu'à nous, plus ou moins bien conservés. Le Colisée de Rome est le plus connu. Subsistent aussi, en très bon état : en France, les arènes de Nîmes et les arènes d'Arles ; en Italie, les arènes de Vérone et l'amphithéâtre de Pouzzoles ; en Tunisie, celui d'El-Djem ; et d'autres, par exemple en AllemagneTrèves) ; en CroatiePula) ; en Hongrie (deux amphithéâtres à Budapest), et aussi en Algérie, en Libye...

Article à lire Articles à lire : Colisée et Arènes d'Arles

Architecture[modifier]

L'architecture de l'amphithéâtre romain ressemble assez à celle du théâtre romain, mais à la différence de celui-ci, il forme une structure elliptique fermée donnant sur une arène centrale où se déroulaient les combats. Au tout début, ils étaient creusés dans le sol.

Les jeux de l'amphithéâtre[modifier]

Le Colisée a accueilli des combats de gladiateurs et d'autres jeux très variés. Un type de spectacle très populaire était la chasse aux animaux sauvages, qui faisait appel à une grande variété d'animaux, principalement importés d'Afrique.

Les écrivains anciens rapportent que le Colisée a accueilli des simulations de combats navals dans l'arène remplie d'eau.

Combats d'animaux[modifier]

Les fauves pouvaient être des lions, des panthères, des éléphants, des rhinocéros, des hippopotames, et aussi des girafes, des crocodiles, des autruches, parfois aussi des ours, des taureaux, des sangliers, et des molosses, sortes de gros chiens dressés spécialement.

Des brûle-parfums, entretenus par des esclaves, étaient répartis dans l'arène pour neutraliser l'odeur des bêtes.

Gladiateurs et bestiarii[modifier]

Les gladiateurs étaient vêtus juste d'une tunique sans armure. Ils étaient armés d'un pieu renforcé d'une pointe de fer, ou bien d'une lance.

Les bestiarii étaient les hommes qui combattaient les bêtes. Il s'agit de la plus basse catégorie des combattants. Ils servaient aussi à achever les condamnés à mort.

Les combats de gladiateurs[modifier]

Article à lire Article à lire : Gladiateur

Les différentes catégories de gladiateurs[modifier]

Chaque catégorie de gladiateurs a ses tactiques et ses costumes. D'abord les oplomachi, qui portaient une lourde armure avec un sabre recourbé et court, des jambières, un bouclier rond et un casque. Ensuite, les mirmillons qui portaient une épée courte, un casque avec des trous, un bouclier, des jambières et un couvre-bras. D'autres, comme les Essédiaires, combattent à cheval ou sur un char.

Leurs différents casques[modifier]

L'oplomachus avait un casque de samnite, le mirmillon portait un casque spécial, ainsi que le Thrace, autre sorte de gladiateur.

Les combats nautiques[modifier]

Certains empereurs organisèrent vraiment des batailles navales grandeur nature. Auguste recréa ainsi une bataille de Salamine, rassemblant 3000 combattants athéniens et perses dans un espace inondable spécialement aménagé, appelé « naumachie d'Auguste ».

La fin des jeux de l'amphithéâtre[modifier]

Les jeux de l'amphithéâtre seront suspendus par un édit de Constantin en 326 apr. J.-C. On ne condamne donc plus « aux bêtes », mais au travail des mines. La gladiature sera interdite par Honorius, empereur d'Occident en 404. En 438, Valentin III, neveu d'Honorius, confirmera la mesure.

Les jeux de l'amphithéâtre étaient donc très importants pour les divertissements des Romains. Mais ils étaient aussi dangereux vu que les bêtes étaient tuées, ou bien les cochers renversés contre la spina... Les récompenses pour les vainqueurs étaient très importantes.

Ne pas confondre ![modifier]

Un amphithéâtre romain accueillait les combats de gladiateurs et de bêtes sauvages.

Il ne faut pas confondre avec :

  • un cirque romain, où se déroulaient les courses de chars ;
  • un théâtre romain, où étaient données des représentations théâtrales (pièces de théâtre).
Icone chateau.png Portail de l'histoire - De la préhistoire et l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine