la cabaneparticiper

Livre d'or
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le Livre d'or !
Livre d'or

Colisée

« Colisée » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le Colisée, côté intact


Le Colisée ou amphithéâtre Flavien, à Rome, est un amphithéâtre romain, le plus grand jamais construit dans le monde romain.

Article à lire Article à lire : Amphithéâtre romain

Histoire[modifier]

Sa construction, juste à l'est du Forum romain, a commencé entre 70 et 72, sous l'empereur Vespasien, et s'est achevée en 80, sous son fils, l'empereur Titus. Le nom d'amphithéâtre Flavien vient du nom de famille « Flavius » des deux empereurs Vespasien et Titus.

Le nom de Colosseum, en français « Colisée », est dérivé de celui d'une statue colossale de Néron érigée à proximité, aujourd'hui disparue.

Le Colisée a été utilisé pour les combats de gladiateurs et d'autres spectacles publics. Il pouvait accueillir entre 50 000 et 75 000 spectateurs. Il est resté en service pendant près de 500 ans, jusqu'au VIe siècle.

Architecture[modifier]

Vue panoramique de l'intérieur du Colisée.
Les gradins ont disparu et l'arène laisse apparaître ses coulisses.

Extérieur[modifier]

Le Colisée est de plan elliptique, de 189 m de long et 156 m de largeur. La hauteur de la paroi extérieure est de 48 m.

La paroi extérieure est en pierre de taille. Les murs étaient montés à sec et solidarisés par des agrafes de fer. De larges segments se sont effondrés à la suite de tremblements de terre. Seule la moitié nord du mur extérieur est toujours debout.

La façade monumentale est composée de trois niveaux d'arcades superposés qui sont magnifique et qui vous ensorcèle quand vous les regardez surmontés d'un attique de grande hauteur, percé de fenêtres. Les arcades sont encadrées de demi-colonnes doriques, ioniques et corinthiennes. Les arcs étaient ornés de statues, figurant probablement des divinités et des personnages de la mythologie.

Un vaste auvent abritait les spectateurs du soleil et de la pluie. Des marins basés dans une proche caserne étaient chargés de la manœuvre de la toile.

Les accès étaient assez semblables aux dispositifs d'escaliers que nous connaissons dans nos stades modernes. Quatre-vingts entrées s'ouvraient sur l'extérieur. Chaque entrée était numérotée, de même que chaque escalier. L'entrée principale située au nord était réservée à l'empereur et à ses proches. Les quatre entrées d'honneur étaient richement décorées de peintures et de reliefs.

Les spectateurs recevaient des billets sous forme de fragments de poterie numérotés qui leur désignaient une place bien précise. Ils accédaient à leurs places par des « vomitoires » qui s'ouvraient sur les gradins. L'évacuation ne prenait que quelques minutes.

Le Colisée pouvait accueillir entre 50 000 et 80 000 spectateurs.

Les gradins[modifier]

Des loges spéciales étaient réservées à l'empereur, offrant les meilleures vues sur l'arène. Une large plate-forme ou podium, au même niveau, accueillait les spectateurs de classe sénatoriale, autorisés à apporter leur propre siège. Les noms de certains sénateurs sont encore gravés dans la pierre.

Le niveau situé juste au-dessus de celui des sénateurs était occupé par la classe des chevaliers (noblesse non sénatoriale). Le niveau suivant était réservé aux simples citoyens romains. D'autres secteurs étaient attribués à d'autres groupes sociaux : par exemple, les garçons avec leurs tuteurs, les soldats en permission, les dignitaires étrangers, les scribes, les prêtres et ainsi de suite. Les sièges de pierre, — et plus tard de marbre — étaient rendus plus confortables par les coussins que chacun apportait pour son propre usage.

Un autre niveau fut ajouté au sommet sous le règne de Domitien. Cette galerie supplémentaire était destinée aux pauvres, aux esclaves et aux femmes, avec des places debout ou aménagées sur des tribunes de bois.

L'arène[modifier]

L'arène mesure 83 x 48 m. Elle était composée d'un plancher de bois recouvert de sable (le mot latin arena signifie « sable »), au-dessus d'un réseau souterrain de tunnels et de cages, où gladiateurs et animaux se tenaient prêts avant le spectacle. Quatre-vingts puits verticaux donnaient un accès instantané à l'arène pour les animaux en cage et les accessoires de scène.

Un combat de gladiateurs : Pollice Verso ("Bas les pouces !"), imaginé par le peintre Jean-Léon Gérôme, 1872

Les jeux[modifier]

À l'époque, les jeux au Colisée sont présentés sous forme de programmes. Le matin, se déroulait la chasse d'animaux sauvages (lions, tigres, panthères, hippopotames), où de nombreuses bêtes étaient massacrées. Les condamnés à mort étaient également lancés dans l'arène, désarmés, afin d'être dévorés par les animaux.

L'après-midi, le peuple romain assistait aux combats de gladiateurs. Ces hommes sont recrutés vers l'âge de 17 ans et sont formés. Ils sont ensuite appelés à combattre dans l'arène avec diverses armes pour distraire le public et l'empereur. Les combats sont très violents et la majorité des gladiateurs meurent durant les jeux. Les gladiateurs les plus combatifs gagnaient beaucoup d'argent. À terme, ils souhaitaient obtenir leur permission. Pendant les jeux, lorsqu'un gladiateur est sur le point de mourir ou qu'il agonise, il peut demander la grâce de l'empereur. Celui-ci peut choisir de le laisser en vie, ou donne l'ordre au gladiateur l'ayant battu de l'achever. Pour cela, l'empereur se fie à l'avis de la foule du Colisée.

Aujourd'hui[modifier]

Aujourd'hui, le Colisée est une des plus grandes attractions touristiques de Rome, mais il ne peut plus accueillir de spectacles, car ses gradins ont presque tous disparu. Cependant, une partie de l'arène a été reconstituée par des planches de bois recouvertes d'une fine couche de sable, comme pour l'époque. De plus, quelques gradins ont été restaurés.

Ne pas confondre ![modifier]

Le Colisée est un amphithéâtre romain : il accueillait les combats de gladiateurs et de bêtes sauvages.

Il ne faut pas confondre avec :

  • Un cirque romain, où se déroulaient les courses de chars ;
  • Un théâtre romain, où étaient données des représentations théâtrales (pièces de théâtre).
Icone chateau.png Portail de l'histoire - De la préhistoire et l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine
Portail Rome antique - Histoire romaine, langues et civilisations italiques.

41° 53′ 26″ N 12° 29′ 33″ E / 41.8905, 12.4926