Garçon devant un ordinateur.jpg
LeSavant.svg

la cabane  •  le Savant  •  le Livre d'or

Participez ! Cet article, comme tous les articles de Vikidia, est peut-être incomplet et tu peux l'améliorer. Tu as des connaissances sûres sur le sujet (texte ou illustration) ? Alors n'hésite pas à les ajouter. Ta contribution est la bienvenue ! C'est à toi de jouer ! Clin d'œil

Lampe

« Lampe » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Une lampe est un instrument qui produit de la lumière artificielle pour l'éclairage des voies et de bâtiments. L'usage de lampes est courant dans la plupart des civilisations, mais elles peuvent faire appel à des techniques de production de lumière très différentes.

L'usage des lampes permet de continuer une activité normale quand la lumière naturelle est insuffisante (nuit, ciel très nuageux).

Lampe à pression, à pétrole, avec manchon à incandescence

Éclairage par simple flamme[modifier]

Le Génie de la Liberté, au sommet de la colonne de Juillet, place de la Bastille à Paris, tient une torche symbolique.

Feux et torches[modifier]

Le simple feu (foyer ou cheminée) est le premier éclairage inventé par nos lointains ancêtres, bientôt suivi de la torche : un bâton, trempé dans de la graisse ou de la résine, est enflammé.

Le brûloir à graisse de Lascaux, en grès rose (environ 18 000 ans), avec des signes gravés.

Lampe à graisse[modifier]

Ce type de lampe ou de brûloir remonte également à la préhistoire : un récipient contient de la graisse animale, dans laquelle trempe une mèche faite de poils d'animaux ou de fibres végétales serrées ou tressées.

Cierges, chandelles, bougies[modifier]

Ce type d'éclairage, connu depuis l'Antiquité, est constitué d'un cylindre de matière cireuse traversé par une mèche de coton. Les cierges sont en cire d'abeille, les chandelles en graisse animale solidifiée et les bougies en stéarine.

Lampe romaine avec décoration de combat de gladiateurs.
Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : bougie.

Lampe à huile[modifier]

Depuis l'Antiquité aussi, et jusqu'au XIXe siècle, on utilise des huiles végétales d'olive, de colza, ou autres, qui concurrencent la chandelle. Toutes ces flammes éclairent peu, fument beaucoup, sentent fort et ont tendance à charbonner et à s'éteindre plusieurs fois en cours de soirée.

Lampe d'Argand, à huile végétale (après 1783)

À la campagne, le seul éclairage est celui des flammes de l'âtre de la cheminée.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Lampe à huile.

Lampe à huile élaborée[modifier]

En 1783, le physicien suisse Argand invente un bec d'éclairage qui porte encore son nom (bec d'Argand), constitué d'une mèche cylindrique à courant d'air, encore accru par une cheminée de verre. Mais l'huile végétale continue à donner des soucis : peu fluide, elle refuse de monter de plus d'un centimètre dans les mèches, et le réservoir doit être placé en hauteur, ou bien on invente des systèmes de pompes compliqués et coûteux.

Réverbère à gaz pour l'éclairage des rues, avec manchon Auer (XIXe siècle)

Gaz d'éclairage[modifier]

Dès le début du XIXe siècle, dans les villes, on distribue dans des canalisations le gaz produit par les usines à gaz. À partir de la houille (charbon), on produit le gaz d'éclairage, qui peut aussi servir à faire la cuisine. Le gaz éclaire les rues (par des lampadaires à miroir appelés réverbères) et, souvent aussi, l'intérieur des maisons et des appartements.

Lampe à pétrole de salon (après 1853)

Lampe à pétrole[modifier]

En 1853, tout change. On découvre au Texas le pétrole qui, une fois raffiné, fournit enfin l'huile fluide que tout le monde attendait : le « pétrole lampant » charbonne très peu, éclaire mieux et monte dans la mèche sur environ 10 centimètres (par capillarité).

Manchon à incandescence[modifier]

Vers 1895 apparaît le manchon à incandescence aux oxydes de terres rares, inventé par le chimiste autrichien Carl Auer von Welsbach (qui a mis au point également la lampe à filament électrique au tungstène et la pierre à briquet). Les réverbères des rues en sont rapidement équipés, puis on invente des lanternes à pétrole à pression qui utilisent le même type de manchon Auer pour fournir une très forte lumière.

Ces manchons à incandescence sont encore en usage dans les lampes à gaz (butane ou propane) pour le camping ou l'éclairage de chantiers.

Éclairage électrique[modifier]

Lampe ancienne à filament de carbone (vers 1900)
Lampe fluorescente compacte actuelle, pour l'éclairage économique

Au cours des XIXe et XXe siècles se répandent d'autres types de lampes qui utilisent le courant électrique pour produire de la lumière dans les rues et l'intérieur des bâtiments. Là encore, il y a différentes techniques, comme l'arc électrique, les lampes à incandescence, les tubes fluorescents, les lampes à vapeur de métal (sodium ou mercure), souvent utilisées pour l'éclairage public, ou encore les diodes électro-luminescentes (DEL en français ou LED en anglais).

Lampe à incandescence[modifier]

Les lampes à filament de tungstène ont fonctionné jusqu'à nos jours, avec des améliorations, comme dans les lampes à halogènes.

Les lampes à incandescence allumées sont chaudes. Il faut faire attention à ne pas les toucher !

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Lampe à incandescence.

Lampes et tubes fluorescents[modifier]

Les tubes fluorescents éclairent depuis longtemps les commerces, les bureaux, les usines, les lieux publics, de manière économique et efficace.

Lampes économiques[modifier]

Les lampes économiques actuelles sont des tubes fluorescents miniaturisés, qui remplacent désormais les lampes à incandescence. Ces lampes modernes sont plus coûteuses à l'achat, mais consomment beaucoup moins d'électricité. Elles ont le défaut de contenir des métaux lourds : il ne faut donc jamais les jeter à la poubelle, mais les rapporter impérativement dans les magasins, dans des containers spéciaux, à des fins de recyclage.

Éclairage de jour à LED, sur une Audi A4-B8

Lampes à LED[modifier]

Les lampes à LED (ou DEL en français : Diode Electro-Luminescente) sont faites de composants électroniques qui ont un très bon rendement lumineux (une forte puissance lumineuse, pour une très faible consommation). Les LED ont longtemps émis des lumières colorées (rouge, jaune, bleu, vert) avant d'être capables de produire la lumière blanche que l'on connaît depuis le début du XXIe siècle, sous forme de lampes de poche, lampes frontales, éclairage automobile, et enfin éclairage domestique. Le produit, d'abord coûteux, voit dans le même temps son prix baisser et sa puissance augmenter.


Portail des sciences - Tous les articles sur la physique, la chimie et les grands scientifiques
Portail des techniques - Tous les articles sur les moyens de transport, l'informatique, les outils et les matériaux.