la cabane  •  le Livre d'or  •  la boîte à idées

Cerisier du Japon Prunus serrulata.jpg Astuce du mois, interview... Venez lire le numéro 4 de la Gazette de Vikidia ! Moi, je suis une star, une vraie de vraie ...

Algérie

« Algérie » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : Navigation, rechercher
République algérienne démocratique populaire
(ar) الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية
Drapeau Blason
Drapeau Blason
Devise
La révolution par le peuple et pour le peuple
Géographie
Capitale Alger
Plus grande ville Alger
Superficie 2 381 740 km²
Pays frontaliers Maroc, Sahara occidental1, Mauritanie, Mali, Niger, Libye, Tunisie
Fuseau horaire UTC+1
Population
Population 33 333 216 habitants
Densité 14 habitants/km2
Nom des habitants (gentilé) Algérien, Algérienne
Langue(s) parlée(s) Arabe, langues berbères (dont le kabyle et le touareg), français
Politique et fonctionnement
Formation Décolonisation de la France
Date 5 juillet 1962
Type de gouvernement République
Président de la République Abdelaziz Bouteflika
Hymne Kassaman
Monnaie Dinar algérien
Domaine Internet .dz
Indicatif téléphonique +213
voir modèle • modifier

L'Algérie, aussi nommée République algérienne démocratique populaire2, est un pays d'Afrique du Nord situé en bordure de la mer Méditerranée. Son président actuel est Abdelaziz Bouteflika et sa capitale est Alger.

Géographie[modifier]

Carte de l'Algérie
Le désert au sud-est du pays

L'Algérie se situe dans le Maghreb, en Afrique du Nord. Elle est bordée au nord par la mer Méditerranée et 80 % de son territoire est constitué par le désert du Sahara au sud. Les 20 % restants sont principalement formés par la chaîne montagneuse de l'Atlas, couverte d'une végétation naturelle et de cultures méditerranéennes qui poussent grâce au climat en vigueur.

Quatre fois plus étendue que la France, l'Algérie est le plus vaste pays d'Afrique.

Des tremblements de terre et des inondations arrivent de temps en temps.

Histoire[modifier]

Article à lire Article à lire : Histoire de l'Algérie

Les autochtones de l'Algérie sont les Berbères. En effet, ils sont présents depuis la Préhistoire sur une grande partie du nord de l'Afrique ainsi que sur les îles Canaries. Les Berbères sont composés de plusieurs tribus : les Kabyles, les Chaouis, les Touaregs et les Mozabites. L'Algérie a été envahie de nombreuses fois par différents peuples : par les Phéniciens vers 800 av. J.-C. (durant la fondation de Carthage), par les Romains au IIe siècle av. J.-C., par les Vandales au Ve siècle, par les Byzantins au VIe siècle, par les Arabes au VIIe siècle, par les Turcs au XVe siècle et par la France à partir de 1830. L'Algérie devient une colonie lorsque la guerre de conquête se termine. Le pays devient alors une colonie de peuplement : des colons, principalement français et appelés « Pieds-Noirs », s'y installent et recréent un mode de vie à l'européenne. Pendant cette colonisation française, des essais aériens de la bombe atomique française sont effectués dans le Sahara (après la fin de la Seconde Guerre mondiale).

Mais la contestation de la colonisation ne s'arrête pas et lorsque l'Algérie demande l'indépendance en 1954, la France refuse, ce qui déclenche une guerre qui durera jusqu'en 1962. Au cours de cette guerre d'indépendance, des centaines de milliers d'Algériens meurent dans plusieurs combats et massacres, mais certains combattent du côté des Français (les « Harkis »). L'indépendance est accordée le 5 juillet 1962 et provoque un exode de la majorité des Pieds-Noirs et des Juifs qui quittent le pays pour s'installer en France, souvent malgré eux, pour éviter des représailles en Algérie (vols, pillages ou même mise à mort). En revanche, très peu de Harkis quittent leur pays car ils n'ont pas l'autorisation de venir en France. Beaucoup d'entre eux sont exécutés par le gouvernement algérien qui les considère comme des traîtres.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Guerre d'Algérie.

L'Algérie devient ensuite un pays socialiste gouverné par un parti politique unique, le FLN. Mais des manifestations à la fin des années 1980 permettent des élections libres en 1992, avec en prévision l'arrivée au pouvoir des islamistes extrémistes. L'élection est alors annulée, ce qui provoque une guerre civile qui fera des dizaines de milliers de morts.

Administration[modifier]

L'Algérie se compose de 48 wilayas (régions administratives) : Alger, Oran, Tlemcen, Annaba

L’Algérie est une république présidentielle. Bien qu'elle se dis démocratique, des associations ont dénoncé le trop grand rôle politique de l’armée.

Le chef de l’État est le président de la République, élu au suffrage universel pendant cinq ans. Il n’y à pas de limite de mandat. Il est chef des armées, s’occupe des relations à l’étranger, préside le Conseil des ministres, signe des décrets, dispose du droit de grâce, conclut ou ratifie les traités internationaux, donne des honneurs et peut organiser des référendum. C’est le président qui nomme le Président du Conseil d’État, le Secrétaire Général du Gouvernement, le Premier ministre, le Gouverneur de la Banque Centrale d’Algérie, les juges, les responsables de la sécurité et les walis.

Le président est secondé par un Premier ministre. Le système politique qui s’ensuit est assez complexe. Dès que le président décide une réforme, il charge le Premier ministre de la transmettre au Parlement, composé de deux chambres : l’Assemblée populaire nationale et le Conseil de la Nation. Les députés des deux chambres débattent ensuite sur la réforme et il est du rôle du Premier ministre de les convaincre par ses discours d’accepter la loi. Il faut à tout prix que l’Assemblée populaire nationale accepte, sinon, il doit démissionner, le président modifie la loi et charge le Premier ministre suivant de convaincre l’Assemblée populaire nationale de l’accepter, s'il n’y parvient pas, l’Assemblée est dissoute.

L’Algérie est divisé en 48 wilayas dirigé chacune par un wali assisté par une assemblée populaire de wilaya (APW). Les wilayas sont divisé en communes, dirigé par un maire et un APC (Assemblée populaire de la Commune).

Partis politique :

  • Front de libération nationale (nationaliste et socialiste)
  • Rassemblement nationale démocratique
  • Mouvement de la société pour la paix
  • Parti des travailleurs (marxiste modéré) : il demande l’instauration d’un régime politique dirigé par un Soviet élu au suffrage universel direct contrôlable et révocable possédant tous les pouvoirs. Dans l’heure, le PDT milite pour la libération des prisonniers politique, le droit à l’organisation politique, la liberté d’expression, le multipartisme, l’égalité homme-femme, la défense des langues régionales, le droit au travail, la préservation de la sécurité social, le droit de grève, l’interdiction des salaires en dessous du SMIC. Sur le plan internationale, le Parti des Travailleurs proclame le droit aux palestiniens d’avoir une république indépendante. Il est contre la mondialisation, selon lui porteur de chaos.
  • Rassemblement pour la culture et la démocratie (social-démocrate) : défenseur de la laïcité, il veut mettre en avant la démocratie et la culture algérienne.
  • Front National Algérien (nationaliste et conservateur)
  • Mouvement pour la renaissance de l’Islam : il rassemble des musulmans modéré et progressiste.
  • Alliance nationale républicaine
  • Mouvement de l’Entente Nationale
  • Parti du renouveau algérien
  • Mouvement de la réforme nationale
  • Parti national pour la solidarité ou le développement
  • Mouvement démocratique et social (de gauche, voir marxiste-léniniste).
  • Front des forces socialistes (gauche, inspiré par le Parti Socialiste français).
  • Front démocratique
  • Front de la justice et du développement (islam modéré et réformateur)
  • Parti algérien pour la démocratie et le socialisme (communiste)
  • Parti socialiste des travailleurs (communiste trotskyste)
  • Union pour la démocratie et la République (social-démocrate) : défend la liberté de culte, la laïcité, les droits de l’homme.
  • Parti national-monarchiste algérien : il veut l’instauration d’une monarchie constitutionnelle où le roi représenterait le peuple algérien « uni et cimenté derrière la querelle des partis politique). Mais, ils ont un problème : l’Algérie n’a pas de prétendant au trône (le dernier deys n’ayant pas eu de descendance). Certains royalistes soutiennent les descendants d’Abdel-Kader, mais ceux-ci se déclarent républicain.

Économie[modifier]

L'Algérie est un important producteur et exportateur de gaz naturel et de pétrole exploités dans le Sahara.

Origine du mot Algérie[modifier]

Algérie vient du nom de la capitale Alger. En arabe, Al-Djazâ'ir, « les îles », est une allusion à la poignée d’îlots que l'amiral ottoman Khayr ad-Din Barberousse a rattachés à la ville en 1517. Al-Djazâ'ir est aujourd’hui, en arabe, le nom du pays et de sa capitale. Le nom français d'Algérie a été donné en 1839 par Antoine Schneider, ministre français de la Guerre, au « pays occupé par les Français dans le nord de l'Afrique »3.

Voir aussi[modifier]

Source[modifier]

Notes et références[modifier]

  1. Territoire non autonome selon l'ONU : http://www.un.org/spanish/descolonizacion/folleto/UN/mapF.html
  2. Parfois aussi République algérienne démocratique et populaire.
  3. Voir « Algérie », http://www.medea.be/index.html?doc=11.
Bete mask p1070041.jpg Portail de l'Afrique - Tout sur l'Afrique, sa culture, son histoire...

36° 42′ 00″ N 3° 13′ 00″ E / 36.7, 3.21667