Cicéron

« Cicéron » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher


Portrait de Cicéron, musées du Capitole, Rome.

Cicéron (Marcus Tullius Cicero), né le 3 janvier 106 av. J-C, à Arpinum en Italie, est un homme d’Etat, orateur, philosophe et avocat romain. Il a été assassiné le 7 décembre 43 av. J-C à Formia. Il est issu d'une famille plébéienne élevée au rang équestre. Son surnom pourrait signifier "pois chiche, verrue".

Famille[modifier]

Cicéron est un homo novus, c'est un candidat dont la gens n'a jamais eu de consul dans ses ancêtres.

Ascension[modifier]

Il fait des études de droit, de philosophie, de sciences, de rhétoriquePrécision, en Grèce. Il entame le cursus honorum en étant élu questeur en Sicile en 75 av. J-C. Il devient consul en 63 av. J-C. Il se fait connaître grâce au procès contre Verrès. Il rédige le discours prononcé pendant le procès qu'il a gagné : ce sont les Verrines.

Consulat[modifier]

Le consulat de Cicéron débute en 63 av J-C. Cicéron s'oppose à Catilina qui veut s'emparer du pouvoir par la violence, mais Catilina provoque un coup d'État. Cicéron déjoue la conjuration de Catilina et fait exécuter ses complices. Cicéron rédige par la suite les discours qu'il a prononcés lors du procès : ce sont Les Catilinaires. L'armée gouvernementale triomphe de l'armée de Catilina en Étrurie et ce dernier y trouve la mort. En 58 av. J.C, Cicéron est exilé pour avoir exécuté les complices de Catilina sans les juger. Il ne pourras pas s'opposer aux guerres civiles entre généraux qui se profilent déjà (Crassus, Pompée et César...).

Retour d'exil[modifier]

En 58 av. J-C, Cicéron est contraint à l'exil en Thessalie par Clodius pour avoir fait exécuter les partisans de Catilina, sans jugement. Rappelé l'année suivante (57 av. J-C), il fait un retour triomphal. Tous les dégâts comme la destruction de sa maison sont réparés aux frais de l'État. Pendant la guerre civile qui oppose Jules César à Pompée, il se range aux côtés de Pompée sans réelle conviction.

Mort de Cicéron[modifier]

En 44 av. J.C, à la mort de Jules César, Cicéron pense pouvoir jouer un nouveau rôle dans la politique romaine. Cependant, Marc-Antoine, Lépide et Octave Auguste forment le second triumvirat et l'en empêchent. Cicéron rédige les Philippiques (discours à charge contre Antoine). ces attaques provoque son assassinat en 43 av. J.C.

Exploits oratoires[modifier]

Cicéron a été le meilleur orateur de son époque et a lui-même écrit des textes (De Oratore) où il explique comment être un bon orateur. Sa facilité à parler et son habileté à manier les mots lui ont permis d’atteindre des sommets d'éloquence. Ses discours les plus célèbres sont :


Sources[modifier]

  • Gaillard, Jacques . Guinez, Gilbert . Le Fustec, Annie. Leseul-Picard, Dominique . Latin 1ère. Nathan, 2008. Latin Lycée. ISBN 978-2-09-172866-7
  • Prigent, Cédric. Prévot, Ève. Guizol, Estelle . (Collégiens). Cicéron : sa biographie. [Consulté le 19 novembre 2012]. Collège Henri Matisse de Nice. Disponible sur : www.ac-nice.fr/college-matisse-06/intranet/latin/file/ciceron.pdf
Portail Rome antique - Histoire romaine, langues et civilisations italiques.