Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
les articles à compléter  • le Livre d'or
Ce sont des enfants, des adolescents et des adultes qui écrivent et qui font la maintenance de Vikidia. Participez vous aussi !

Sophocle

« Sophocle » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Sophocle

Sophocle (en grec ancien : Σοφοκλῆς / Sophoklễs), né à Colone en 496 ou 495 av. J.-C. et mort en 406 ou 405 av. J.-C., est, avec Eschyle (526-456) et Euripide (480-406), l'un des trois grands tragiques grecs.

Sophocle est l'auteur de 122 pièces (dont une centaine de tragédies), mais seules sept d'entre elles nous sont parvenues. Sophocle a remporté 18 victoires au concours tragique des grandes Dionysies : c'est donc lui qui en a remporté le plus.

Son théâtre approfondit les aspects psychologiques des personnages. Ses pièces mettent en scène des héros, souvent solitaires et même rejetés (Ajax, Antigone, Œdipe, Électre), et confrontés à des problèmes moraux desquels naît la situation tragique. Comparé à Eschyle, Sophocle ne met pas ou peu en scène les dieux, qui n'interviennent, sur le mode de l'ironie tragique, que par des oracles dont le message obscur trompe souvent les hommes.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

La vie de Sophocle nous est mal connue. Il est né à Colone, bourgade proche d'Athènes, où il situe sa dernière pièce, Œdipe à Colone. Il est le fils d'un riche fabricant d'armures. Il reçoit une éducation soignée, conduit le chœur du triomphe de Salamine. Contemporain de Périclès, Sophocle connaît l'apogée d'Athènes et participe à la vie politique : il est désigné parmi les hellénotames (trésoriers de la ligue de Délos) en -443/-442, et parmi les stratèges à deux reprises, notamment en -440, lors de l'expédition contre Samos. À 83 ans, il fait également partie des dix conseillers désignés après le désastre de Sicile.

La carrière d'auteur tragique de Sophocle commence au moins en -468. Cette année-là, il remporte un premier prix. Sophocle est le rival d'Eschyle pendant douze ans, puis c'est Euripide qui devient son concurrent, à partir de -455.

Sophocle meurt en -406 ou -405, âgé d'environ 90 ans.

L'influence théâtrale de Sophocle[modifier | modifier le wikicode]

Sophocle joue un rôle considérable dans l'évolution du théâtre grec. Dans ses tragédies, il introduit un troisième acteur. Il personnalise le chœur, en fait un groupe de 15 choreutes (divisé en deux demi-chœurs) dirigés par le coryphée. Il multiplie et améliore les décors et les costumes.

Les sept tragédies conservées[modifier | modifier le wikicode]

Ajax[modifier | modifier le wikicode]

Ajax (Αἴας / Aias), pièce représentée vers -445, relate l'épisode de la folie d'Ajax : le guerrier a massacré le bétail de l'armée en croyant assassiner les chefs Atrides. Devant le chœur des marins de Salamine, Ajax revenu à ses esprits, désespéré, refuse la consolation de sa compagne Tecmesse, exhorte son fils Eurysacès à l'honneur et annonce qu'il va se purifier. Il se suicide sur la scène même, seulement caché par un buisson. Ses proches constatant sa mort se lamentent ; Agamemnon, sur les supplications de Teucros, accepte que l'on donne une sépulture d'Ajax.

Antigone[modifier | modifier le wikicode]

Antigone (Ἀντιγόνη / Antigónê), -442. Antigone a enterré son frère Polynice, tué dans sa lutte avec son frère Étéocle. En cela, Antigone a enfreint le décret de Créon et doit être punie de mort. Le tyran refuse de revenir sur sa décision, malgré les lamentations du chœur des vieillards de Thèbes et les supplications de son propre fils Hémon, fiancé d'Antigone. Seuls les présages de Tirésias le font changer d'avis, mais il est trop tard : Antigone et Hémon se sont entretués, et la femme du prince, Eurydice, se suicide à son tour.

Les Trachiniennes[modifier | modifier le wikicode]

Les Trachiniennes (Tραχίνιαι / Trakhíniai), l'une des plus anciennes tragédies de Sophocle, ont pour sujet la mort d'Héraclès. À Trachis, sa femme Déjanire, est prévenue par son fils Hyllos du retour d'Héraclès. Inquiète de voir celui-ci devancé par la jeune Iole pour laquelle Héraclès brûle d'amour, elle fait envoyer par Hyllos une tunique trempée dans le sang du centaure Nessos. Pensant ainsi se garantir l'attachement d'Héraclès, en fait, elle le tue. Apprenant l'événement, elle se suicide, alors que son époux arrive à Trachis. Entendant de la bouche d'Hyllos la nouvelle de cette mort, ce dernier comprend qu'il meurt par la ruse d'un mort, Nessos, comme l'avait prédit un oracle.

Œdipe roi[modifier | modifier le wikicode]

Œdipe roi (Οἰδίπoυς τύραννoς / Oidípous Týrannos), vers -428. À Thèbes, ravagée par la peste, Œdipe devenu roi cherche à connaître l'identité du meurtrier de Laïos, cause de la malédiction. Le devin Tirésias, sollicité, apprend la terrible vérité à Œdipe, meurtrier de son père et époux de sa mère Jocaste, mais celui-ci n'y voit qu'une injure inspirée par Créon. Des révélations successives viennent pourtant étayer la révélation, et Œdipe doit admettre qu'en tentant de déjouer l'oracle, il n'a fait que l'accomplir. La pièce s'achève sur le suicide de Jocaste et l'apparition d'Œdipe mutilé après s'être crevé les yeux, le visage ensanglanté, réclamant l'exil.

Électre[modifier | modifier le wikicode]

Reprenant le thème des Choéphores d'Eschyle (et conservant le chœur de jeunes femmes), Sophocle décrit le retour d'Oreste, vengeur de son père Agamemnon, à Mycènes. Il y retrouve sa sœur Électre, qui attend son retour avec un désespoir grandissant et envisage d'accomplir elle-même la vengeance. La scène de reconnaissance intervient dans le dernier épisode. Le meurtre de Clytemnestre, puis celui d'Égisthe, sont accomplis hors de la scène.

Philoctète[modifier | modifier le wikicode]

Philoctète (Φιλοκτήτης / Philoktḗtēs) remporte le premier prix en -409. Le jeune Néoptolème, fils d'Achille, est chargé par Ulysse de ramener à Troie Philoctète, blessé et abandonné jadis par Ulysse et les Atrides sur une île déserte, et son arc. Néoptolème est confronté à un choix moral délicat : sa mission est indispensable, selon l'oracle, mais le jeune homme ne peut se résoudre à trahir le malheureux Philoctète. Néoptolème rend l'arc et tente de persuader Philoctète, mais celui-ci, entêté, refuse de le suivre et de pardonner aux Atrides, malgré la garantie que sa blessure serait soignée à Troie. L'apparition d'Héraclès vient sauver la situation et fait changer d'avis Philoctète.

Œdipe, aveugle, accompagné de sa fille et sœur Antigone, quitte Thèbes pour l’exil.

Œdipe à Colone[modifier | modifier le wikicode]

Œdipe à Colone (Οἰδίπoυς ἐπὶ Κολωνῷ / Oidípous epì Kolônỗi), pièce jouée à titre posthume par les soins du petit-fils de Sophocle, Sophocle le Jeune, remporte le premier prix en -401. Œdipe à Colone décrit l'arrivée d'Œdipe, réprouvé, aveugle et maudit, à Colone, près d'Athènes. Rejeté, ne pouvant compter que sur ses filles Antigone et Ismène, il s'efforce de se disculper des crimes dont on l'accuse. Œdipe doit aussi défendre sa liberté face à ses fils : Créon, envoyé par Étéocle, vient pour se saisir de lui et de ses filles, mais l'aide précieuse de Thésée, roi d'Athènes, les sauve. Puis c'est Polynice qui vient demander son soutien pour la guerre des sept chefs qui se prépare. Rejetant ses fils, Œdipe se prépare à mourir : accompagné de Thésée, il disparaît en un lieu secret en promettant sa protection à Athènes. À l'appel des dieux, Œdipe, le maudit, est élevé au rang des héros.

Parthenon from south.jpg

Langue et civilisation - Grec ancienAlphabet grecMonnaie grecque antiqueMystères d'Éleusis
Littérature et philosophie - SocratePlatonAristoteThéâtre grecEschyleSophocleEuripideAristophaneHérodoteThucydideÉsopeHéracliteCynisme (Diogène de SinopeAntisthène) • Stoïcisme (ÉpictèteCicéronSénèque) • Jacqueline de Romilly
Mythologie - Dieux grecsEnceladeŒdipeAtlantide
Art et archéologie - Temple grecCéramique grecqueParthénonAgora d'AthènesDelphesCorintheOlympieTemple d'Apollon à BassaeThéâtre d'ÉpidaureDélosMycènesTiryntheSantorinSyracuseHeinrich Schliemann
Lieux - ThessaloniqueColone


Portail de la Grèce —  Tous les articles sur la Grèce, de l'antiquité à aujourd'hui.
Portail du théâtre —  Tous les articles sur le théâtre et les arts de la scène.
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Sophocle de Wikipédia.