Achille

« Achille » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Vase représentant Achille soignant Patrocle

Achille est un héros légendaire de la mythologie grecque. Il est le principal personnage de l'Iliade, qui est en fait le récit de la colère d'Achille pendant le siège de la ville de Troie.

Enfance[modifier | modifier le wikicode]

Achille est le fils de Pélée, roi des Myrmidons (en Thessalie) et de la nymphe Thétis, fille du dieu marin Nérée. Quand il était bébé, sa mère, Thétis, l'a trempé dans le fleuve des Enfers, le Styx, ce qui l'a rendu invulnérable, sauf au talon droit, par lequel sa mère l'a tenu pendant qu'elle le plongeait dans le fleuve. Son éducation a été confiée au centaure Chiron.

Le guerrier[modifier | modifier le wikicode]

Quand la guerre de Troie entre Grecs et Troyens a été déclarée, sa mère, qui sait qu'il y trouvera la mort, tente de l'éloigner et l'envoie à la cour du roi de Scyros où il séjourne sous un déguisement féminin. Ulysse parvient à retrouver la trace d'Achille. Ulysse propose des cadeaux aux filles du roi de Scyros, mais il y glisse de superbes armes sur lesquelles se jette Achille qui est ainsi découvert.

Achille, malgré les supplications de sa mère, participe alors à la guerre de Troie, car il préfère une vie brève mais glorieuse à une vie longue mais sans gloire. Contrairement aux autres rois grecs qui acceptent d'obéir à Agamemnon, roi de Mycènes, Achille dirige sa propre armée, celle des Myrmidons. Après avoir conquis plusieurs villes de Troade, Achille capture une belle jeune fille, Briséis, et en fait sa compagne. Agamemnon, qui avait capturé Chryséis, la fille d'un prêtre d'Apollon, doit libérer celle-ci pour détourner la peste envoyée par le dieu pour punir les Grecs. Agamemnon réclame alors Briséis, qu'Achille se voit contraint de lui céder. À partir de ce moment, Achille, très en colère, se retire sous sa tente et décide de ne plus combattre. Les Grecs sont alors battus dans la plupart des batailles qu'ils livrent aux Troyens.

Pour redonner de l'espoir aux Grecs, Patrocle cousin et compagnon intime d'Achille, revêt l'armure d'Achille et, entraînant les Myrmidons, reprend le combat. Mais malheureusement, Patrocle étant trop faible au combat, il se fait tuer par Hector, le prince troyen. Quand Achille apprend la mort de son ami, il est désespéré et lui organise des funérailles grandioses. Puis il obtient, grâce à sa mère, que le dieu Héphaistos lui forge une nouvelle armure. Ensuite il se rend aux portes de Troie pour réclamer un combat singulier contre Hector. Achille vainc Hector, il en traîne le cadavre derrière son char et décide de priver le corps de funérailles, ce qui pour les Grecs est une chose intolérable. Cependant cédant aux supplications de Priam, père d'Hector, venu le trouver dans le camp des Grecs, il lui rend le cadavre.

Dans l'épopée homérique[modifier | modifier le wikicode]

La mort d'Achille n'est pas racontée dans l'Iliade. Des versions poétiques plus récentes racontent qu'Achille se fait tuer par Pâris, le frère d'Hector. Une flèche tirée par Pâris et guidée par Apollon atteint Achille au talon droit. Dans l'Odyssée, Agamemnon, raconte comment il y eut une lutte atroce autour du cadavre d'Achille et comment ses armes merveilleuses furent partagées entre les chefs grecs.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Héros grec.
Portail des légendes —  Les mythes, depuis le déluge jusqu'aux extraterrestres.