Livre d'or
Livre d'or

la cabane • le Livre d'or  • la boîte à idées

Héraclès

« Héraclès » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Héraclès tuant le lion de Némée
Images sur Héraclès Vikidia possède une catégorie d’images sur Héraclès.

Dans la mythologie grecque, Héraclès (ou, à tort, Héraklès) est un héros qui a eu de nombreuses aventures, dont les célèbres douze travaux. Il correspond à Hercule dans la mythologie romaine.

Sa force et son appétit de vivre en ont fait le héros préféré des jeunes et des gymnastes grecs, puis romains.

Naissance d'Héraclès[modifier | modifier le wikicode]

La naissance d'Héraclès et son frère Iphiclès.

Zeus, le roi des dieux et des hommes, voulait un héros pour se battre contre le malheur. Il chercha une femme digne de donner au monde ce héros. Zeus trouva alors Alcmène, la femme d'Amphitryon ; mais elle aimait son mari plus que tout et était considérée comme la femme la plus fidèle au monde. Zeus se transforma donc en Amphitryon (qui était parti à la guerre) et Alcmène ne vit pas la supercherie, croyant que c'était son véritable mari.

Quand Amphitrion revient de la guerre, Alcmène est étonné de le voir "rentrer". Le véritable Amphitryon veut alors préparer sa vengeance, dont le projet ne verra pas le jour.

Héra était très jalouse, et pour se venger de l'infidélité de son mari, elle retarda la naissance d'Héraclès ce qui lui était facile car elle est la déesse de l'accouchement. Elle fait donc naître Eurysthée le fils du roi Sthénélos d'Argos avant Héraclès, pour qu'il reçoive le royaume de l'Argolide à la place d'Héraclès. Ensuite Alcmène peut accoucher et donner naissance à Héraclès (le fils de Zeus) et à Iphiclès (le fils d'Amphitryon).

Héraclès devient un demi-dieu[modifier | modifier le wikicode]

Héraclès bébé qui étrangle un serpent envoyé par Héra.

Fils né de l'union illégitime entre Zeus et une mortelle, Héraclès est poursuivi dès sa naissance par la jalousie d'Héra, l'épouse de Zeus. Pour lui donner l'immortalité, Hermès le dépose sur le sein d'Héra qu'il vient d'endormir. Goulu, le bébé veut téter et réveille la déesse. Celle-ci, furieuse, repousse violemment l'enfant, qui a tout de même réussi à boire une goutte du lait qui lui donne une parcelle d'immortalité. Le reste du lait jaillit, se répand dans le ciel et donne naissance à la Voie lactée.

Héra décide de tuer Héraclès qui est encore un bébé. Elle introduit deux serpents dans la chambre de celui-ci et de son demi-frère jumeau Iphiclès. Héraclès parvient à étrangler les reptiles, démontrant déjà sa force prodigieuse. Héraclès reçoit une excellente éducation mais souvent, dans ses colères enfantines, il provoque sans le vouloir des drames en utilisant sa force.

Premières aventures d'Héraclès[modifier | modifier le wikicode]

Plus Héraclès grandissait, plus il était fort. Chaque année, la ville de Thébes devait donner un tribut à Erginos, le roi des Minyens. Mais Héraclès ne voulait pas cet affrontement de sa ville natale, alors il déclencha une guerre contre Erginos, et il gagna cette guerre. Créon le roi de Thèbes donna en mariage sa fille Mégara à Héraclès.

Héraclès et Mégara vivent heureux avec de nombreux enfants ; mais Héra, toujours très jalouse, ne supporte pas leur bonheur. Par magie, elle pousse Héraclès dans une rage folle : ce dernier, ne se contrôlant plus, tue toute sa famille.

Retrouvant la raison, il se rend à Delphes pour y consulter la Pythie. Celle-ci lui ordonne de se mettre à la disposition d'Eurysthée, roi d'Argos qui, en guise de pénitence, va lui imposer les douze travaux.

Les douze travaux[modifier | modifier le wikicode]

Quelques-uns des douze travaux d'Héraclès

Afin d'être totalement pardonné des meurtres qu'il vient de commettre Héraclès doit se soumettre à la volonté d'Eurysthée, roi d'Argos, qui va lui imposer une série d'épreuves espérant que le héros ne le surmontera pas.

Lumière !Les travaux d'Héraclès
Le lion de Némée - L'hydre de Lerne - Le sanglier d'Érymanthe - La biche de Cérynie -
Les oiseaux du lac Stymphale - Les écuries d'Augias - Le taureau de Crète - Les cavales de Diomède -
La ceinture d'Hippolyté - Les bœufs de Géryon - Les pommes d'or du jardin des Hespérides - Cerbère

Les épouses d'Héraclès[modifier | modifier le wikicode]

Héraclès a eu quatre épouses : Mégara, Déjanire, Omphale et Hébé.

Article à lire Article à lire : Épouses d'Héraclès

Autres aventures d'Héraclès[modifier | modifier le wikicode]

Après avoir accompli les douze travaux, Héraclès connaît de nouvelles aventures :

  • Héraclès accompagne Jason dans la recherche de la toison d'or
  • Héraclès aide Zeus à combattre les Géants

La mort d'Héraclès[modifier | modifier le wikicode]

La mort d'Hercule, Francisco de ZURBARAN, 1634, huile sur toile, Musée du Prado (Madrid).

Lors de son troisième mariage, avec Déjanire, Héraclès traverse des épreuves pour garder son épouse. D'abord, il doit combattre le dieu fleuve Acheloos. Plus tard, Héraclès tue un page de son beau-père et il doit s'exiler avec Déjanire. Sur la route de l'exil ,Héraclès et Déjanire rencontrent  au passage d'un fleuve un centaure appelé Nessos. Ce dernier propose de prendre Déjanire sur son dos. Mais une fois au milieu du fleuve, il essaie de l'enlever. Héraclès lui envoie une flèche mortelle trempée dans le sang de l'hydre de Lerne. Avant de mourir, Nessos conseille à Déjanire de garder un peu de son sang comme philtre d'amour au cas où Hercule tomberait amoureux d'une autre femme. Plus tard, Héraclès devient l'esclave d'Omphale en réparation d'un crime puis il retourne auprès de Déjanire. C'est alors qu'il tombe amoureux d'Iole. Jalouse, Déjanire verse le sang de Nessos sur les vêtements d'Héraclès. Mais Nessos avait menti. Son sang est un violent poison qui brûle Heraclès. Héraclès, désespéré, se suicide en se jetant dans le feu avec l'aide de Philoctète. Zeus donne l'immortalité à son fils qui épouse Hébé dans l'Olympe.

Les Héraclides[modifier | modifier le wikicode]

Les Grecs appellent Héraclides (ou Héraklides), les supposés descendants d'Héraclès et de Déjanire, qui se partagent le Péloponnèse et fondent les royaumes d'Argos, de Messénie et de Sparte. Il semble qu'il s'agisse ici d'un mythe qui évoque la conquête du Péloponnèse par les Doriens. Ceux-ci forment la seconde vague d'invasion de la Grèce par des peuples d'origine indo-européenne à la fin du deuxième millénaire av. J.-C. Les souverains du royaume de Macédoine (comme Philippe II de Macédoine et son fils Alexandre le Grand), de Lydie comme Crésus se prétendaient aussi descendants d'Héraclès.

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • Élisabeth Servan-Schreiber, Michael Stapleton, Le Grand Livre de la mythologie grecque et romaine, éditions Les Deux Coqs d'Or.
  • La mythologie pour les nuls, First Éditions, 2007, (... Pour les nuls)
  • Hercule, héros et demi-dieu : Des travaux et des muscles, paru dans Arkéo (n°232), septembre 2015,  pp. 18-23
  • Larousse junior de la mythologie, Larousse, 2002.
Portail des légendes - Les mythes depuis le déluge jusqu'aux extraterrestres.