Hollie Little Pink Laptop.jpg
Garçon devant un ordinateur.jpg
Soutenir Vikidia  • le Livre d'or
Participez à améliorer Vikidia : Pierre Perret, anglicisme, mandarine, Togo, et 300 autres articles importants et trop courts à compléter. Vos contributions sont les bienvenues !

Grèce antique

« Grèce antique » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
L'histoire
Préhistoire
Âge de la pierre
Âge du bronze
Âge du fer
Antiquité
Moyen Âge
Époque moderne
Renaissance
Siècle des Lumières
Époque contemporaine


Images sur la Grèce antique Vikidia possède une catégorie d’images sur la Grèce antique.
L'acropole d'Athènes au Ve siècle av. J.-C., un des lieux phares de la Grèce antique

La Grèce antique désigne l'histoire et l'évolution du monde grec pendant l'Antiquité.

La Grèce antique correspond à la Grèce actuelle et des colonies sur les côtes turques de la Méditerranée et la Libye. La civilisation grecque, à l'époque de Périclès (Ve siècle avant Jésus-Christ), s'étend au sud-est de l'Europe, sur les côtes de la mer Méditerranée. Le territoire était organisé en cité-état. C'est à ce moment-là que sont bâtis de très grands monuments (comme le Parthénon à Athènes), qu'ont vécu des intellectuels très célèbres (comme Pythagore, Thalès ou Platon) et qu'est née la démocratie.

Les Grecs étaient polythéistes. Ils n'étaient pas unis mais divisés en cités (des villes). Chaque cité était indépendante, avait ses propres lois, sa campagne.... Mais certaines cités comme Athènes ou Sparte ont souvent essayé de dominer les autres.

Cette zone d'influence a également connu une grande époque sous Alexandre le Grand qui a entrepris des conquêtes au Moyen-Orient. Là aussi, des savants-philosophes renommés sont apparus : Aristote, Archimède, Euclide, etc.

L'importance de la vie après la mort dans la Grèce antique[modifier | modifier le wikicode]

Introduction :[modifier | modifier le wikicode]

Chez les grecs, la mort est importante : mourir c'est passer dans un autre monde, un monde souterrain.
Si le corps du mort n'est pas enterré, sa famille pense que l’âme des morts, mécontente, devient méchante, et les fantômes viennent tourmenter les vivants.
Voilà pourquoi les vivants ont très peur des morts.
Si les morts n'ont pas un bon enterrement, les Grecs de cette époque considèrent cela comme un crime.

Importance des funérailles :[modifier | modifier le wikicode]

Les Grecs doivent d'abord faire la toilette du mort, le parfumer d'huile et l'habiller de vêtements propres.
Puis le corps est enveloppé d'un linceul blanc et enterré avec son objet le plus précieux ainsi que des offrandes.
Le corps est conduit hors de la ville à bord d’une charrette tirée par des chevaux suivie par les amis et la famille. Parfois des pleureuses sont engagées.
Après l’enterrement, toute la famille doit se purifier en se lavant et après avoir fini, ils partagent un grand repas.
Puis le lendemain, il faut purifier la maison avec de l’eau de mer et de l’hysope.
Le troisième, le neuvième et le trentième jours suivant les funérailles, il faut recommencer, et le refaire chaque année, c'est ce qu'on appelle le culte des morts : ainsi l’âme trouvera la paix.

Une invention Grecque; La vis d'Archimède:[modifier | modifier le wikicode]

Cette pompe, très vieille, a la forme d’une vis. Elle est tres bonne le haut en utilisant un mouvement de rotation. Elle a  été créée par Archimède car il devait construire un énorme bateau pour son roi. Le bateau était tellement grand que de l’eau s’y infiltrait constamment. Cette eau aurait pu faire couler le bateau si elle n'était pas évacuée régulièrement de sa coque. Pour ne pas que les humains aient à sortir l’eau du bateau manuellement, cette pompe a été installée dans le bateau. Le principe de la pompe d'Archimède est encore utilisé aujourd’hui. Par exemple, dans les fermes, on utilise le convoyeur qui, en tournant d’un mouvement de vis, ramasse les plantes dans les potagers, les déracine et les envoie dans un contenants.La vis peut aider avec des tradition grec par exemple laver sa maison avec du sel de mère et de l'hysope.

Croyance après la mort :[modifier | modifier le wikicode]

Le mort descend aux Enfers chez Hadès, le dieu des morts et de l'enfer.
Pour y entrer, il faut traverser un fleuve qui se nomme le Styx.
Pour le traverser il faut faire appel à un nocher* qui se nomme Charon.
Après avoir traversé le fleuve, se trouve Cerbère, un chien à trois têtes, qui empêche les vivants d'entrer et les morts de s'échapper.
À partir d'une certaine époque, les Grecs ont commencé à croire que l'âme des morts parvenait à un carrefour, où les âmes des morts étaient examinées par plusieurs juges. Là trois possibilités s'offraient aux âmes.

  • Vie exemplaire : direction les champs Élysées, un endroit beau et ensoleillé.
  • Vie peu honorable : direction le Tartare, au fond des Enfers.

Entre les deux : direction les champs d'Asphodèle, un lieu triste et gris.

Pour les vivants, les morts deviennent un peu comme des dieux. Ils peuvent veiller sur la cité et le pays.
Les cités avaient intérêt à avoir des héros célèbres enterrés sur leur territoire pour les protéger.
Ainsi Athènes, dès qu'elle fut assez puissante, alla chercher les ossements de Thésée et édifia un temple pour le héros. Cela faisait un dieu protecteur de plus dans la cité.

Conclusion :[modifier | modifier le wikicode]

Pour les grecs la mort signifie simplement le changement de vie donc passer dans un monde souterrain.
Pour les rois, on édifiait des tombeaux qui s'appelaient des mausolées, c'est-à-dire des tombeaux monumentaux : Mosole roi d'Halicarnasse mourut et son épouse Artémise demanda à un architecte de créer un tombeau en hommage à la grandeur de son règne. L'architecte inventa le Mausolée.
Encore aujourd'hui on utilise le mot mausolée pour désigner les tombeaux gigantesques.

Le monde grec est passé sous la domination romaine au Ier siècle av. J.-C..

La place de la femme dans la Grèce Antique[modifier | modifier le wikicode]

Le mariage :[modifier | modifier le wikicode]

Les Grecs se marient quand leurs parents le décident. L’époux est choisi en fonction du rang social de façon à ce que la famille devienne encore plus puissante.

En général, les jeunes filles ont seulement 13 ou 15 ans alors que leur mari a 30 ans !

Le jour de son mariage, la mariée est conduite chez son époux sur un char. Des torches éclairent son chemin et de la musique l’accompagne.

Une fois, la cérémonie finie, le char est détruit : la jeune femme ne peut plus retourner chez ses parents !

La vie politique et la société :[modifier | modifier le wikicode]

Les femmes de citoyens n’ont aucun droit dans la vie politique, elles doivent rester confinées chez elle. Cependant, elles ont l’autorité de la maison, des esclaves et elles éduquent leurs enfants. Elles apprennent la musique pour pouvoir distraire leur mari et le calcul pour tenir leur compte. Les femmes ne doivent pas s’occuper de ce qui se passe à l’extérieur cela concerne uniquement les hommes.

Il y a plusieurs rangs de société :

  • Les citoyens
  • Les femmes de citoyens
  • Les enfants de citoyens
  • Les métèques*
  • Les esclaves

*Les métèques sont des étrangers.

Les occupations et les enfants :[modifier | modifier le wikicode]

Comme les femmes doivent rester à la maison, elles apprennent à leurs filles à filer la laine et tisser le fil en une fine étoffe, rares étaient celles qui savaient lire et écrire. Seuls les garçons allaient au gymnase, l’école à partir de sept ans et quelques filles mais cela reste très rare.

Les filles et les femmes passent la plupart du temps au gynécée (l’appartement des femmes).

Les vêtements :[modifier | modifier le wikicode]

Les Grecs aiment les vêtements légers et amples. Ils portent de simples tuniques appelées chiton. Les chitons sont constitués de deux carrés de tissu drapés sur le corps et maintenus aux épaules par des épingles. Une ceinture souligne la taille.  Les vêtements sont de couleurs vives ornés de broderies, souvent en laine ou en toile de lin. Les riches s’habillent avec de la soie.

Les femmes portent des bijoux précieux. Les plus fortunées ont des bracelets en or et en argent, des colliers et des boucles d’oreilles.

À la maison, les Grecs marchent pieds nus. Pour sortir, ils ont des sandales légères pour l’été et en hiver des bottes chaudes.

Pour se protéger du soleil, l’été, ils ont des chapeaux de paille tressée à large bord.

Deux femmes qui ont marqué l'histoire de la Grèce Antique :[modifier | modifier le wikicode]

Sappho

Sappho :[modifier | modifier le wikicode]

Sappho est une poétesse (une femme poète) grecque de la fin du VIIème siècle et du début du VIème siècle.

Elle dirige un pensionnat où elle apprend aux filles l’art et la religion.

Dans ses poèmes, Sappho raconte les liens entre les femmes et les filles qui se tissent à la maison ou les liens qu’elle garde elle-même des années avec ses élèves.

Cette nouvelle forme de poésie se nomme la strophe sapphique.

Ses poèmes sont écrits sur des rouleaux de papyrus.

Hypatie :[modifier | modifier le wikicode]

Cette mathématicienne et philosophe grecque est l’une des premières femmes scientifiques de l’histoire.

Elle est née vers 370 et morte en 415 assassinée.

Son père lui apprend les sciences, la philosophie et les mathématiques pour lesquelles elle se passionne.

Elle fabrique un instrument nommé astrolabe qui permet de calculer la position du Soleil, de la Lune et des étoiles.

Hypatie enseigne l’astronomie. Ses cours remportent un grand succès : les étudiants se pressent  pour l’entendre !

Elle refuse de porter les vêtements traditionnels de femmes, préférant donner ses conférences en toge de savant comme les autres professeurs.

Elle écrit des livres sur des rouleaux de papyrus, qu’elle range dans la bibliothèque d’Alexandrie. Malheureusement lors de l’incendie de nombreux rouleaux disparaissent.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Les civilisations antiques

Rome antiqueGrèce antiqueÉgypte antique

Hérodote - buste.jpg

Historiens grecs - HérodoteThucydide
Personnalités - SolonClisthèneThémistoclePériclèsAlcibiadeDémosthèneAlexandre le GrandThéron
Grèce archaïque - Guerre de Troie
Grèce classique - Guerres médiquesGuerre du PéloponnèseCité d'AthènesLa démocratie athénienneSparteLigue de Délos
Grèce romaine et byzantine - Constantinople

Portail de la Grèce —  Tous les articles sur la Grèce, de l'antiquité à aujourd'hui.
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.