Jocaste

« Jocaste » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Jocaste, miniature d'un manuscrit médiéval.

Jocaste est un personnage de la mythologie grecque. C'est l'épouse de Laïos, puis de son propre fils, Œdipe, de qui elle aura quatre enfants, deux garçons, Étéocle et Polynice, et deux filles, Ismène et Antigone.

Naissance d'Œdipe[modifier | modifier le wikicode]

L'oracle de Delphes prédit à Laïos et Jocaste, roi et reine de Thèbes, que, s'ils avaient un fils, celui-ci tuerait son père et épouserait sa mère. À la naissance de ce fils, Laïos et Jocaste chargent un serviteur d’abandonner l'enfant sur le mont Cithéron, après lui avoir attaché les pieds. Mais un berger le trouve et prend soin de lui avant de le confier à un voyageur.

Ce voyageur conduit l'enfant à la cour de Polybe, roi de Corinthe, qui l’élève comme son propre fils, sans lui révéler le secret de ses origines. Il lui donne le nom d’Œdipe qui signifie « celui qui a les pieds enflés », en raison de ses pieds liés lors de son abandon.

La réalisation d'une partie de l'oracle[modifier | modifier le wikicode]

Consultant Apollon, Œdipe apprend la malédiction dont il est victime. Il veut s'éloigner de sa famille afin d'échapper au destin. Il quitte Corinthe sans but précis. En chemin, il rencontre un homme avec ses serviteurs. Œdipe le tue, pensant que c’était le chef d’une bande de voleurs : cet homme était Laïos.

Œdipe et le Sphinx[modifier | modifier le wikicode]

Lorsqu'il arrive à Thèbes, Œdipe se trouve confronté au Sphinx qui terrorise la ville. Ce dernier lui pose une énigme : « Qu’est-ce qui marche à quatre pattes le matin, à deux le midi et à trois le soir ? » Œdipe répond juste : « c’est l’Homme qui au matin de sa vie se déplace à quatre pattes, qui au midi de sa vie marche avec ses deux jambes et qui au soir de sa vie s'aide d'une canne, marchant ainsi sur trois pattes ». Les habitants, pour lui rendre grâce d’avoir débarrassé le pays du terrible Sphinx, le choisissent comme roi et lui donnent en mariage la reine Jocaste qui se trouve veuve.

Œdipe a donc tué son père et épousé sa mère comme l’avait prédit l'oracle. Lui et Jocaste vivent heureux pendant de nombreuses années, ignorant leur véritable lien de parenté.

La punition d'Œdipe[modifier | modifier le wikicode]

Plus tard, une épidémie de peste sévit à Thèbes. L’oracle de Delphes annonce que cette épidémie durera tant que le tueur de Laïos ne se sera pas dénoncé. Œdipe fait alors rechercher le coupable, mais il ne tarde pas à comprendre qu'il est lui-même le meurtrier de son père. Jocaste apprend la nouvelle et met fin à ses jours. Œdipe comprend que leurs enfants, Étéocle, Polynice, Antigone et Ismène sont maudits par l'inceste de leurs parents.

De désespoir, Œdipe se crève les yeux avec la broche de son épouse (et mère) Jocaste, et renonce au trône. Il est chassé de Thèbes, erre avec Antigone, sa fille, qui lui sert de guide. Il parvient à Colonne, lieu de culte où l'on vénère les Érinyes, non loin d'Athènes. C'est là qu'il meurt, après qu'Apollon lui ait promis que sa sépulture serait un lieu sacré.

Portail des légendes —  Les mythes, depuis le déluge jusqu'aux extraterrestres.