Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
les articles à compléter  • le Livre d'or
Ce sont des enfants, des adolescents et des adultes qui écrivent et qui font la maintenance de Vikidia. Participez vous aussi !

Délos

« Délos » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Vue générale du sanctuaire de Délos, depuis le mont Cynthe.

Délos (en grec Δήλος) est une île des Cyclades, à proximité de Mykonos, dans la mer Égée, en Grèce.

Selon la mythologie grecque, Délos est le lieu de naissance des jumeaux Apollon et Artémis.

C'est une petite île inhabitée, manquant d'eau, et dépourvue de port, inaccessible dès que le vent se lève.

Mythologie[modifier | modifier le wikicode]

La mythologie rapporte que l'île de Délos était flottante, et que c'est Zeus qui la stabilisa, afin que Léto (Latone), poursuivie par la jalousie d'Héra (Junon), puisse y donner naissance à ses jumeaux, Apollon et Artémis (Diane).

Cette double naissance divine fit que l'île était une terre sacrée : aucune femme ne devait y accoucher, aucun mort ne pouvait y être enterré.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Dès le VIIIe siècle av. J.‑C., à l'époque de l'Odyssée, l'île est le cadre de fêtes religieuses, avec des hymnes et des compétitions sportives en l'honneur d'Apollon.

Aux VIIe et VIe siècles av. J.‑C. sont construits des monuments archaïques comme la terrasse des lions et le colosse des Naxiens.

Vers -540, Pisistrate, tyran d'Athènes fait purifier l'île sacrée et, en -478, se forme la ligue de Délos, alliance formée par les cités grecques pour lutter contre les Perses. Le trésor de la ligue, contrôlée par Athènes, est confié d'abord à Délos, mais il est transporté à Athènes en -454, et désormais conservé au Parthénon.

Pendant la guerre du Péloponnèse, en -426, à la suite d'une épidémie, une seconde purification de l'île est ordonnée : les tombeaux, les personnes prêtes à mourir, les femmes enceintes sont éloignés : il est désormais interdit de naître ou mourir sur l'île de Délos.

Durant les siècles qui suivent, Délos, lieu de pèlerinage, est aussi un centre de commerce où sont édifiés des quartiers nouveaux, pouvant abriter jusqu'à 25 000 habitants. Apparaissent alors des temples dédiés aux dieux étrangers : égyptiens, syriens, phéniciens.

Les Romains proclament le port de Délos comme un port franc en -166, mais en -88, le roi Mithridate, en guerre contre Rome, fait une incursion sur Délos, décime la population et détruit tout sur son passage. Les pèlerinages disparaissent progressivement ; l'île devient chrétienne au IVe siècle, puis elle est définitivement abandonnée au VIIe siècle.

Site archéologique[modifier | modifier le wikicode]

Terrasse des Lions, à Délos.

Le sanctuaire d'Apollon[modifier | modifier le wikicode]

Dans l'Antiquité, les pèlerins arrivaient, comme aujourd'hui les touristes, par un mouillage à l'ouest de l'île, sorte de débarcadère.

À l'époque romaine, ils étaient accueillis dans un espace public dit « agora des Compétalistes », confrérie liée à des divinités appelées « Compitalia ». Puis ils se dirigeaient vers le sanctuaire d'Apollon, dont il reste des vestiges d'un propylée et de quatre temples.

Terrasse des Lions[modifier | modifier le wikicode]

Les Lions de Délos, aux lignes fuselées, en marbre de Paros, étaient au nombre de neuf, alignés sur une terrasse dominant un petit lac sacré. Ils protégeaient symboliquement le sanctuaire. Il en reste cinq sur place ; un sixième monte la garde, depuis longtemps, à l'entrée de l'arsenal de Venise.

Terrasse des dieux étrangers[modifier | modifier le wikicode]

Sur une terrasse, au-dessus de la ville, pour répondre aux souhaits de marchands du bassin méditerranéen, sont érigés de petits temples : à Atargatis, l'Aphrodite syrienne, et aussi aux divinités égyptiennes Isis et Sérapis.

Théâtre et mouillage de Délos.

Quartier du théâtre[modifier | modifier le wikicode]

Au sud du débarcadère se trouve un quartier d'habitations luxueuses, avec des mosaïques polychromes des époques hellénistique et romaine. Chaque villa possédait son péristyle, couvrant une vaste citerne d'usage privé, qui conservait les eaux de pluie.

Le théâtre de 5 000 spectateurs se situe au sud de ce quartier, au flanc d'une colline peu élevée. Une immense citerne publique a été creusée à son pied, renforcée par des voûtes de pierre.

Mont Cynthe[modifier | modifier le wikicode]

Du théâtre, on peut encore visiter des maisons antiques, avec des mosaïques, puis faire en quelques minutes l'ascension du mont Cynthe, qui domine l'île.


Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Délos de Wikipédia.
Parthenon from south.jpg

Langue et civilisation - Grec ancienAlphabet grecMonnaie grecque antiqueMystères d'Éleusis
Littérature et philosophie - SocratePlatonAristoteThéâtre grecEschyleSophocleEuripideAristophaneHérodoteThucydideÉsopeHéracliteCynisme (Diogène de SinopeAntisthène) • Stoïcisme (ÉpictèteCicéronSénèque) • Jacqueline de Romilly
Mythologie - Dieux grecsEnceladeŒdipeAtlantide
Art et archéologie - Temple grecCéramique grecqueParthénonAgora d'AthènesDelphesCorintheOlympieTemple d'Apollon à BassaeThéâtre d'ÉpidaureDélosMycènesTiryntheSantorinSyracuseHeinrich Schliemann
Lieux - ThessaloniqueColone


Portail de la Grèce —  Tous les articles sur la Grèce, de l'antiquité à aujourd'hui.
Portail des légendes —  Les mythes, depuis le déluge jusqu'aux extraterrestres.

37°23′36″N 25°16′16″E / 37.39333, 25.27111