Chœur (théâtre)

« Chœur (théâtre) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Voir les articles homonymes Attention, à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Chœur.
Vue du théâtre grec de Ségeste en Sicile . Au centre l'orchestra, le demi-cercle où se tenait le chœur pendant les représentations théâtrales

Pendant l'Antiquité grecque, le chœur est un groupe de personnes plus ou moins nombreuses qui chantent et dansent en commentant l'action des personnages d'une œuvre de théâtre.

Dans les époques les plus anciennes l'action du chœur consistait en des danses cérémonieuses. Puis, elle évolua pour être jouée par un petit groupe d'hommes masqués qui sont chargés de commenter la les péripéties de la pièce.

À partir du VIe siècle av. J.-C., Le chœur était installé dans l'orchestra théâtre grec antique, l'espace circulaire ou en demi-cercle situé entre la scène et les gradins où sont installés les spectateurs. Les acteurs, le plus souvent au nombre de trois, évoluent sur la scène. Les musiciens étaient placés sur les côtés.

Recrutement et composition du chœur[modifier | modifier le wikicode]

Les œuvres théâtrales pour la plupart d'entre elles étaient destinées à être jouées au cours des cérémonies religieuses de la cité et donnaient lieu à des concours entre auteurs. À Athènes au Ve siècle av. J.-C. L'archonte éponyme, l'un des magistrats qui dirigent la cité, nomme les personnes qui participeront à la représentation : les chorèges, les poètes et les protagonistes (c'est-à-dire les acteurs).

Le chœur est composé de plusieurs personnes (les choreutes). Il est dirigé par le coryphée. Les membres du chœur ont été recrutés et payés par le chorège qui est un riche citoyen qui de ce fait paie un un impôt public (la chorégie). Le chorège doit nourrir les choreutes et leur procurer des costumes de scène qui peuvent être couteux car somptueux dans les œuvres mettant en scène des rois , des reines ou des héros.

Les chœurs jouant dans les tragédies sont composés de douze puis quinze choreutes et les chœurs paraissant dans les comédies comprennent vingt-quatre personnes.

Si la pièce jouée était jugée parmi les meilleures du concours, le chorège recevait une couronne et un trépied. De plus il bénéficiait d'un certain prestige, prestige qui pouvait l'aider pour accéder à des fonctions électives officielles.

Rôle du chœur[modifier | modifier le wikicode]

Le chœur chante et danse entre les scènes parlées (par les acteurs). Il commente l'action et la fait avancer. Dans la comédie grecque classique, le chœur entre en scène après le prologue où le héros a été présenté. Puis il intervient de nouveau après que les personnages de la pièce se soient affrontés. Dans cet intermède, le coryphée profite de la suspension de l'action pour faire le plus souvent la promotion de l'auteur qu'il faut favoriser face aux autres auteurs participants au concours théâtral car l'attribution des récompenses dépend du succès de la pièce auprès du public. Ou bien il fait un discours sur la situation de la cité où le spectacle est donné. C'est la sortie du chœur qui clos la pièce.

Pour s 'exprimer le chœur utilise l'alternance de strophes et d'antistrophes (une réponse symétrique-. Cette manière de procéder permet de s'adapter aux mouvements de la chorégraphie. Les vers sont dits à l'unisson et sont accompagnés par l'aulos (un instrument de musique, sorte de flute à deux tubes). Il semble que la musique ait été composée par l'auteur de la pièce. Le coryphée peut quelquefois dialoguer avec un des acteurs.

Avec le temps, le rôle du chœur diminue et laisse plus de place aux personnages de la pièce. Dans Les Choéphores d'Eschyle, le chœur dit 400 vers soit soit plus du tiers des 1 076 vers qui composent la tragédie), elle passe à deux cents environ sur 1 510 Dans l’ Électre de Sophocle où il ne dispose que de 200 vers environ sur un ensemble de 1510 (soit le sixième de la pièce). , soit moins d'un sixième. La proportion est presque identique dans dans l’ Électre d'Euripide avec un peu plus de deux cents vers sur 1 360.

Évolution de l'emploi du chœur[modifier | modifier le wikicode]

Au XVIe siècle, dans les tragédies françaises le chœur est employé par les auteurs mais avec un rôle plus réduit. Il est ensuite abandonné mais Racine l'utilise dans ses tragédies Esther et Athalie.

sources[modifier | modifier le wikicode]

  • [1]. Article de Wikipédia sur la comédie grecque classique
  • [2]. Article de Wikipédia sur la tragédie grecque classique
  • [3]. Article de Wikipédia sur le théâtre grec antique
Portail du théâtre —  Tous les articles sur le théâtre et les arts de la scène.