Éleusis

« Éleusis » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Mystères d'Éleusis)
Aller à : navigation, rechercher
Vue du site archéologique du sanctuaire d'Éleusis, avec le Télestérion, où se déroulaient les mystères d'Éleusis.

Éleusis (en grec ancien Ἐλευσίς) est une ville de Grèce, en Attique, à 20 km environ au nord-ouest d'Athènes, sur le golfe de Salamine, juste en face de l'île de Salamine.

Aujourd'hui, Éleusis est une ville industrielle et portuaire de 26 000 habitants.

Dans l'Antiquité, c'était le lieu d'un sanctuaire important, dédié à Déméter et à sa fille Korè (ou Perséphone), où se déroulaient les mystères d'Éleusis.

Mythologie[modifier | modifier le wikicode]

Grand relief d'Éleusis montrant Déméter (à gauche), Perséphone (à droite) et Triptolème (au centre). Copie romaine d'après un original grec de 450-425 av. J.-C.

L'historien grec et grand voyageur Pausanias rapporte que la ville tient son nom du héros Éleusis, fils du dieu Hermès et d'une Océanide.

Après l'enlèvement de sa fille Perséphone par Hadès, dieu des Enfers, Déméter, déesse des moissons, vint à Éleusis rencontrer le roi du lieu, Céléos. C'est Triptolème, le fils de Céléos, qui apprend à l'humanité l'agriculture et la civilisation. Il est le fondateur des mystères d'Éleusis, culte agraire rendu à Déméter. Progressivement, ce culte s'étend à toute la Grèce, puis, plus tard, à tout l'Empire romain.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

La cité est rattachée à Athènes dès la fin du VIIIe siècle. Pendant la Deuxième Guerre médique, en -480, la ville est dévastée par les armées de Xerxès et le temple de Déméter est incendié. Au cours de son histoire, le sanctuaire est détruit et reconstruit une dizaine de fois. Il est anéanti par les Wisigoths d'Alaric, en 395 ap. J.-C.

Les mystères d'Éleusis[modifier | modifier le wikicode]

On sait peu de chose des rituels des mystères d'Éleusis, qui devaient rester secrets. Les prêtres de Déméter célébraient un culte autour de la culture du blé et du cycle annuel de la vie. Les initiés pensaient qu'ils connaîtraient eux aussi une seconde vie après la mort.

Il existait deux célébrations des mystères d’Éleusis : les Grands Mystères et les Petits Mystères. Les prêtres purifiaient les mystes (les initiés) et l’on sacrifiait un bœuf ou un cheval (des animaux vus comme "noble" et rare) à Déméter.

La première partie du rituel débutait par une procession : on transportait des reliques jusqu’à Athènes pour les placer dans l’Éleusinion, sanctuaire situé au pied de l’Acropole. Les mystes plongeaient ensemble dans la mer pour se purifier. Le rite d’initiation avait lieu à Éleusis même, à l'intérieur du Télestérion.

Les mystères étaient ouverts à tous, riches et pauvres, hommes libres et esclaves, hommes et femmes. Quiconque parlait le grec et n’avait pas commis d’homicide pouvait être admis à participer aux rituels. La plupart des empereurs romains se feront eux aussi initier à ces mystères.

Le sanctuaire et le site archéologique[modifier | modifier le wikicode]

Les fouilles ont révélé un grand mur d'enceinte bien conservé, qui protégeait l'ensemble du sanctuaire. On pénètre par une voie dallée et une porte monumentale d'époque romaine. Puis on atteint les restes du Télestérion, qui dessine au sol une vaste surface carrée, pourvue de gradins en partie creusés dans le roc.

Un petit musée rassemble les principales pièces archéologiques trouvées sur place.

Parthenon from south.jpg

Langue et civilisation - Grec ancienAlphabet grecMonnaie grecque antiqueMystères d'Éleusis
Littérature et philosophie - SocratePlatonAristoteThéâtre grecEschyleSophocleEuripideAristophaneHérodoteThucydideÉsopeHéracliteCynisme (Diogène de SinopeAntisthène) • Stoïcisme (ÉpictèteCicéronSénèque) • Jacqueline de Romilly
Mythologie - Dieux grecsEnceladeŒdipeAtlantide
Art et archéologie - Temple grecCéramique grecqueParthénonAgora d'AthènesDelphesCorintheOlympieTemple d'Apollon à BassaeThéâtre d'ÉpidaureDélosMycènesTiryntheSantorinSyracuseHeinrich Schliemann
Lieux - ThessaloniqueColone


Portail de la Grèce —  Tous les articles sur la Grèce, de l'antiquité à aujourd'hui.

38° 02′ 00″ N 23° 32′ 00″ E / 38.0333, 23.5333