Argentine

« Argentine » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher


République argentine
República Argentina
Drapeau Blason
Drapeau Blason
Devise
En unión y libertad
Dans l'union et la liberté
Carte
Localisation Argentine.jpg
Géographie
Capitale Buenos Aires
Plus grande ville Buenos Aires
Superficie 2 766 890 km²
Rang Classé 8e
Eau 1 1 %
Pays frontaliers Bolivie Bolivie, Brésil Brésil, Chili Chili, Paraguay Paraguay, Uruguay Uruguay
Fuseau horaire UTC-3
Population
Population 40 677 348 habitants
Rang Classé 31e
Densité 14 habitants/km2
Nom des habitants (gentilé) Argentin, Argentine
Langue(s) parlée(s) Espagnol
Politique et fonctionnement
Formation Indépendance de l'Espagne
Date 9 juillet 1816
Type de gouvernement République fédérale
Président de la République Mauricio Macri
Vice-président Marta Gabriela Michetti
Hymne Himno Nacional Argentino
Organisations internationales ONU, MERCOSUR, OMC, ZLEA, Hispanité
Monnaie Peso argentin
Domaine Internet .ar
Indicatif téléphonique +54
Indices économiques
IDH 0.811
PIB 368,736 milliards de dollars
voir modèle • modifier

L'Argentine (forme courante) ou République argentine (forme officielle) est un pays d'Amérique du Sud. Sa capitale est Buenos Aires. Ses habitants sont les Argentins. On trouve quelques célébrités, comme en football (Diego Armando Maradona, Lionel Messi). Son président actuel est Mauricio Macri.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Avant l'arrivée des conquistadors espagnols l'Argentine était peuplée de clans indiens qui régnaient sous l’égide de l’Empire Inca. Mais elle a vu aussi passer d'autres ethnies comme la culture de Santa Maria jusqu'à la culture de la Pampa. Une période pré-coloniale de rivalités entre populations sédentaires d'Indiens pré-Colombiens.

Époque coloniale[modifier | modifier le wikicode]

En 1516, un navigateur Espagnol (Juan Diaz de Solis) qui cherchait un passage vers les Indes Orientales (La route des épices) arrive dans la région du Rio de Plata (fleuve d'argent, baptisé ainsi par les Conquistadors qui l'empruntaient pour se rendre sur les mines d'or et d'argent au centre du pays, d'où le nom d'Argentine), il sera assassiné et dépecé par les Indiens et il faudra attendre dix ans avant une nouvelle expédition.

En 1526, le navigateur et l’explorateur anglais d’origine italienne Sébastien Cabot qui travaillait pour le compte de l'Espagne suivi en 1536 par des militaires et conquistadors espagnols, dont Pedro de Mendoza qui fonda la première ville argentine, capitale actuelle, Buenos Aires baptisée Santa María del Buene Ayre. Elle sera colonie Espagnole jusqu'au début du XIX S.

L'Indépendance[modifier | modifier le wikicode]

En 1816, l'indépendance est acquise grâce au général révolutionnaire José de San Martín après plusieurs années de combats avec les troupes royalistes espagnols. Mais survient une guerre civile entre les Porteños partisans de l’unité nationale et les Caudillos fédéralistes. La paix ne revient qu'en 1820 avec l'annonce de Buenos Aires comme capitale officielle du pays en 1826.

En 1829, le général Juan Manuel Rosas s’impose comme gouverneur de Buenos Aires et impose son régime autoritaire sur toutes les provinces du pays jusqu'au renversement de sa dictature en 1852 par un groupe de révolutionnaires conduit par Justo Urquiza qui devient par la suite le premier président de la République d’Argentine.

1859, Buenos Aires se déclara enfin partie intégrante de la confédération et redevint alors district fédéral et capitale nationale, ouvrant une ère de prospérité.

Les dictatures du XXe siècle[modifier | modifier le wikicode]

Dictature au début du XXème siècle : les militaires s’emparent du pouvoir et établissent une dictature qui s’étend de 1930 à 1983. Auteur du Coup d’Etat de 1943, Juan Domingo Perón met au point un pouvoir totalitaire et répressif qui perdure de 1946 à 1976 avec sa femme Isabel Perón. Développement du secteur agricole qui vise à l'exportation, développement industriel sous la protection de tarifs douaniers très élevés. À partir de 1965, l'Argentine a une croissance négative.

De 1976 à 1983, dictature militaire qui pourchasse violemment les opposants avec l'appui des « escadrons de la mort », de 10 000 à 30 0000 opposants ont été exécutés. Les militaires sont soutenus par les grands propriétaires fonciers de la pampa qui refusent la réforme agraire. Bilan économique catastrophique, les prix augmentent de 500% par an, la dette extérieure est colossale. En mai-juin 1982, l'argentine perd militairement contre le Royaume-Uni dans la guerre des Malouines ou guerre des Falklands. La dictature militaire s'effondre en 1983.

Retour à la démocratie[modifier | modifier le wikicode]

Présidence de Raùl Alfonsín (1983-1989) et Carlos Menem (1989-1999) appliquent une politique ultra-libérale qui lie la monnaie argentine au dollar américain et provoque une augmentation massive des importations alors que les exportations s'effondrent. Le pays est au bord de la faillite.

2003: Néstor Kirchner accède au pouvoir et permet le retour des péronistes sur le devant de la scène politique.

1ere Présidente: 2007, les Argentins élisent Cristina Fernández de Kirchner, épouse de Néstor.

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

Le territoire argentin s'étire du Nord au Sud sur 3700 km (entre les 22 e et 55 e parallèles sud) ; sa largeur maximum est de 1480 km. Il occupe 2 778 417 km2 (8e rang mondial, soit environ 5 fois la superficie de la France).

A l'ouest il est dominé par les Andes qui font barrage aux vents d'ouest venus de l'océan Pacifique. À l'est le territoire s'ouvre largement (4000 km de côtes maritimes) sur l'océan Atlantique Sud, il comprend de nombreuses échancrures dont, entre autres, celle du Rio de la Plata au nord.

L'Argentine revendique les îles Falklands (ou îles Malouines ou islas Malvinas) occupées par le Royaume-Uni depuis 1832. Cette revendication a été la cause d'une guerre-éclair, perdue par l'Argentine, en 1982.

L'espace géographique de l'Argentine peut être divisé en quatre grands ensembles :

  • Au nord le Grand Chaco : des plaines qui bénéficient d'un climat subtropical humide qui peut atteindre les 36 °C, mais il peut y faire froid surtout la nuit. Il est favorable à l'élevage des bovins et à la culture du coton
  • Au centre, la plaine de la pampa à l'ouest et au sud de Buenos Aires. Le climat y est tempéré avec quatre saisons. Les étés y sont longs et chauds, les hivers sont doux mais il y a peu de neige. C'est le domaine de l'élevage et de la grande culture.
  • Au sud, la Patagonie qui recouvre 28% du territoire. Le climat est sec sur la côte, plus à l'est les hivers sont rigoureux avec des chutes de neige fréquentes mais peu abondantes. L'ouest constitué des basses vallées andines est plus humide avec des été frais avec ces nuits froides. Les températures moyennes de l'hiver sont de + 2 °C. Les vents souvent très forts (jusqu'à 150 km/h) sont la caractéristique de la région. La végétation est surtout la steppe.
  • L'ouest argentin est marqué par le relief montagneux de la Cordillère des Andes. Le sommet de l'Amérique y est situé (Aconcagua avec 6960 m d'altitude). Ces reliefs dominent à l'est la région semi-aride du Cuyo.

Population[modifier | modifier le wikicode]

Argentins en 1983

Il y a environ 40 millions d'habitants en Argentine. L'augmentation est très rapide puisqu'il y avait 20 millions de personnes en 1960 et près de 28 millions en 1980. La population de nationalité étrangère est d'environ 1,8 millions d'habitants (surtout des immigrants venant des pays voisins).

Un pays d'immigration[modifier | modifier le wikicode]

L'Argentine est un pays dont la population a été formée par des vagues successives d'immigrants depuis le XVIe siècle et surtout depuis le XIXe siècle. Aujourd'hui 60% des Argentins ont un ancêtre espagnol et 60% un ancêtre italien. Mais de nombreux habitants ont des anc^tres venant d'autres pays. Des Gallois venus vers 1865, Des juifs russes et polonais fuyant des persécutions (pogroms) qui arrivent à la fin du XIXe siècle. Des Ukrainiens fuyant la misères et la répressions russes avant 1914.Des Syriens et des Libanais qui s'installent entre 1890 et 1920. Des Allemands fuyant les difficultés économiques des années 1920-1930 et la montée du nazisme à partir de 1933. Des irlandais venus vers 1840 après la grave crise qui plongea l'Irlande dans la misère. des Français venus de l'Aveyron, des Béarnais et des Basques. Des Suisses paris des régions les plus pauvres de leur pays. Ces migrants avaient tendance à se regrouper dans certaines régions. De ce fait environ de 85% sont de peau blanche.

La faiblesse du peuplement indigène[modifier | modifier le wikicode]

Les indigènes amérindiens ne représentent plus qu'environ 1% de la population  : ils vivent surtout en Patagonie ou dans l'extrême nord-ouest du pays. Ils seraient répartis entre environ 700 communautés regroupés dans une douzaine d'ethnies.

Un fort métissage[modifier | modifier le wikicode]

La population argentine est formée d'une grande proportion de métis : 45% des Argentins ont un ancêtre d'origine amérindienne, les 55% restants sont d'origine européenne exclusive.

Un pays jeune[modifier | modifier le wikicode]

La population a une forte natalité (environ 19 ‰) et une mortalité moyenne (10‰). La fécondité (2,13 enfants par femme) permet le remplacement des générations. Les jeunes de moins de 14 ans représentent le quart de la population et les personnes âgées de plus de 65 ans ne totalisent que 10% environ.

Les Argentins sont de confession catholique (plus de 90% de la population). Environ 2% sont protestants (principalement luthériens et les pentecôtistes) et sont de plus en plus.

La population argentine est très inégalement répartie puisque un tiers des Argentins vivent dans l'agglomération de Buenos Aires.

Les activités en Argentine[modifier | modifier le wikicode]

À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. N'hésite pas à l'améliorer  !


Personnalités[modifier | modifier le wikicode]

  • Juan Martin del Potro : Joueur de tennis né le 23 septembre 1988, vainqueur de l’US Open en 2009 et médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Londres en 2012.
  • Juan Martin del Potro

  • Sebastian Oscar Rulli : Mannequin et acteur né le 6 juillet 1975. Ce sont ses rôles dans plusieurs telenovelas (feuilletons de télévision) qui l’ont rendu célèbre.
  • Sebatian Rulli

  • Jorge Luis Borges : écrivain et poète (1899-1986). 
  • Jorge Luis Borges

Monuments de Buenos Aires[modifier | modifier le wikicode]

  • Palacio de las aguas (Palais des eaux courantes) : c’est un ancien dépôt d’eau potable, construit 1894. C’est aujourd’hui un musée.
  • Palacio de las aguas

  • Le Palacio Errazuriz-Alvear : construit en 1911 pour Matias Errazuz et Josefina Alvear. C’est depuis 1937, un musée des arts décoratifs (avec les nombreuses œuvres que possédaient le couple)
  • Entrée du Palacio Errázuriz

  • Le Palacio del Congreso de la Nación Argentina (palais du congrès de la nation Argentine) : construit en 1906, c’est le siège du pouvoir législatif argentin (députés et sénateurs)
  • Palacio del Congreso de la Nación Argentina (2014)

  • Le Palacio Barolo : C’est un immeuble construit entre 1919 et 1923, qui fut jusqu’en 1935, le plus haut bâtiment d’Amérique du Sud. A son sommet, il y a un phare. Il est occupé par des bureaux.
  • Palacio Barolo

À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. N'hésite pas à l'améliorer  !


Images sur l'Argentine Vikidia possède une catégorie d’images sur l'Argentine.
Portail de l'Amérique - Tous les articles sur l'Amérique.