Venezuela

« Venezuela » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Venezuela
Drapeau du Venezuela.svg
Drapeau
Devise
Hymne national '
Géographie
Capitale Caracas
Plus grande ville Caracas
Pays frontaliers Colombie Colombie
Brésil Brésil
Guyana Guyana
Population
Population 29 234 300 habitants
Gentilé vénézuélien, vénézuélienne
voir modèle • modifier

Le Venezuela est un pays du Nord de l'Amérique du Sud. On peut écrire en français Vénézuéla ou Vénézuela. Les habitants sont des Vénézuéliens.

Informations générales[modifier | modifier le wikicode]

  • Superficie : 912 050 km²
  • Population : 29,2 millions d'habitants, dont 90 % sont concentrés dans les villes.
  • Capitale : Caracas
  • Langue officielle : espagnol
  • Président du pays : Nicolás Maduro
  • Ethnographie: Métis 51,6%, Blanc 43,6%, Noir 3,6%, Amérindien 2,7%, Autres 1,2%
  • Religion: Catholique 87%, Protestant 9%, None 3%, Autres 1%
  • Monnaie : Bolivar vénézuélien (depuis le 1er janvier 2008, nom en l’honneur de Simon Bolivar).

Le nom du pays a été donné par l'expédition espagnole de Alonso de Hojeda et Amerigo Vespucci en 1499, qui avait remarqué sur la côte nouvellement découverte des villages bâtis au-dessus de l'eau, qui rappelaient Venise.

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

Le pays borde au nord la mer des Caraïbes et l'océan Atlantique. Les pays frontaliers sont : la Colombie à l'ouest, le Brésil au sud et la Guyana à l'est. Sur la côte nord-ouest se situe le lac de Maracaïbo. Cette étendue d'eau a la particularité de communiquer avec la mer de manière analogue à une lagune (cordon littoral et passages). Sa surface est de 13 210 km2. Le Venezuela détient en mer des Caraïbes les îles Margarita, Cubagua et Coche, réunies dans l'État de Nueva Esparta, et l'archipel de Los Roques, toutes ces terres faisant partie des Petites Antilles.

Dans le Nord s'étire la cordillère de la Costa, où se trouve Caracas, la capitale. Deux dépressions se trouvent au centre de cette formation : le lac de Valence (en espagnol : lago de Valencia) et la vallée du Tuy. Cette chaîne est en général rattachée à la cordillère des Andes pour sa partie ouest et à l'arc caribéen pour sa section orientale.

Plus au sud, de grandes plaines herbeuses appelées llanos s'étendent entre la vallée de l'Orénoque et la cordillère de Mérida. Celle-ci fait partie directement des Andes et culmine au pic Bolívar à 4 978 m d'altitude faisant ainsi de lui le sommet du Venezuela.

Dans le Sud-Est du pays s'étend le plateau des Guyanes, une formation géologique très ancienne datant du Précambrien. On peut y voir les chutes de Salto Ángel, les plus hautes du monde avec 979 m de dénivelée. Le Bouclier guyanais culmine dans sa partie vénézuélienne au pico de 31 Março et pour l'ensemble de la formation au pico de la Neblina, situé au Brésil.

Politique[modifier | modifier le wikicode]

Les années Chávez (1999-2013)[modifier | modifier le wikicode]

Hugo Chávez en 2011

Ancien militaire et anti-américain, Hugo Chávez devient président du Vénézuéla en 1999, largement soutenu par les classes populaires. Il réforme la Constitution et militarise le pouvoir. Il a mené une politique sociale nommée "révolution bolivarienne", en effectuant une redistribution partielle des terres a des groupes d'agriculteurs. Cependant, cette mesure sera critiquée, car les rendements baissent, rendant le pays dépendant des importations alimentaires. Cela se manifestera en 2016 avec des pénuries, qui furent longtemps évitées avec une politique d’échange de pétrole contre de la nourriture avec les pays voisins du Venezuela . Sa politique sociale est financée avec les ressources naturelles du Venezuela, dont le pétrole dont il est le pays avec le plus de réserves. Il profite par ailleurs d'une période d'augmentation du prix du pétrole dans les années 2000. En 2007, 90 % des exportations du pays sont du pétrole selon The Economist, ce qui représente environ la moitié des revenus du gouvernement, selon la CIA. Aussi, la criminalité augmente pendant ses mandats.

Présidence de Nicolas Maduro (depuis 2013)1[modifier | modifier le wikicode]

Nicolás Maduro en 2019

Nicolas Maduro était le vice-président d'Hugo Chávez, avant de devenir président à la mort de ce dernier en 2013. Cependant, il doit affronter une grave crise économique, causée par la baisse du prix du baril de pétrole, et un effondrement de la production pétrolière du pays avec une production de 2,6 millions de barils par jour en 2015 qui passe à 1,9 million l'année suivante. Cette baisse de production pétrolière provoquera une pénurie de carburant, dans le pays qui possède les plus grandes réserves de pétrole au monde. La pénurie est aussi alimentaire, en effet entre 2017 et 2018, les Venezuéliens ont perdu 8 kilos en moyenne. Au niveau sanitaire, 80 % des médicaments manquent. Pour toutes ces raisons, le peuple mènera de violentes manifestations pour exiger la démission du président. De plus, depuis 2017 le pays doit faire face a des sanctions économiques américaines et européenes, pour empêcher Maduro de financer des activités illégales qui iraient à l'encontre des droits de l'homme. La moitié des enfants du pays ne sont plus scolarisés début 2018, principalement à cause de l'insécurité et des cours non assurés à cause des pénuries d'électricité.

Economie[modifier | modifier le wikicode]

Une ressource vitale, le pétrole[modifier | modifier le wikicode]

C'est la principale source d'argent pour le gouvernement. Un des problèmes posés au Venezuela, en fait, est que le prix du pétrole peut changer très brutalement. Le second problème est que la quantité qu'il fabrique est elle aussi variable. En 2008, il produisait 3,2 millions de barils par jour (1 baril contient environ 160 litres), seulement 400 000 par jour en juillet 2020, 1 million en janvier 20221.

Pays d’Amérique
Amérique du Nord
Amérique centrale
Caraïbes
Amérique du Sud
Autres entités politiques
Portail de l'Amérique - Tous les articles sur l'Amérique.
Portail des pays —  Tout sur les pays, les organisations internationales...

Sources[modifier | modifier le wikicode]

10°29′28″N 66°54′7″O / 10.49111, -66.90194

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Venezuela de Wikipédia.
  1. 1,0 et 1,1 Coup de fouet ?, site internet vénézuélien Infobae, cité par Courrier International n°1627, 6-12 janvier 2022, p. 7