Paix de Dieu

« Paix de Dieu » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
L'ecclésiastique, le guerrier et le travail manuel concernés par les paix de Dieu.

En France aux alentours de l'an mil, les évêques, soutenus par certains ordres monastiques comme celui de Cluny, mettent progressivement en place la paix de Dieu. Ils tentent de moraliser le comportement des seigneurs châtelains, car ceux-ci profitant de la faiblesse du pouvoir royal ou de l'autorité des ducs et des comtes, malmènent les gens d'Église et les laïcs non-guerriers. Ces guerriers professionnels se font également la guerre entre eux afin d'accroître leurs domaines fonciers et leur droit de ban qui sont la source de leurs revenus.

La paix de Dieu vise à protéger les possessions ecclésiastiques dont le nombre s'accroit grâce à des donateurs nombreux soucieux d'assurer le salut de leur âme après la mort. Or ces dons sont souvent contestés par les héritiers qui s'estiment lésés, voire par le donateur lui-même s'il a changé d'avis et veut récupérer ce qu'il a donné. Il s'agit également de protéger ceux qui ne peuvent se défendre soit par obligation (comme les religieux à qui il est interdit de tuer) ou par impossibilité (comme les paysans, les marchands qui ne sont pas habitués au maniement des armes ou les pèlerins qui sont nombreux à parcourir les routes).

Les paix de Dieu par évêchés de 989 à 1033

Dans des assemblées régionales (appelées conciles) présidées par les évêques ou les abbés (pour la plupart membres d'importantes familles nobles) et par les princes, les seigneurs châtelains et leurs hommes d'armes s'engagent à respecter des interdits, à ne point porter les armes contre les pauvres (c'est-à-dire ceux qui ne font pas métier de la guerre). Ils prêtent serment sur des reliques. La paix ainsi décidée n'est valable que pour les personnes présentes et pour une durée déterminée le plus souvent quelques années. Le guerrier qui trahirait son serment est excommunié et souvent pour le contraindre à l'obéissance, il est attaqué militairement par ses voisins.

Le mouvement des paix de Dieu débute en 975 au Puy-en-Velay, et se poursuit en 989 à Charoux dans le Poitou. Progressivement il s'étend dans le centre et le sud-ouest de la France. Son implantation est plus lente dans le nord et l'est, où les évêques qui sont aussi chefs de comtés importants disposent d'une autorité suffisante pour s'opposer aux guerriers violents : Beauvais a une paix de Dieu en 1023 et le duché de Normandie en 1048 (à l'initiative du duc).

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • www.persee.fr/doc/ccmed_0007-9731_1997_num_40_157_2672
Portail des religions —  Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...
Francestubmap.png Portail de la France —  Accédez au portail sur la France.
Portail de l'histoire militaire —  Tous les articles sur l'histoire militaire, les batailles, les chefs de guerre...