Bélier (arme)

« Bélier (arme) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Différents types de béliers. Milieu du XVIe siècle

Le bélier est un engin de siège destiné à enfoncer les murailles ou les portes de celles-ci. Les plus anciens béliers connus datent du IIe millénaire av. J.-C..

Le bélier le plus simple est un gros tronc d’arbre porté par une dizaine de personnes, courant vers l'obstacle pour percuter celui-ci. La vitesse du mouvement et la dureté du tronc devant ébranler ou abattre la cible. Généralement, il fallait plusieurs tentatives avant d'obtenir des résultats satisfaisants. Pour renforcer l'effet destructeur, l'extrémité percutante du tronc était renforcée par une masse métallique représentant quelquefois la tête d'un bélier. Dans cette version simple, les porteurs du bélier n'étaient pas protégés des projectiles divers envoyés par les assiégés.

Le bélier peut aussi être manœuvré à partir d'un châssis monté sur roues. Le tronc est suspendu au châssis par des chaînes qui permettent son balancement. Le tronc peut également rouler sur des troncs placés perpendiculairement à son mouvement. Le personnel manœuvrant le bélier était protégé par un toit et des écrans latéraux. Afin d'éviter l'incendie provoqué par les flèches envoyées par les assiégés, et fournir une protection au personnel, le bélier était couvert de matériaux peu inflammables, comme des peaux fraîches et humides.

Afin de protéger la base des murailles, celles-ci étaient précédées par un fossé que les assiégeants devaient combler. Pour atténuer le choc du bélier, les assiégés pouvaient aussi verser juste avant le moment prévisible de la percussion des sacs remplis de sciure de bois.

Portail des armes —  Tout sur les armes, les véhicules armés...
Société paysanne au XIVe siècle.jpg Portail du Moyen Âge —  Tous les articles sur le Moyen Âge.