Livre d'or
Livre d'or

Supers articlesarticles à enrichir
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Jean-Luc Mélenchon

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à la navigation Aller à la recherche
Jean-Luc Mélenchon
Jean-Luc Mélenchon en 2017.
Jean-Luc Mélenchon en 2017.
Fonctions
Député français
21 juin 2017 - 19 juin 2022
Élection 18 juin 2017
Député européen
14 juillet 2009 - 18 juin 2017
Élection 7 juin 2009
Réélection 25 mai 2014
Ministre délégué à l'Enseignement professionnel
27 mars 2000 - 6 mai 2002
Gouvernement Jospin
Sénateur
1er octobre 2004 - 7 janvier 2010
Élection 26 septembre 2004
2 octobre 1986 - 27 avril 2000
Élection 28 septembre 1986
Réélection 24 septembre 1995
Président délégué du conseil général de l'Essonne
23 mars 1998 - 2 avril 2004
Élection 23 mars 1998
Biographie
Nom de naissance Jean-Luc Antoine Pierre Mélenchon
Date de naissance 19 août 1951 (72 ans)
Lieu de naissance Tanger (Maroc)
Parti politique La France insoumise
Profession Professeur de français
voir modèle • modifier

Jean-Luc Mélenchon est un homme politique français de gauche radicalenote 1, né en 1951 à Tanger (Maroc français)note 2. Il défend l'écosocialisme démocratique.

En 2016, il crée le parti La France insoumise. Il se présente à l'élection présidentielle en 2012, 2017 et 2022, mais il échoue à chaque fois à se qualifier pour le second tour. Il arrive 3e à celle de 2022, recueillant 21,95 % des voix.

Engagement politique[modifier | modifier le wikicode]

Au PS : sénateur et ministre[modifier | modifier le wikicode]

Jean-Luc Mélenchon adhère au Parti socialiste (PS) en 1976 (il a alors 24 ans). Dans ce parti, il défend la position la plus à gauche : notamment, il refuse ce qu'il appelle le « libéralisme économique ». Avec le programme du Parti socialiste, il est notamment élu sénateur de 1986 à 2000 et président délégué du conseil général de l'Essonne de 1998 à 2004.

En 2000, le Premier ministre Lionel Jospin le nomme ministre délégué à l'Enseignement professionnel : il reste à ce poste jusqu'à la démission collective du gouvernement après l'élection présidentielle.

Le 26 septembre 2004, il est réélu sénateur pour un mandat allant jusqu'en 2010.

Au PG puis à LFI : député et candidat à l'élection présidentielle[modifier | modifier le wikicode]

À partir de 2007, Jean-Luc Mélenchon est de moins en moins d'accord avec le Parti socialiste, présidé par François Hollande. Il le quitte en 2009 pour fonder le Parti de gauche (PG). La même année, il est élu député européen avec le programme commun du Front de gauche.

En 2012, il se présente pour la première fois à l'élection présidentielle. Il est alors l'un des rares à parler d'écologie dans son programme. Il rassemble 11,10 % des voix, ce qui le place en quatrième position.

Le 25 mai 2014, il est réélu député européen.

En 2016, il crée le parti La France insoumise (LFI). Il est l'un des premiers hommes politiques à recourir à une chaîne YouTube (où il compte actuellement plus de 800 000 abonnés1).

Jean-Luc Mélenchon dans une manifestation contre le projet de réforme du Code du travail présenté par le gouvernement, le 23 septembre 2017.

En 2017, il est de nouveau candidat à l'élection présidentielle. Il remporte 19,58 % des voix, ce qui le place de nouveau en quatrième position, derrière François Fillon (3e), Marine Le Pen (2e) et Emmanuel Macron (1er).

Suite à l'élection d'Emmanuel Macron, il est élu député à l'Assemblée nationale. Ses discours dénoncent l'« injustice », la « brutalité » et l'inaction climatique du gouvernement, tandis que ses amendements proposent des solutions. Il ne rencontre cependant que peu de soutien, car à cette époque, l'Assemblée nationale est majoritairement favorable au gouvernement.

Il est candidat à l'élection présidentielle pour la dernière fois en 2022. Il ne reconnaît pas le résultat de la primaire populaire. 160 économistes défendent son programme2,3. La militante féministe Caroline de Haas (wp) le soutient aussi, estimant que « c'est le meilleur choix pour la gauche et l'écologie4 ». Le 4 mars, les organisateurs de la primaire populaire appellent également à voter pour lui, parce que la vainqueuse de la primaire, Christiane Taubira, n'a pas réussi à avoir les 500 parrainages requis pour se présenter5. Mélenchon remporte 21,95 % des voix, ce qui le hisse cette fois à la troisième position, derrière Marine Le Pen (2e) et Emmanuel Macron (1er)6.

Depuis 2022 : « simple » militant[modifier | modifier le wikicode]

Pour les élections législatives de 2022, il soutient la NUPES, mais ne se représente pas en tant que député7.

Après l'élection présidentielle de 2022, Mélenchon affirme qu'il ne se présentera plus à aucune élection. Mais il continue de militer pour ses idées, notamment en participant à des manifestations « pour l'urgence sociale et écologique »8. Chaque semaine, sur YouTube9 et son blog10, il fait le point sur l'actualité et y donne son avis.

Idées[modifier | modifier le wikicode]

Meeting de Jean-Luc Mélenchon à l'Arena de Brest, le 28 février 2017.
Meeting de Jean-Luc Mélenchon à Toulouse, le 16 avril 2017.

Jean-Luc Mélenchon est de gauche radicale. Il défend l'écosocialisme démocratique. Son programme a des soutiens associatifs, notamment Greenpeace11, Réseau Action Climat (wp)12, SOS Racisme (wp)13 et l'association L214 (wp) pour le bien-être animal (wp)14.

Démocratie[modifier | modifier le wikicode]

Jean-Luc Mélenchon veut faire évoluer les institutions françaises vers plus de démocratie. Il veut que le président de la République ait moins de pouvoir, et que les citoyens puissent changer n'importe quel élu au milieu de son mandat (référendum révocatoire (wp)). Pour cela, il faudra changer de constitution (on passerait de la Cinquième République à une Sixième République). Mélenchon est par ailleurs favorable au référendum d'initiative citoyenne et à la prise en compte du vote blanc (wp) dans les résultats des élections (s'il y a trop de votes blancs, on refait une élection)15.

Écologie[modifier | modifier le wikicode]

Olivier Besancenot (le futur fondateur du NPA), José Bové (un écologiste) et Jean-Luc Mélenchon en 2005.

Il défend des idées pour lutter contre le changement global (réchauffement climatique, effondrement de la biodiversité, etc.). Il veut, par exemple, interdire les plastiques à usage unique et le glyphosate (wp). Par ailleurs, il souhaite que l'État français rembourse les dettes des agriculteurs convertis à l'agriculture biologique. Il s'engage aussi en faveur du bien-être animal (wp), et souhaite faire fermer toutes les « fermes-usines ». Il veut également progressivement sortir du nucléaire pour aller vers les 100 % d'énergies renouvelables16 et mise particulièrement sur l'exploitation de l'énergie en mer.

Économie[modifier | modifier le wikicode]

Pour Jean-Luc Mélenchon, il n'est pas nécessaire que les gens travaillent plus et plus longtemps pour que l'économie se porte mieux. Selon lui, il faut plutôt partager les richesses en taxant les plus riches. Il soutient une retraite à 60 ans, avec une pension au moins égale au SMIC (qu'il veut augmenter jusqu'à 1 600 euros nets par mois). Enfin, il est favorable à ce que les gens ne travaillent plus que 4 jours par semaine (jours qu'ils choisiront eux-mêmes) et aient 6 semaines de congés payés. Il s'oppose à ce que les gens travaillent plus de 35 heures par semaine17. Ses idées sont souvent accusées par la droite d'être irréalisables18, et dangereuses pour l'économie, notamment sa proposition de retraite à 60 ans19.

Société[modifier | modifier le wikicode]

Jean-Luc Mélenchon veut que l'égalité entre les femmes et les hommes « devienne une réalité ». Pour cela, il propose, entre autres, une réforme de la formation des policiers (pour qu'ils prennent les victimes de viols plus au sérieux) et un investissement d'un milliard d'euros contre les violences sexistes et sexuelles. Il aimerait qu'il y ait moins de publicités dans les lieux publics20.

Relations internationales[modifier | modifier le wikicode]

Jean-Luc Mélenchon serrant la main à Sergueï Oudaltsov (wp), homme politique russe opposé à Vladimir Poutine, en 2018.

Du point de vue des relations diplomatiques, Jean-Luc Mélenchon se montre hostile au modèle américain, et affirme que « la Chine est un modèle dont la France et le monde doivent s'inspirer »21, malgré la forte présence de l'autoritarisme et de la répression en Chine.

Il dit défendre systématiquement la paix22,23. Cela lui vaut de nombreuses critiques de tous les bords politiques, car parfois, des territoires en paix sont gouvernés par la répression, alors Mélenchon est accusé de défendre cette répression. En particulier, il dénonce la « provocation » que constitue le soutien des États-Unis à Taïwan24, qui veut garder son indépendance par rapport à la Chine ; cela pourrait, selon lui, déclencher une « guerre froide » contre la Chine25.

Jean-Luc Mélenchon dit être fondamentalement pour l'Union européenne, mais il est contre sa politique économique26.

Dans le contexte de l'invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022, Jean-Luc Mélenchon est hostile à Vladimir Poutine, mais aussi à l'OTAN qui défend l'Ukraine. Il défend une position non-alignée « dans l'objectif de la paix ». Il reprend souvent cette phrase de Jean Jaurès : « On ne fait pas la guerre pour se débarrasser de la guerre. »

En 2023, lors de la recrudescence du conflit israélo-palestinien et suite à l'attaque terroriste du Hamas contre Israël faisant plus de 1 500 morts, il refuse de condamner l'attaque et de la qualifier de terroriste, soutenant qu'Israël a aussi ses responsabilités dans l'affaire.

Polémiques[modifier | modifier le wikicode]

Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. Améliore-la !

Le 16 octobre 2018, des officiers de police ont fait une perquisition dans les bureaux de La France insoumise en invoquant une vérification des comptes de sa campagne présidentielle de 2017. Jean-Luc Mélenchon, qui était sur place, s'est mis en colère, car ses comptes avaient déjà été validés et c'était même lui qui avait demandé à ce que les comptes de tous les anciens candidats soient vérifiés une deuxième fois27. Il a enjoint ses partisans à « enfoncer la porte » qui menait aux salles perquisitionnées par la police. Sommant les policiers d'ouvrir la porte, il s'est écrié : « La République, c'est moi ! »28

En octobre 2023, après l'attaque terroriste du Hamas en Israël, il refuse de qualifier de « terroriste » cette attaque, et affirme qu'Israël est responsable de la situation au Proche-Orient, ce qui suscite l'indignation de la classe politique.

Note[modifier | modifier le wikicode]

  1. Ses détracteurs le classent à l'extrême gauche, mais son programme est beaucoup plus modéré que les anciens programmes du Parti socialiste, qui a toujours été considéré comme un parti modéré (source : Le HuffPost).
  2. À l'époque, le Maroc est sous protectorat français (wp).

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  1. https://www.youtube.com/c/JLMelenchon
  2. https://linsoumission.fr/2022/04/01/presidentielle-160-economistes-soutiennent-jean-luc-melenchon/
  3. https://blogs.mediapart.fr/economistes-parlement-union-populaire/blog/010422/nous-economistes-soutenons-le-programme-economique-de-jean-luc-melenchon
  4. https://blogs.mediapart.fr/carolinedehaas/blog/040322/ce-sera-melenchon
  5. Communiqué de presse de la Primaire populaire, le 4 mars 2022.
  6. https://www.resultats-elections.interieur.gouv.fr/presidentielle-2022/FE.html
  7. https://www.youtube.com/watch?v=gwQpG4WhxKE
  8. https://www.la-croix.com/France/Marche-contre-vie-chere-participera-manifestation-cotes-Jean-Luc-Melenchon-2022-10-14-1201237736
  9. https://www.youtube.com/@JLMelenchon
  10. https://melenchon.fr/
  11. https://www.greenpeace.fr/presidentielle-2022-jean-luc-melenchon/
  12. https://reseauactionclimat.org/presidentielle-que-vaut-jean-luc-melenchon-pour-le-climat/
  13. https://sos-racisme.org/reponses-des-candidats-a-linterpelation-de-sos-racisme-sur-nos-30-propositions/
  14. https://www.politique-animaux.fr/jean-luc-melenchon
  15. https://laec.fr/chapitre/1/democratie-et-institutions
  16. https://laec.fr/partie/2/sadapter-au-systeme-de-la-nature
  17. https://laec.fr/partie/3/unir-pour-bien-vivre
  18. Le Point, « Les (trop) grosses ficelles de Jean-Luc Mélenchon »
  19. Le Point, « Retraite à 60 ans, banqueroute au tournant »
  20. https://laec.fr/partie/4/humaniser-les-personnes-et-la-societe
  21. L'Obs, « Jean-Luc Mélenchon, ce "Français qui fait rayonner la pensée Mao" »
  22. https://laec.fr/chapitre/13/une-diplomatie-altermondialiste-pour-la-paix
  23. https://melenchon2022.fr/livrets-thematiques/paix/
  24. https://blogs.mediapart.fr/rodolphe-p/blog/070822/taiwan-ce-qui-aurait-du-faire-debat-dans-la-note-de-melenchon
  25. https://www.sudouest.fr/international/chine/jean-luc-melenchon-juge-justifiee-la-colere-de-la-chine-sur-l-independance-de-taiwan-6631770.php
  26. L'intégration européenne dans l'élection présidentielle française, sur Nouvelle Europe.
  27. https://www.legrandsoir.info/pourquoi-melenchon-a-ete-perquisitionne.html
  28. https://www.francetvinfo.fr/politique/la-france-insoumise/recit-la-republique-c-est-moi-retour-sur-la-perquisition-du-siege-de-la-france-insoumise-qui-vaut-un-proces-a-jean-luc-melenchon_3619991.html
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Jean-Luc Mélenchon de Wikipédia.

Vikilien pour compléter[modifier | modifier le wikicode]

Ailleurs sur Internet[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.
Francestubmap.png Portail de la France —  Accéder au portail sur la France !