Antisémitisme

« Antisémitisme » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Caricature antisémite de 1890
L'étoile jaune
Une caricature antisémite de Dreyfus.

L'antisémitisme, parfois écrit anti-sémitisme, est une idéologie ou attitude d'hostilité violente et de discrimination à l'égard des Juifs et du judaïsme. Il s'agit d'une forme de racisme.

Les manifestations de l'antisémitisme peuvent être de la haine personnelle ou des persécutions, parfois violentes.

Origine du mot (Étymologie)[modifier | modifier le wikicode]

Étymologiquement, le mot antisémitisme désigne le fait d'être opposé aux peuples sémites, c'est-à-dire non seulement les Juifs sépharades (mais non les Juifs azskénazes), mais aussi les peuples arabes. De nos jours, le terme est exclusivement utilisé pour désigner la discrimination envers les Juifs.

Il ne faut pas confondre l'antisémitisme avec l'antijudaïsme, qui désigne l'hostilité envers le judaïsme mais pas envers les personnes de culture juive, et avec l'antisionisme, qui désigne l'hostilité au sionisme.

Historique[modifier | modifier le wikicode]

Par le passé, il y eut des persécutions de grande ampleur dans de nombreux pays.

Raisons invoquées[modifier | modifier le wikicode]

Les raisons invoquées sont variées (« les Juifs sont avares » ; pour certains chrétiens, ils ont tué le Christ — bien que celui-ci était juif —, etc.) mais infondées. En pratique, il y a eu une raison politique au Moyen Âge pour « justifier » l'antisémitisme officiel : les chrétiens n'avaient pas le droit de pratiquer l'usure, c'est-à-dire de prêter de l'argent avec des intérêts. Les Juifs n'ayant pas cet interdit, ils étaient les seuls à pouvoir le faire. Naturellement, les autres gens leur en empruntaient. Et comme personne n'aime avoir de dettes, les gens de l'époque haïssaient leur banquier et leur famille, et par extension les Juifs en général. Même les rois qui ordonnèrent l'expulsion des Juifs firent en sorte que les dettes soient annulées.

Au Moyen-Âge[modifier | modifier le wikicode]

Par exemple :

Antisémitisme sous le Troisième Reich, et génocide des Juifs[modifier | modifier le wikicode]

En [[Troisième Reich|Allemagne nazie}}, Adolf Hitler (le « Führer ») met en place dans son régime totalitaire des lois antisémites (comme entre autres les tristement célèbres lois de Nuremberg, le 15 septembre 1935). La loi la plus connue est l'étoile jaune : il est obligatoire pour les Juifs de porter une étoile jaune de façon visible sur les vêtements, afin qu'on l'identifie facilement.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, six millions de Juifs d'Europe sont assassinés par les nazis ; il s'agit d'un génocide, un crime contre l'Humanité, que l'on appelle la Shoah.

De nos jours[modifier | modifier le wikicode]

L’antisémitisme n'a pas disparu aujourd’hui. Certaines idéologies radicales sont antisémites, comme le néonazisme ou l'islamisme.

En France[modifier | modifier le wikicode]

En 2012, au lycée juif Ozar-Hatirah de Toulouse, un professeur et trois élèves ont été assassinés pas un terroriste antisémite1.

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Affaire Sarah Halimi, une décision absurde, journal israélien Ha’aretz, cité par Courrier International n°1591, 29 avril - 5 mai 2021, p. 6
Judaism Symbol.png Portail du Judaïsme - Tous les articles concernant le Judaïsme.
Reichsadler Deutsches Reich (1935–1945).svg Portail du nazisme - Tous les articles concernant le nazisme.