Jean Jaurès

« Jean Jaurès » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Jaurès01.jpg

Jean Jaurès, né le 3 septembre 1859 à Castres dans le Tarn et mort le 31 juillet 1914 à Paris, est un homme politique français.

Jean Jaurès est professeur de philosophie au lycée d' Albi (Tarn) puis à l'université de Toulouse.

Il devient député républicain de centre-gauche lors des élections législatives de 1885, sous la IIIe République. Il est battu aux élections législatives de 1889. En 1893, il est élu député socialiste de Carmaux une ville ouvrière du Tarn. En 1898, il prend parti pour la révision du procès du capitaine Dreyfus.

En 1902, il fonde le parti socialiste français dont il sera président jusqu'en 1905. Il œuvre pour l'unification des nombreuses tendances socialistes et il devient un des chefs du nouveau parti socialiste SFIO (Section Française de l'Internationale Ouvrière) créé en 1905. Il fonde le quotidien L'Humanité qui sortira pour la première fois le 18 avril 1904, et qu'il dirigera jusqu'à sa mort.

Comme parlementaire, il lutte pour l'enseignement laïque, pour des lois améliorant la condition ouvrière et est violemment anti-colonialiste et profondément pacifiste. Jaurès était partisan de réformes qui progressivement feraient passer la France de la démocratie républicaine à la démocratie sociale. Il était contre l'idée marxiste de la dictature du prolétariat.

Pendant la crise de l'été 1914, il tente d'organiser le mouvement européen d'opposition au déclenchement de la Première Guerre mondiale. Il est assassiné le 31 juillet 1914 à 21 h 40 par Raoul Villain, un étudiant nationaliste, exalté et instable, près du siège de l'Humanité, au café du Croissant dans le 2e arrondissement de Paris. La guerre sera déclarée trois jours plus tard.

Journal-des-chemins-de-fer-image-titre.png Portail du XIXe siècle - Tous les articles concernant les années 1801 jusqu'à 1900.
Francestubmap.png Portail de la France —  Accédez au portail sur la France.