la cabane  •  le Livre d'or  •  la boîte à idées

Cerisier du Japon Prunus serrulata.jpg Astuce du mois, interview... Venez lire le numéro 4 de la Gazette de Vikidia ! Moi, je suis une star, une vraie de vraie ...

Sénégal

« Sénégal » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : Navigation, rechercher
Localisation du Sénégal en Afrique de l'ouest

Le Sénégal (nom courant), ou République du Sénégal (nom officiel), est un pays d'Afrique de l'Ouest. La superficie est de 196 200 Km2. Il compte environ 12 800 000 habitants.

La capitale est Dakar.

Son président se nomme Macky Sall. La date de son indépendance est le 4 avril. Son héros national est Lat-Dior Ngoné Latyr Diop.


Géographie du Sénégal[modifier]

Vue satellitaire du Sénégal

Relief du Sénégal[modifier]

Travaux.png Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. N'hésite pas à l'améliorer  !


Climats du Sénégal[modifier]

Du fait de sa position en latitude dans la zone intertropicale, le Sénégal connait un climat désertique au nord et un climat tropical au centre et au sud. Dans ces dernières régions, la saison des pluies dure de juin à octobre, c'est aussi la saison la plus chaude.

Du fait de sa situation sur la côte de l'océan Atlantique le littoral sénégalais connait une certaine fraîcheur liée à la présence au large du courant marin froid des Canaries.

Types de végétation au Sénégal[modifier]

La végétation naturelle est liée aux conditions climatiques. Au Sénégal elle varie du nord au sud en formant des bandes d'orientation est-ouest:

  • au nord (zone sahélienne) s'étend la steppe arbustive avec des acacias et quelques baobabs. Cette végétation est fortement soumise à la dégradation et à la désertification
  • dans la bande allant de Dakar à Matam, on trouve une savane arborée avec des acacias, des baobabs et des fromagers
  • dans la bande allant de Kaolak à Tambacounda, la savane se densifie et on trouve des forêts. Aux arbres de la zone ci-dessus s'ajoute le palmier
  • au sud (région de la Casamance), la forêt devient importante; on y trouve en plus le filao et le ronier

Population du Sénégal[modifier]

Une forte augmentation et une grande jeunesse[modifier]

En 2009, le Sénégal avait environ 12,8 millions d'habitants. La population a été multipliée par 12 en une centaine d'années (1 million d'habitants en 1900, 2,8 millions en 1960 au moment de l'indépendance).

Cette "explosion démographique" est liée à une natalité qui est très élevée avec un taux de natalité de près de 33 naissances annuelles pour 1000 habitants (en France le taux de natalité varie autour de 13 pour mille). Du fait de la forte natalité la population sénégalaise est très jeune, plus de 40% des Sénégalais ont moins de 14 ans. L'arrivée de ces jeunes générations à l'âge de la procréation (souvent très jeune pour les filles) va maintenir un niveau de natalité très élevé. De nombreuses autres conditions expliquent cette forte natalité: la contraception est peu pratiquée, la quasi totalité de la population est de religion musulmane (96%) qui est favorable aux familles nombreuses et l'instruction des filles et des femmes est faible (33 % des femmes sont alphabétisées contre 52% des hommes).

La mortalité est relativement faible avec un taux de 9,5 décès annuels pour mille habitants (taux de mortalité de la France environ 9 pour mille). Cette mortalité est surtout le fait de la mortalité infantile qui est élevée (près de 78 décès pour 1000 enfants de moins de 1 an - en France le taux est d'environ 3,5 pour mille) et n'est pas due à l'âge car il y a moins de 3% de personnes âgées de plus de 65 ans.

La grande jeunesse de la population demande des grands efforts d'investissements dans la scolarisation et la création d'emplois urbains en nombre suffisants. Mais la pauvreté du pays et les difficultés économiques rendent ces objectifs difficiles à atteindre (près de 40% des jeunes urbains sont au chômage).

Les différentes ethnies du Sénégal[modifier]

Une affiche bilingue en français et en wolof, dans la banlieue de Dakar

La population du Sénégal est constituée de différentes ethniesPrécision:

  • les Wolofs, installés surtout dans l'ouest du pays sont les plus nombreux avec près de 43 % de la population
  • Les Peuls et les Toucouleurs vivant surtout dans le nord et le centre du Sénégal comptent pour 24 % de la population
  • Les Sérères habitant le centre ouest représentent près de 15 % de la population.
  • Les Diolas vivant surtout dans l'ouest de la Casamance sont près de 4 %
  • Les Malinkés installés dans le sud-est sont 3 %
  • les autres ethnies africaines, plus les Européens et les Libanais représentent environ 10 %.

Il y a de nombreux mariages inter-ethniques entres les ethnies africaines du Sénégal.

Il y a une vingtaine de langues nationales au Sénégal. La plus parlée et la plus enseignée est le wolof qui sert de langue courante pour près de 90 % de la population. Le français est la langue officielle du Sénégal, mais n'est parlé que par 20 % de la population et très peu par les femmes.

Une répartition spatiale de la population très déséquilibrée[modifier]

La population a toujours été concentrée dans la partie ouest du pays, le nord et l'est sont soumis à des conditions climatiques difficiles qui défavorisent la culture mais permettent un élevage extensifPrécision peu peuplant. Mais l'exode rural actuel des régions est vers les régions ouest accentue le phénomène. Aujourd'hui un quart de la population sénégalaise vit dans l'espace réduit de la presqu'île du Cap-Vert entre Dakar et Thiès.

L'émigration des Sénégalais[modifier]

Le Sénégal est une ancienne colonie française, devenue indépendante en 1960. Pendant la période coloniale, la France a recruté de manière plus ou moins forcée des travailleurs et des soldats (les tirailleurs sénégalais). Depuis l'indépendance, de nombreux Sénégalais sont venus travailler en France et, par le biais du regroupement familial, y ont fait venir leurs familles. Les restrictions récentes prises par la France concernant l'entrée des personnes de l'Afrique au sud du Sahara oblige les candidats à l'émigration à tenter leur chance ailleurs (en particulier à entreprendre la traversée souvent très dangereuse de l'océan Atlantique vers les Iles Canaries, territoire espagnol qui est en fait une porte d'entrée vers l'Union européenne). De plus en plus, les Sénégalais se dirigent vers la province du Québec au Canada, ou vers les États-Unis, ou bien l'Italie, en s'embarquant à leurs risques et périls à partir des pays du Maghreb.

Les familles vivant dans les pays étrangers envoient une partie de leurs revenus aux membres de la famille restés au Sénégal. On évalue ce transfert d'argent à l'équivalent du montant de l'aide internationale reçue par le Sénégal (soit 37 dollars par an par habitant).

Les activités économiques au Sénégal[modifier]

Le Sénégal est pauvre en matières premières, il y a des phosphates. L'énergie est encore plus rare et le Sénégal doit en importer la plus grande partie.

Le Sénégal est surtout un pays agricole. Près de 70% de la population travaille dans l'agriculture, mais celle-ci ne produit que 14% de la valeur de la production intérieure du pays. Les paysans ont des cultures vivrières destinées à leur propre consommation ou qui fournissent les marchés urbains: ils produisent du mil du sorgho et en Casamance du riz. Il y a un élevage de bovins, de caprins, d'ovins très souvent fait sur le mode extensif. Il y a des installations d'élevage de volailles industrielles. Les cultures destinées à l'exportation sont l'arachide, le coton et la canne à sucre.

La pêche en mer, dans l'océan Atlantique, est surtout le fait de petites équipes embarquées sur des bateaux de petite taille. Mais la surexploitation des ressources en poisson réduit les prises tandis que l'augmentation du coût de l'énergie rend difficile la poursuite de l'activité.

L'industrie agro-alimentaire est organisée par des grandes société capitalistes qui traitent et commercialisent la canne à sucre, le coton et l'arachide ou qui conditionnent le poisson. Le secteur industriel fournit environ le quart de la valeur de la production intérieure du Sénégal.

Les activités de services sont en grande partie des activités informelles qui fourniraient environ 50% des emplois surtout dans le commerce de détail et l'artisanat. exigeant peu de capital, elles fournissent des revenus médiocres mais qui permettent la vie à de très nombreuses familles.

L'activité touristique surtout au bord de l'océan Atlantique bénéficie d'un climat chaud toute l'année et de la tranquilité politique du Sénégal.

Histoire du Sénégal[modifier]

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Histoire du Sénégal.

Culture[modifier]

La religion principale au Sénégal est l'islam, puis vient le christianisme et enfin l'animisme, répandu dans le sud (Ziguinchor). Les pratiques d'initiation, au Sénégal, sont la circoncision, l'excision et la scarification chez les Peuls. Il y a plusieurs confréries au Sénégal, dont les principales sont les Mourides (leur khalife étant Serigne Cheikh Maty Lèye) et les Tidianes.

Voir aussi[modifier]

Lien externe[modifier]

  • Contes du Sénégal. 18 contes du Sénégal, enregistrés sur place par des conteurs, en français et en langues locales (sérère et wolof).
Bete mask p1070041.jpg Portail de l'Afrique - Tout sur l'Afrique, sa culture, son histoire...

14°43′N 17°28′W / 14.717, -17.467